• Climbing in Naar & Phu… Le topo guide.

    Voici le début d’un nouveau projet.
    Proposer un topo exhaustif des montagnes de Naar et Phu.

    • D’abord en français et en ligne sur mon site Web.
    • Puis sous la forme d’un topo en Anglais publié au Népal, avec HMH (dans un ou deux ans).
    La nouvelle carte des sommets de la vallée de Naar et de Phu
    Chez Himalayan Map House
    • Pour… partager des informations concrètes sur les sommets de ces belles vallées népalaises.
    • Soutenir un développement économique indispensable à cette région de NAAR et PHU.
    • Promouvoir l’alpinisme sur des petits sommets à 6000. Un alpinisme d’exploration, en technique alpine

    Et j’ai besoin de votre aide…

    • Pour compléter les informations en m’envoyant quelques photos du sommet gravi, si vous avez grimpé dans cette région
    • Et bien sûr, en partageant cette publication.

    La liste officielle des sommets autorisés par le gouvernement népalais

    • Amotsang 6393
    • Bhrikuti Shail 6361 m
    • Chako 6704 m
    • Chhuboche 5606 m
    • Chhib Himal 6650 m
    • Gyaji Khang 7074 m
    • Himjung 7092 m
    • Himlung East 6932 m
    • Himlung Himal 7126 m
    • Hulang Go 6687 m
    • Jomsom Himal 6335 m
    • Kang Garu 6981 m
    • Lugula 6899 m
    • Himjung (Nemjung  Goth) 7140 m
    • Phu Khang 6694 m
    • Phu Khang North 6580 m
    • Phungi 6525 m
    • Pokhar Khang 6372 m
    • Ratna Chuli 7035 m
    • Thoche Go 6602 m
    • Tilje 5696 m

    La porte de Phu

    Un village exceptionnel par sa situation et son environnement d’une extrême rudesse.
    Tout ce que j’aime…

    La vallée de Phu…

    La rivière principale de la vallée de PHU s’appelle (d’après la carte officielle) la KHAMJUMGAR KHOLA.
    Issue du BHATCHAUK GLACIER, l’une des branches du glacier conduit au SARIBUNG PASS (6042 m). C’est le passage le plus simple pour rejoindre les lacs de DAMODAR KUNDA et le Mustang, par le «Saribung Glacier Trek».

    La vallée de Phu a été séparé en deux secteurs.
    1… La rive droite de la vallée, avec les sommets du POKHAR KHANG, de l’AMOTSANG ect.
    2… La rive gauche de la vallée, avec l’ensemble du massif du PERI HIMAL et les sommets principaux à plus de 7000 m, dont l’HIMLUNG HIMAL.
    Puis, pour chaque secteur se sont les rivières qui déterminent des sous-sections avec les camps de base principaux.

    Un extrait de la nouvelle carte de l’Himlung par HMH

    A… Rive  droite :

    • La vallée de la LUNNAKYA KHOLA, avec le camp de base du POKHAR KHANG à 5020 m.
    • La haute vallée de la LOHA KHOLA, avec les camps de base du SAHASAR à 5500 m, et de l’AMOTSANG à 5600 m.
    • Les trois branches du glacier de BHATCHAUK, depuis le camp de base du BHRIKUTI SHAIL à xxx m.

    B… Rive gauche :

    • Depuis le glacier DE HULTS et le versant Sud du LUGULA jusqu’au CHAKO, depuis le camp de base du BHRIKUTI SHAIL à xxx m.
    • La vallée de la HULUNG KHOLA.
    • Les trois sommets au-dessus de Ngoru (par Wolfgang DREXLER), et un camp de base à 4049 m.
    • La vallée de la PHU KHOLA, avec le camp de base du RATNA CHULI à xxxm, du PHU KANG à xxxm, et l’ancien camp de base de l’HIMLUNG.
    • La vallée du PANGRI GLACIER, avec les camps de base du GYAJIKANG xxx m, et de l’HIMLUNG ( Kari Kobler BC) xxxm.
    • Le versant Sud-Ouest du GYAJIKANG et du NEMJU, avec le camp du base du NEMJU à xxx m.
    • De KYANG à CHYAKU, avec le glacier de LYAPCHE et de CHYAKU et le Camp de base aux lodges de CHYAKU xxx m.

    A1… Phu, la rive droite de la KHAMJUMGAR KHOLA.

    Pokhar Khang

    Chupar, le camp de base du Pokhar Khang.

     

    La vallée de la LUNNAKYA KHOLA

    Elle est accessible directement depuis Phu et Ngoru par un bon sentier utilisable par les chevaux et les mules.

    Le camp de base du POKHAR KHANG (CHUPAR), accès :

    C’est un très bon sentier récemment aménagé et fréquentable avec des chevaux ou des mules. Il n’existe qu’un seul pont, juste en face de Ngoru.
    Depuis Phu, rejoindre l’ancien village de Ngoru ou l’alpage de Kulung pour un premier camp. Puis, directement le camp de base. Généralement 1 jour et demi à l’aller et éventuellement une grande journée à la descente.
    Ce Camp de Base permet de rejoindre la Haute Vallée de la Loha Khola par le xxx et au Nord vers le camp de base du Bhrikuti Shail. Ce dernier itinéraire de trek est également une bonne idée à partir de Phu.

    Pour l’ascension du Pokhar Khang, un Advanced Base Camp est conseillé au départ de l’Arête de Marseille (à proximité d’un petit lac sur la carte vers  5350 m, accès possible avec des mules).
    Pour l’Arête de Cassis, il serait judicieux de placer un camp directement au col, XXX au bord du lac. Mais la dernière pente en caillou est (à priori) trop difficile pour être franchi avec des mules, ce qui modifie la logistique nécessaire.

    LUNNAKYA KHOLA. Les sommets

    • Pokhar Khang 6372 m (les 3 sommets) (sommet autorisé).
      1ère ascension : xxx par le versant Est

      – Versant Sud
      Arête Nord-Est, combe glaciaire et arête Nord (Arête de Cassis)
      Paulo & co…
      XX/PD neige et rocher, avec un camp d’altitude dans la combe glaciaire à environ 5800 m, après une courte descente en rocher.

      – Arête Nord-Ouest du point 6022, puis arête Nord (Arête de Marseille)
      Lionel Chatain & coe

    • Sahasar 6188 m. Non gravi.
    • Dada Nak 6036 m
      Arête Est, « l’arête du nez », II/ AD en neige
      Evelyne Miot  et Julien Desécure  le 15/10/2016
    • Sommet 5822
      Col et arête Est.
      ?? Gravi le 
      par…

    A2… Phu, la rive droite de la KHAMJUMGAR KHOLA.

    La haute vallée de la LOHA KHOLA.

    Elle est accessible depuis le camp de base du POKHAR KHANG (CHUPAR pour les habitants de Phu) à 5020 m, et le col de TSO KARNAK 5620 m (indiqué Amotsang Pass sur certaine carte) avec un camp sur caillou peu agréable.

    Le camp de base de l’AMOTSANG, accès :
    Du lac remonter légèrement à flanc dans un terrain détritique très meuble, traverser un vallon et rejoindre un large col d’où la haute vallée est visible. Un petit sommet en avant plan. Descendre à une 1ère rivière, puis une deuxième plus encaissée, remonter et traverser à flanc pour redescendre la vallée principale de SAHASAR. Le SAHA Base Camp est positionné avant le petit lac glaciaire.
    Remonter sur le fil de la moraine par des éboulis (cairns) et descendre dans le vallon suivant, continuer à flanc pour rejoindre un grand espace vallonné (environ 5600 m). L’emplacement du camp de base va dépendre de la saison et de la disponibilité en eau. Éventuellement, de l’autre côté de la moraine, au plus près du glacier, près de petits lacs. Ou plus loin du glacier, près d’un petit lac matérialisé sur la carte.
    Pour l’instant, ce camp de base de l’Amotsang n’est pas définitivement positionné, ni matérialisé par un chorten et les drapeaux habituelles.
    Il n’a pas été rejoint avec des mules mais uniquement avec des porteurs. Pourtant, depuis Chupar, elles peuvent sans problème accéder jusqu’à la dernière pente du col de Tso Karnak (où un camp intermédiaire peut être installé).

    À la descente, il est possible de rejoindre directement Chupar depuis le camp de base de l’Amotsang, même avec des porteurs.

    Le MARGOT HIMAL 6305 m est le sommet le plus abordable de la vallée, avec éventuellement un camp d’altitude sur le LOHA GLACIER, aux environs de 6000 m.

    Climbing in Naar & Phu

    Le col de TSO KARNAK 5620 m, l’accès le plus simple à la Loha Khola. Avec une vue sur l’Arête de Marseille au Pokhar Khang. Crédit Lionel Chatain

     


    LOHA KHOLA…. Les sommets.

    1… depuis le SAHA Base Camp (5500 m).

    • SANU SAHA 5972 m. Non gravi.
      Climbing in Naar & Phu

      Un petit sommet inconnu, le SANU SAHAR. Idéal pour l’acclimatation ?

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

    • SAHASAR 6188 m. Non gravi.

    2… depuis l’AMOTSANG Base Camp (5600 m).

    amotsang

    L’un des camps de base de l’Amotsang. Crédit Lionel Chatain

     

    Notre camp de base de l’Amotsang en 2018.

      • Le sommet 6300 m. Non gravi.

     

    • TRIBENI HIMAL 6295 m. Arête Sud, depuis le col 5780.
      ( ??? date de l’ascension, cordée, difficulté)

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

       

      Climbing in Naar & Phu

      Le Tribeni Himal, depuis la descente du Loha Pass.


      Climbing in Naar & Phu

      Et une belle voie évidente…


      Climbing in Naar & Phu

      Lionel Chatain durant l’ascension du Tribeni Himal. Crédit Lionel Chatain

      Crédit Lionel Chatain

      Amotsang

      Le Tribeni Himal

    • LABSE HIMAL 6503 m. Non gravi.
      Accès possible depuis le LOHA PASS, le LABSE GLACIER, le col 6222 et l’arête Nord-Ouest.

       

      Climbing in Naar & Phu

      Certainement la voie normale du Labse Himal.


      Climbing in Naar & Phu

      L’Arête Sud du Labse Himal, depuis la montée au Loha Pass.

       

    • STAN HIMAL 6185 m. Non gravi.
      Loha Pass

      L’arrivée au Loha Pass et le Stan Himal en arrière plan.

    • MARGOT HIMAL 6305 m
      Première ascension par les pente Nord-Ouest, le 25 octobre 2012 par Lionel Chatain avec Guillaume Hernandez & Philippe Marty..
      Tentative en 2018 par l’Arête Nord depuis le Loha Pass (par une équipe conduite par Paulo Grobel).

       

      LE sommet de la vallée, le MARGOT HIMAL.

      La traversée du Margot Himal à l’Amotsang. Depuis le sommet du Tribeni Himal. Crédit Lionel Chatain

    • JOMSOM HIMAL 6335 m (sommet autorisé).
      Par le col 5842 (Jomsom Pass),
      l’Arête Sud de l’antécime 6120 et l’arête Ouest
      ( Paulo Grobel & co, date de l’ascension 2003, cordée, difficulté)

       

      Climbing in Naar & Phu

      La première vision du Jomsom Himal, depuis le début de la Labse Khola. Avec, à gauche le petit sommet du Tansunjuti.

      Jomsom Himal

      Le JOMSOM HIMAL et les arêtes Est et Nord

    • AMOTSANG 6393 m (sommet autorisé). Non gravi.
      Tentative par l’Arête Ouest en XXX et XXX

       

      L’Amotsang et son arête Ouest.


      L’arête entre le Jomosom Himal et l’Amotsang !!! Crédit Lionel Chatain

      Amotsang

      La première image de l’Amotsang, en 2003 … depuis le sommet du Jomosom Himal.

    • LOHA PEAK
      – Sommets 6085 et 6142. Non gravi.
      – Sommet 6100. Non gravi.

       

      Climbing in Naar & Phu

      Les différents sommets des Loha Peak.

      Climbing in Naar & Phu

      XXXXX
      Le Loha Pass donne accès au haut glacier de Labse et aux deux sommets du CHHIB HIMAL et du LABSE HIMAL.
      Traversée réalisée en Juin 2017 par Paulo Grobel avec Christophe Adam et Stanislas Fouquier.

       

      Climbing in Naar & Phu

      Le haut glacier de Labse, avec à gauche le Chib Himal et à droite le Labse Himal.

    • CHHIB HIMAL 6605 m (sommet autorisé)
      xxxxxx

       

      Le CHIB HIMAL, versant Sud.

    B… Rive gauche

    B1… Phu, la rive gauche de la KHAMJUMGAR KHOLA.

    Depuis le glacier DE HULTS et le versant Sud du LUGULA jusqu’au CHAKO, avec le camp de base du BHRIKUTI SHAIL à xxx m.

    La longue arête qui conduit au Chako.
    Mais qui a-t-il derrière, sur l’autre arête qui se trouve en Chine ? Crédit W. Drexler.
    Une photo surprenante du Chako.
    Crédit W. Drexler

    A suivre…

    Ngoru Central
    Depuis le Ngoru Central, une vue sur la haute vallée de Phu en direction du Saribung Pass. Crédit Wolfgang Drexler
    La carte de l’Himlung avec un beau secteur très peu fréquenté.
    Mais je n’ai pas pu intégrer les itinéraires de Wolfgang sur les sommets des Ngoru Peak. Navré.

    B2… Phu, la rive gauche de la KHAMJUMGAR KHOLA.

    La vallée de la HULUNG KHOLA.

    La vallée de la Hulung Khola reste encore bien mystérieuse.
    Il existe un col, quelque part à la frontière tibétaine, par où serait venu les habitants de Phu, un col à l’époque franchissable avec des animaux de bat (chevaux et yacks).
    Il y a quelques années, ce sentier (qui sert aussi pour la traversée du Saribung Pass) a été agrandi jusqu’à l’entrée de la vallée de la Hulung Khola , mais le chantier c’est arrêté. Jusqu’où va-t-il ?

    Va-t-il reprendre un jour ? 
    Et où se trouve exactement ce col ?

    Entre les sommets 6075 (RTT Himal) et 6374, un autre col (sans nom) permet de traverser vers le camp de base du Ratna Chuli et la vallée de la Phu Khola. C’est peut être une nouvelle Haute Route à explorer et promouvoir, avec un col glaciaire (crevassé) et un sommet à 6000 très simple.

    Les sommets

    CHACO, 6704 m  (sommet autorisé)

    Les sommets de l’arête Est du CHACO : 6205, 6298, 6089. Non gravi

    HULANG GO, 6687 m (sommet autorisé)

    Le sommet 6662 entre Hulang Go et Seto Himal. Non gravi

    SETO HIMAL, 6604 m (certainement gravi lors d’une ascension du Ratna Chuli).

    RTT HIMAL, 6075 m. Gravi lors d’une ascension du Ratna Chuli.

    Le plateau glaciaire du Hulung Glacier. Un camp d’altitude peut très facilement s’installer au pied de l’arête. (Crédit Wolfgang DREXLER)

    HULANG GO, xxx m . (sommet autorisé)
    Non gravi.
    C’est un nouveau sommet ajouté en 2013 par Mr Dahal à cause de sa proximité avec la frontière chinoise. Il devrait se gravir à partir du camp de base du Ratna Chuli (à moins qu’un nouveau camp de base dans la vallée de Hulung soit plus accessible ? Voir la proposition de Wolfgang et surtout explorer complètement la vallée de Hulung).
    Le Hulang Go offre surtout une belle chevauchée d’arête Ouest-Est depuis la voie normale du Ratna Chuli.

    Access route to a BC (by Wolfgang DREXLER) encore à valider
    From Phu to former Nagoru village and further on in the direction of Saribung La. Unfortunately the marvellous old trail has been destroyed by a huge landslide behind Nagoru, so that it is now necessary to crumble along the riverside (rather cumbersome) up to the side valley of the Hulang Khola. Further into that valley on the orographic left side of the river up to the point, where the old trail ends;
    from there along the river up to the lower end of the glacier and on its orographic right side to a Base Camp, ideally located at N 28.859415, E 84.326907:
    Fresh water will be the limiting factor!

    Depuis le sommet du Ngoru Central, un vue vers le Nord, avec le Ratna au centre et, sur la gauche, les pentes du Hulang Go. Sera-t-il possible de remonter le Hulung Glacier ?
    (Crédit Wolfgang DREXLER)
    Une voie d’accès possible, même s’il me semble que l’accès par le CB du Ratna Chuli est plus simple. (Crédit Wolfgang DREXLER)

    B3

    Les trois sommets au-dessus de Ngoru (par Wolfgang DREXLER), et un camp de base à 4900 m.

    Les trois sommets des Ngoru juste en arrivant à Phu. Enfin gravis !!! 
    (Crédit Wolfgang DREXLER)

    Ce sont 3 sommets (en réalité quatre) bien visibles depuis Phu.
    Situés au-dessus de l’ancien village abandonné de Ngoru, ce sont de beaux objectifs qui ont été gravis et documentés par Wolfgang DREXLER, un alpiniste autrichien.
    Topo et commentaires à retrouver en allemand sur le site du Club Alpin. Avec tous mes remerciements pour ces informations détaillées.

    Nagoru ou Ngoru ?

    Sur la nouvelle carte de 2018, c’est l’orthographe NGORU qui a été choisi pour nommer l’ancien village car il correspond à la sonorité de la lettre NG en tibétain (une prononciation très gutturale que j’ai mis une semaine à assimiler lors de mes cours d’écriture du tibétain… !).
    Mais bien sûr, les deux orthographes vont cohabité un certain temps et ce n’est d’ailleurs pas vraiment un problème.

    La lettre NGA
    Le passage de NGA à NGO avec un petit signe (NARO) qui se place au-dessus de la voyelle. NGA + naro = Ngo

    Des sommets NON autorisés… !

    C’est un sujet très délicats. Peut-on dire politiquement peu correct… ?

    J’espère surtout que la situation actuelle va évoluer favorablement.
    Concrètement, tous ces sommets sont donc interdits.
    Mais j’aime beaucoup le commentaire de Wolfgang : «Wo kein Kläger, da kein Richter »., qui pourrait se traduire par « Quand il n’y a pas de plaignant, il n’y a pas de juge… » et donc pas de sanction !
    À chacun donc de prendre ses responsabilités en sachant que si sanction il y a elle, est très lourde.

    Mais comment faire évoluer la réglementation actuelle, en douceur ?

    Accès au camp de base, ( l’alpage de Ngoru, Ngoru Yack Karkha), 4900 m.
    Depuis Phu, il faut d’abord rejoindre le village abandonné de Ngoru pour y installer un premier camp très confortable, idéal pour l’acclimatation. (3 à 4 h sur un très bon sentier, accessible avec des mules, eau à proximité immédiate).
    Puis rejoindre le plateau d’alpage au-dessus du village.
    Pour le Ngoru Peak Far-East, un camp d’altitude supplémentaire est nécessaire à 5300 m.

    La belle ambiance du plateau d’alpage de Ngoru. Crédit W. Drexler

    Les Ngoru Peak

    Les sommets.

    Les sommets s’appellent donc Ngoru Peak (West, Central, East et Far-East).
    Ces quatre sommets ont été gravi par leurs voies normales.
    Mais il est possible d’imaginer d’autres itinéraires d’ascension, des traversées entre les deux vallées (Hulung et Jyamdau Khola) et surtout la traversée complète de tous les Ngoru Peak… Une belle entreprise !

    Une vue depuis le Ngoru West vers le Ngoru Central et une arête d rocher qui permet d gravir et d traverser les 3 sommets des Ngoru Peak. Crédit Wolfgang Drexler
    • Ngoru Peak West, 6075 m
      Arête Sud-Ouest.
      Gravi par Wolfgang DREXLER et Lawang Tamang, October 30th, 2013 Terrain non glaciaire, difficulté T5
      Environ 6 h
    • Ngoru Peak Central, 6165 m
      Arête Sud-Ouest.
      Gravi par Wolfgang DREXLER et Lawang Tamang, October 21st, 2016
      Terrain glaciaire + rocher , difficulté F+
      Environ 6 h à 7 h.
    • Ngoru Peak East, 6116 m
      Épaule Sud-Ouest et Arête Sud
      Gravi par Wolfgang DREXLER et Birgit Walk (A), Lawang Tamang (NP), November 1st, 2013
      Terrain glaciaire, difficulté F
      Environ 5 h
    • Ngoru Peak Far-East, 6145 m
      Arête Ouest
      Gravi par Wolfgang DREXLER et Martin Thallmair (D), Lawang Tamang (NP), May 15th, 2018
      Terrain glaciaire (avec une courte longueur en glace), difficulté F+
      Environ 5 h
    Belle ambiance sur le Ngoru Central. Crédit W. Drexler.
    Sur le plateau glaciaire du Ngoru Fare-East. Crédit W. Drexler.
    Le sommet du Ngoru Far-East après sa première ascension… Crédit W. Drexler
    Ngoru Far East
    La voie normale du Ngoru Far East. Crédit Wolfgang DREXLER
    Wolfgang Drexler au sommet du Ngoru Central.
    Avec tous mes remerciements pour sa contribution à ce topo…

    Des sommets que je connais particulièrement bien… avec toujours ce projet de traversée de l’Himlung à réaliser, un jour…

    B5…

    • La vallée du PANGRI GLACIER, avec les camps de base du GYAJIKANG xxx m, et de l’HIMLUNG ( Kari Kobler BC) xxxm.

    C’est certainement le secteur le plus intéressant, avec de grand sommets à plus de 7000 m et encore beaucoup de choses à réaliser…
    A suivre donc…


    Un autre secteur à explorer. Avec comme clefs d’accès le Tilje !

    B7

    De KYANG à CHYAKU, avec le glacier de LYAPCHE et de CHYAKU et le Camp de base aux lodges de CHYAKU xxx m.

    Les glaciers de Chyako et de Kyang sont encore deux énigmes, même pour les habitués des vallées de Naar et Phu.
    Personne ne s’en est approché et leurs accès semblent problématiques. Le Chyako Glacier, en versant Nord du Kang Garu 6981 m s’écoule en direction de l’alpage d’hiver de Naar : Chyako, où des lodges ont été construit.
    Sa langue terminale en plusieurs chutes de séracs parait infranchissable mais juste au-dessus de Chyako des alpages conduisent à l’arête qui sépare les deux glaciers. Cette large arête forme plusieurs petits sommets rocheux (5435, 5696 et 5822).

    Celui de 5696 a été nommé TILJE et fait parti de la liste officielle des sommets autorisé.
    C’est peut être un accès à la couronne de sommets neigeux de ce grand cirque glaciaire (6704, 6805, 6780 et 6981 au Kang Garu).

    Une première reconnaissance a été mené au printemps 2018 et un premier camp avec de l’eau a été identifié. Il reste maintenant à gravir le TILJE et à valider l’accès au glacier.
    A défaut, il faudrait chercher de l’autre versant, en remontant la Suti Khola et le glacier homonyme, depuis Darapani, Tilche et Goa.
    C’est aussi une grande vallée glaciaire à explorer.

    XXX Glacier, au-dessus de Kyang, nécessite lui une reconnaissance plus approfondie car, à priori, la langue terminale du glacier est infranchissable, avec des polies glaciaires et des zones d’éboulis instables. Peut être serait-il possible de descendre sur le glacier en traversant la crête et un col depuis l’alpage de Nemju Kharka, versant Phu.
    Car cette vallée glaciaire est particulièrement intéressante avec de nombreux sommets, en particulier le versant Sud du Gyajikang.

    Il a très vite attiré l’attention de Bill Tilman en xxx, mais la saison du printemps était déjà trop avancé.

    Puis, le sommet a été régulièrement fréquenté à l’ouverture de la vallée aux expéditions dans les années 90, et en particulier par les agences française (Allibert & Atalante). Jusqu’à un funeste jours d’automne XXX où une gigantesque avalanche a détruit le camp de base avec tous ses occupants : Iman Gurung et toute l’équipe népalaise originaire des villages de Laprak et Barpak, Daniel Stolzenberg et son épouse avec son équipe d’alpinistes.
    Ce Camp de Base du Kang Garu, juste au-dessus de Meta, est particulièrement austère et rude d’accès.
    Actuellement, ce sommet est totalement délaissé.
    Il faudrait donc trouver un nouveau camp de base
    donnant accès aux glaciers du versant Sud pour rendre à cette montagne l’attractivité qu’elle mérite.

    Un emplacement semble propice au-dessus des bergeries de Namgye Kharka, sur l’itinéraire Tache/ Meta (décrit dans cette page) et accessible avec des mules depuis Chhachha entre Koto et Meta (2h depuis Koto et avec maintenant un lodge ouvert en saison et un emplacement de camping).

    Le sentier qui relie directement Meta à Namgye est l’un des plus beau du Népal.
    À faire absolument pour se rendre compte de l’ingéniosité et l’obstination des habitants de Naar pour aménager ce grand alpage particulièrement important pour eux.

    Les sommets, à partir du Kang Garu vers le Nord.

    XXXX
    A suivre…


    Paulo_ qui continue le mieux possible ce travail de compilation…, à partir du 7 juillet 2018
    Et qui découvre Gutemberg !

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. Tom
      Publié dans 19 juillet 2018 le 04:09

      Merci pour ce petit aperçu de la région.
      Effectivement ça à l’air plutôt sympa comme coin !! On devrait y passer printemps 2019, ça nous donne une petite idée des possibilités de la région.

      Le MARGOT HIMAL pourrait être un bel objectif, en tout cas merci pour le partage d’info !