expedition en himalaya 2020

Mes expéditions en Himalaya en 2020, et toujours au Népal.

Une expédition himalayenne se pense et se décide longtemps en avance.

Ainsi en est-il aussi pour moi, car j’ai vraiment besoin que mes projets d’ascension aient du sens, s’harmonisent avec ma vie d’ici et s’inscrivent dans des dynamiques plus larges, des projets à plus longs court. En une forme de continuum qui se complète et s’enrichit d’années en années.

Doucement s’enclenche une transition, marquée par encore plus d’échanges et de transmission.De projet en commun avec Bishal et mes compagnons népalais d’Himalayan Travellers. Mais aussi en s’adaptant à mes réalités physiques et mentales d’aujourd’hui et de demain.

  • Sur la montagne, j’aimerais me mettre volontairement en retrait et construire un véritable travail d’équipe avec les guides népalais d’Himalayan Travellers, avec les standards et les exigences qui sont les miens.
  • Tout en continuant à proposer des projets originaux, plus ou moins exploratoires, mais avec toujours un pas de côté, dans les lieux et les sommets comme dans les manières de faire.

Avec toujours le plus de partages possible, sur le terrain bien sûr, mais aussi par l’écriture. Sur Internet, bien sûr, avec par exemple la rédaction du topo des montagnes de Naar & Phu ou construire du contenu intéressant pour le site du Dolpo : Dolpo-News.

mes expéditions en himalaya 2020
Un très beau moment… Nous venons de réussir le premier parcours du nouveau sentier au Dolpo !

Mes expéditions en Himalaya 2020 du printemps.

Le printemps reste la saison principale des grands sommets et en particulier des 8000. En effet, malgré une certaine instabilité de l’après-midi dans les altitudes intermédiaires, en haute altitude les Jetstreams ne nous bousculent pas encore

Je suis très heureux de retourner au Manaslu et au village de Samdo. 

C’était une demande forte de l’équipe népalaise d’Himalayan Travellers et de Dipen, pour réaliser ensemble l’ascension d’un 8000, qui a pour eux une importante capitale pour poursuivre leur cursus de guide.

le logo d'himalayen travellers
Et voici l’agence népalaise qui organise toute la logistique de mes expéditions au Népal

Ce Manaslu 2020 est organisé par Expedition Unlimited avec comme prestataire népalais Himalayan Travellers.

Pour moi, il représente une évolution importante de mon statut de guide de haute montagne. Comme mes collègues guide à l’Everest (Guy, Russel ou Kari) mon statut sera « chef d’expé » et « responsable de l’équipe népalaise », sans nécessiter d’aller au sommet et sans vouloir (à tout pris) y aller. Mais, pas de souci, je ne resterais pas pour autant au camp de base !

Concrètement.
Je prendrais en charge la préparation de l’expédition en France, lors d’un week end à La Grave et surtout la gestion de la marche d’approche pour traverser le Lakye Pass.
De mon point de vue (et c’est paradoxale), c’est la phase la plus importante de l’expédition qui conditionne notre mutation en himalayan Climber.
La traversée de ce col à 5000 m est un beau moment en haute montagne, pour bien s’acclimater.

  • Avec Bishal Rai, nous serons en charge de toute la logistique, mais c’est surtout lui !
  • Dipen Bothe, le deuxième guide de haute montagne de l’expédition sera mon assistant dans la gestion de l’équipe des « Nepali Leader » (les premiers de cordée népalais) et surtout il sera responsable de la partie finale de l’ascension.
manaslu ski expedition 2020
A ski sur un 8000 !!! Manaslu Ski Expedition

Et, il y a aussi ce projet de Manaslu Ski Expedition. Un projet d’une autre dimension.
C’est en complément du Manaslu Classique, un tout petit groupe de skieurs-alpinistes qui a pour objectif d’utiliser les skis le plus haut possible, pour au moins atteindre le camp 3 à ski… Puis, on verra bien. Peut-être encore un peu à ski et assisté par les Nepali Leader de l’équipe pour la partie finale.

Ce grand projet d’une ascension à ski et à pied sur l’un des 8000 les plus accessibles parmi les 14 sera aussi l’occasion de réfléchir à la notion des moyens utilisés en haute altitude. Il a bien sûr l’oxygène, mais pas que. 

La question principale est bien : 

« est-il possible d’organiser une expédition commerciale sur un 8000 by « fear means » ?

Tant les deux mots semblent contradictoires.

Et surtout, comment cela se traduit-il sur le terrain, avant, pendant et après l’expédition ?
Une nouvelle page de mon site sera dédiée à ce sujet passionnant, mais surtout très concret.
L’histoire des RETEX Himalaya est également un bel exemple de cet investissement pour plus de qualité…

mes expéditions  en himalaya en 2020
Toute l’ambiance du Tibet et du Kailash.
Crédit « Base Camp Trek », la très belle agence de Jérôme Edou, très compétente pour ce style de voyage.

Puis, en Septembre, j’aimerais débuter mon automne himalayen par une expérience profondément culturelle, et m’envoler vers le Mont Kailash.
Bien sûr, pas sur un rayon de soleil ou un arc en ciel, ni en chevauchant un dragon rugissant. Mais forcément Milarepa fera partie du voyage…, et peut être même Guru Etienne !

Je sais aussi que ce n’est que le premier voyage d’une belle série dans le pays du Toit du monde.
Il FAUT se rendre au Tibet (pardon, en Chine). Pour faire le Tour du Kailash, voir Lhassa et vivre (un peu) la réalité tibéto-chinoise.
Et le Kailash est tellement important et tellement au centre du monde.

Mes expéditions en Himalaya en 2020 de l’automne

Toutes mes expéditions sont organisées par SERAC, une association de tourisme et toujours avec Himalayan Travellers, sous la houlette de Bishal Rai.

L’automne en Himalaya est également une belle saison, avec une tonalité très différente.
On va vers l’hiver et il fait de plus en plus froid, mais avec un temps lumineux et très stable . En haute altitude, le vent s’installe de plus en plus tôt et nous contraint à fréquenter des altitudes plus modérées. C’est une autre réalité d’une modification des conditions météorologiques.
C’est pourquoi, dès la fin de la mousson, vers la mi-septembre, je me consacre en priorité à l’ascension du sommet le plus élevé de mon automne himalayen, vers 7000 m, pour progressivement terminer l’automne en trek et en des lieux plus fréquentables (!?).

l'ancien itinéraire du kang guru

Depuis longtemps, le Kang Garu (ou Kang Guru) à l’entrée de la vallée de Phu faisait partie des sommets que j’avais envie de gravir, tellement il est esthétique et présent depuis Naar.

Je voudrais aussi le remettre au goût du jour en trouvant un nouveau camp de base.

Il ne lui manque pas beaucoup de m pour atteindre le chiffre emblématique des 7000 m. Et c’est un sommet alternatif à l’Himlung qui va devenir de plus en plus fréquenté (et mal fréquenté, surtout à l’automne).
C’est un « presque 7000 » qui a de la classe !
C’est une expédition ou tout sera à ré-inventer, Un peu comme une première ou une « expédition à l’ancienne ».
Avec deux niveaux de difficulté, la Voie Normale et l’Arête Sud pour proposer une progression dans nos aventures himalayennes et former l’équipe népalaise à un alpinisme exploratoire et en cordée alpine.

jugal himal
Gyaltzen Peak
L’équipe népalaise de Maya Gurung du printemps 2019, de retour du sommet.
Crédit Milan Gurung

Le deuxième projet de l’automne est une expédition au style très Grobélien et qui conjugue tout ce qui me comblent en Himalaya et au Népal. 

  • Un massif inconnu, le Jugal Himal
  • une expédition avec plusieurs sommets de difficultés différentes 
  • pas trop haut pour la saison, des 6000, petits ou grands
  • mais techniquement intéressants
  • A deux pas de Kathmandu !
  • avec personne au camp de base (ou très peu de chance de rencontrer quelqu’un)
  • et un trek intéressant et culturel, vers des lacs sacrés

Avec cette ascension du Ladies Peak, il s’agit également de rendre hommage à la première expédition féminine en Himalaya.
Et de promouvoir un massif quasiment inconnu avec beaucoup de sommets intéressants.
Nous y retournerons forcément.

Un projet de formation des trekking guide du Dolpo est également dans l’air… En fin d’automne, avec Kedar sir.

Je sens que je vais aimer retrouver la quiétude de Boudhanath, l’expresso de l’Himalayan Jawa Coffee et la terrasse de Padma !

Himlung
Une belle réalisation qui marque plus de 15ans de présence dans la vallée de Phu avec une multitude d’aventures sur les sommets de la vallée.

Himalaya et écriture…

Durant toute l’année, mon rêve d’Himalaya se conjugue aussi avec l’écriture.
Et plusieurs projets d’article :

  • Quel est le 8000 le plus « facile » ?
  • Le Manaslu by « fear means »…
  • Le topo et le compte rendu du Manaslu
  • Les montagnes du Dolpo
  • Et peut être un article sur le Kang Garu ?

Et pourquoi pas un rendez-vous avec Jeanmi Asselin dans l’émission de France Bleu Isère « Passion Montagne » pour parler du Manaslu « by fear means », des expéditions au Népal et de forcément plein d’autres choses.
De Milarepa aussi

bishal rai
Bishal Rai, le Big Boss d’Himalayan Travellers.
Ici, durant notre premier parcours de Meta-Tache pour Sherpa Women.

Et Himalayan Travellers dans tout ça..

C’est simple, j’ai encore trois années pour en faire, avec Bishal aux commandes et avec votre soutien, une belle entreprise rentable, pérenne et respectable.
Au service de toute l’équipe des népalais avec qui je travaille depuis si longtemps.
Au service de projets éthiques et ambitieux,
à la fois dans la qualité de l’encadrement sur le terrain et le management.

C’est donc une année très importante pour moi, pour nous.

La première, où Himalayan Travellers organise au printemps une expédition 100% Nepali à l’Himlung et dans le massif de l’Everest au Pachermo.
Puis, une expédition à l’automne pour Expeditions Unlimited à l’Himlung avec un autre guide UIAGM Français.
Bien sûr, à Himalayan Travellers nous avons des progrès gigantesques à faire. 

  • Dans les comptes et la capacité de bien gérer l’agence.
  • Dans la maintenance du matériel et sa gestion.
  • Et surtout dans la promotion et l’utilisation d’internet avec le site web de l’agence

C’est l’enjeu de la SEO du site web.
Une compétence indispensable pour acquérir une dimension internationale et avoir des clients.
Il me faut donc être le plus présent possible cette année pour les accompagner, mais aussi leur laisser l’autonomie nécessaire pour se construire sans moi.
Et pas de souci, si vous avez envie de nous donner un coup de main, vous êtes les bienvenues.
Car 2020 sera peut être avec LE voyage de Bishal en France.
J’espère en Janvier, Février. Un peu à la Grave, mais pas trop car je ne suis pas certain qu’il appréciera la neige et le froid.

Kumari et Bhagya Devi au Dolpo. Un grand plaisir de voyager avec elles !

Cette photo illustre la volonté d’Himalayan Travellers d’inclure des femmes népalaises dans l’équipe des trek et des expés.
Et c’est vraiment important…
Rendez-vous au Manaslu avec Kumari.
Et Bhaghya veut apprendre l’Anglais, quelle belle énergie !

On en reparle dans une page dédiée pour organiser tout ça !
Et n’hésitez pas à me contacter par mail,
ou au 06 42 90 75 34 quand je suis dans les Alpes.

Je compte sur vous…
A bientôt, en Himalaya ou ailleurs.
Au plaisir de cette rencontre et de continuer cette conversation.
Paulo_un soir de début septembre devant le Stupa de Boudhanath

Mon bureau à Kathmandu ! Avec Bishal et Dipeen

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.