2016… Un été dans les Alpes

 

… ou l’expérience d’un alpinisme culturel, pour un voyage à la fois sportif et émotionnel.

Début juillet à l’Hôtel des Randonneurs à Argentière.
De retour d’une semaine à Macugnaga au pied du Mont Rose, quand j’ai évoqué le bonheur d’une forme d’alpinisme culturel, Frédérique avec qui je pars en montagne ce week end a éclaté de rire, tant les deux mots lui semblaient par nature contradictoires.

La place du village à Macugnaga.
La place du village à Macugnaga.

Pourtant c’est bien le plaisir d’un alpinisme à l’écoute de toutes les sollicitations culturelles rencontrées en chemin, à la fois itinérant et sensible que nous avons vécu…

  • Les villages et l’architecture Walser, la migration et le mode de vie de cette communauté alémanique,
  • les mines d’or et l’histoire des mineurs,
  • les sentiers des chasseurs et des contrebandiers qui devinrent guides à l’arrivée des premiers voyageurs, des premiers alpinistes.
  • Le gigantesque versant Est du Mont Rose et l’histoire de l’alpinisme avec ses drames et ses exploits,
  • l’aménagement de la montagne et la construction des refuges.
  • Et aussi la vie quotidienne à Macugnaga au fil des saisons et son avenir.

Comme une grosse pelote de laine dont il est possible de tirer l’un ou l’autre fil
et de le dérouler comme bon nous semble.

Au pied du Mont Rose, nous avons vécu une montagne véritablement contextualisée, avec le temps nécessaire pour s’arrêter sur une histoire particulière ou sur un versant précis de cette réalité.
Il s’agissait aussi de partager cette récolte d’informations et d’histoires entre nous, pour en tisser une perception la plus large possible des univers montagnards naturels et humains dans lesquels nous étions immergés.

Trois cordées dans le Tour du Mont Rose... Au plus près du sommet.
Trois cordées dans le Tour du Mont Rose… Au plus près du sommet.

Et c’est aussi ce que nous avons fait durant tout l’été, en une belle itinérance alpine.
Comme expliqué dans cette présentation…

Avec :

Comme d’habitudes, les programmes ont été largement bousculés, et c’est plutôt bon signe. Car tous les séjours ont eu lieu.

Au Pied du Râteau, bien plus tard. Une photo avec un drone par Sébastien Cler.
Au Pied du Râteau, bien plus tard. Une photo avec un drone par Sébastien Cler.

Nous voici déjà début septembre 2016, mon été se termine en beauté par quelques traversées de La Meije.

La lumière si particulière du Massif des Ecrins et l’automne qui s’installe par petites touches discrètes invitent à suspendre notre pas, à juste se poser sur un caillou et à s’imprégner de ce temps qui s’écoule.
Ce fut un été exceptionnel, comme j’en ai rarement vécu, avec une belle intensité relationnelle et des découvertes surprenantes.
Le fil rouge de ses itinérances alpinistiques et culturelles nous a permis de construire des voyages multiples aux quatre coins de l’Arc Alpin.

  • Est-ce la nature du projet d’écriture qui a donné tant de reliefs à mon été, à nos semaines d’alpinisme ?
  • Est-ce l’idée de cet alpinisme culturel qui s’impose au fil des séjours, avec cet entre-deux particulier, entre trek et alpinisme qui s’installe de plus en plus dans mon quotidien ?

Quel plaisir que cette montagne plurielle, avec sa multitude de points de vue !
Que de rencontres…

Je remercie chaleureusement mes compagnons de voyage, mes compagnons de cordée d’avoir tant contribué à la réussite de cet été dans les Alpes.

Les cordées au Grand Paradis.
Les cordées au Grand Paradis.

Voici les comptes-rendus de ces semaines d’alpinisme, avec quelques idées pour donner encore plus de relief, de dimensions culturelles et émotionnelles à ces tranches de Vie, là-haut.

En Oisans

Au Grand Paradis

Rendez-vous l’année prochaine pour d’autres aventures.
Et, ce prochain été est déjà en préparation sur le carte et en ligne pour les dates !

Avec la Cresta Signa bien sûr l... Avez-vous trouvé le refuge Resegotti ?
Avec la Cresta Signa bien sûr l…
Avez-vous trouvé le refuge Resegotti ?

A bientôt

Paulo, un 12 septembre 2016
Presque dans la salle d’embarquement pour un nouvel automne himalayen.

32 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.