CSV alpinisme

CSV Alpinisme. Vigilance « Pente de neige et risque de glissade »

Voici l’une des vigilances les plus importantes dans les activités de montagne estivale. Celle qui provoque le plus d’incidents et d’accidents. De morts aussi.

  • Il est donc d’autant plus important d’identifier la pente précise qui demandera le plus d’attention, le plus de compétences et de savoir-faire.
  • Et de pouvoir représente de manière claire cette vigilance « Pentes de neige et glissade » dans la CSV alpinisme.

Malgré un titre un peu édulcoré, il ne faut pas oublier que le mot glissade signifie également chute. Et que celle-ci peut être dramatique.

Cette Vigilance « Pente de neige et risque de glissade » prend en compte la notion d’exposition et d’engagementCes notions sont d’ailleurs au coeur de la CSV hivernale.

CSV et vigilance chute
Un encordement court adapté à la raideur de la pente. Et peu d'exposition, donc d'engagement.

La notion d’exposition.

C’est la conséquence d’une chute ou d’une glissade. Elle peut être sans conséquence, ou au contraire plus ou moins traumatisante ou même dramatique.

Il est très simple d’utiliser la qualification et les trois couleurs maintenant classiques de la CSV.

  • Le vert pour une vigilance « risque de chute », qui peut être limité.
  • Le jaune pour un mode Méfiant, car plus exposé.
  • Le rouge pour un mode Alerté, où la chute est interdite.

Si cette vigilance « risque de chute » peut être identifiée durant la préparation, c’est sur le terrain que les différences entre ces trois modes seront les plus visibles.

Voici une première proposition de représentation qui fait le lien avec le mode de progression.

  • Avec les crampons et éventuellement le piolet, mais sans utilisation de la corde.
  • En étant encordé, en corde courte.
  • En utilisant la corde pour une évolution en longueurs, ou en rappel.
CSV risque de chute
Le Couloir Sud de la Girose, un itinéraire de neige qu'il est possible de parcourir à la montée depuis le refuge de la Selle, ou à la descente depuis La Grave.

La notion d'engagement.

Voici une notion éminemment personnel ! (Mais pas que…)

Face à une situation donnée, notre capacité à nous engager (ou non) dans un passage, « à risquer notre vie » (ou notre intégrité) est un élément clef de la pratique de la montagne, qu’elle soit hivernale ou estivale. Cette notion d’engagement a été mainte fois questionné et débattu dans la littérature de montagne.

Identifier un passage exposé, l’analyser et prendre décision d’y aller ou pas, de s’engager ou pas est à la fois une question individuelle et groupale. Le challenge de prendre la bonne décision est bien évidement central, pour le premier de cordée comme pour les participants. Et pouvoir aborder ce sujet sereinement, durant la préparation de la CSV, devrait faciliter la prise de décision, l’organisation et le vécu du groupe sur le terrain.

Les facteurs humains sont très présents dans cette vigilance.

Pour le risque de chute, une préparation très précise peut faciliter l’expression des inquiétudes, des difficultés et des compétences de chacun, pour favoriser également une collaboration entre les participants

Le fonctionnement du groupe est profondément impacté par l’utilisation de la corde (encordement, main-courante, rappel) et une progression encordée, avec encore plus d’importance pour les connaissances et les savoir-faire de chacun.

Début Juin 2022. Ce chapitre est encore en travaux et ne demande qu’à être amélioré. Merci d’avance de vos commentaires et propositions. Des exemples précis, avec photos & CSV, seraient également les bienvenues.

2 réflexions sur “CSV Alpinisme. Vigilance « Pente de neige et risque de glissade »”

  1. Ping : CSV alpinisme, écologie, enjeux climatiques et pratiques professionnelles…

  2. Ping : CSV Alpinisme… Work in Process ! - Par Paulo Grobel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *