Les secrets du Paradis.

Voici une autre grande et belle vallée du Val d’Aoste.
Une vallée très protégée par le Parc National, la rudesse de son relief et l’absence d’hébergement en montagne.
Une vallée qui culmine au sommet du Grand Paradis mais beaucoup moins fréquentée que le Valsavaranche et le refuge Victor Emmanuel.

Pour moi, la vallée de Cogne est synonyme de nature sauvage, d’itinéraires confidentiels, de petits bivouacs surprenants et d’une faune alpine bien présente.
Une montagne rude mais intensément vivante.

visita

Le Bivouac Money, superbement placé sur son promontoire.  On y rentre à 9 personnes !
Le Bivouac Money, superbement placé sur son promontoire.
On y rentre à 9 personnes !

Et hop, une petite montée virtuelle à Money.

Allez, faut juste s'organiser et arriver de bonne heure !
Allez, faut juste s’organiser et arriver de bonne heure !

logo

Le fil directeur.

  • Vivre ce qui fait le caractère de cette vallée, et réussir à le traduire en impressions, en photos et en mots.
  • Valider les itinéraires les plus pertinents pour en faire une sélection et plusieurs propositions.
  • Rencontrer les gens du pays et leurs histoires.
Une montagne vivante...
Une montagne vivante…

Des points de repère.

  • Le Parc National du Grand Paradis, sa présence sur le terrain, son action.
  • Une faune alpine très riche, en particulier le bouquetin.
  • L’architecture des maisons du Val d’Aoste et le travail du bois.
  • Une «autre» voie normale du Grand Paradis.
  • Le recul glaciaire et les conséquences sur les itinéraires.
  • Les liaisons entre Valsavaranche et Val de Cogne.
  • Les petits bivouacs italiens, leurs caractéristiques et usages.
  • Le choix d’un matériel adapté pour un itinéraire en autonomie.
La haute vallée de Cogne. Un magnifique cirque glaciaire avec Le Grand et le petit Paradis. Par contre, peut on parler de purgatoire pour la montée au bivouac Carlo Pol ?
La haute vallée de Cogne. Un magnifique cirque glaciaire avec le Grand et le Petit Paradis. Par contre, peut on parler de purgatoire pour la montée au bivouac Carlo Pol ?

Niveau technique

C’est un itinéraire entre alpinisme et randonnée qui utilise les refuges bivouacs non gardés de la vallée de Cogne.
Pas besoin de duvet dans les bivouacs, mais il nous faudra toutes notre nourriture.
Il faudra donc acheter, transporter et préparer nos repas nous même.
Le début de saison devrait nous permettre de réaliser des itinéraires principalement en neige, globalement de niveau F à PD.
Le terrain est glaciaire, la fréquentation est peu importante.

La Haute Vallée de Valnontay constitue le point fort de la semaine avec le grand glacier de la Tribolazione.
Le Grand Paradis par ce versant reste la cerise sur le gâteau… !

Proche du sommet, en versant Voie Normale, le petit col d'où débouche la voie du Val de Cogne.
Proche du sommet, en versant Voie Normale, le petit col d’où débouche la voie du Val de Cogne.
  • Il est nécessaire d’être en bonne forme physique.
  • D’accepter un «certain» portage et une rusticité certaine.
  • D’être à l’aise dans des courses de neige de niveau F à PD.

Les dates.

Pour un séjour unique :
Du dimanche 17 au samedi 23 juillet 2016.

Un cadre très haute montagne, entre Money et Borghi.
Un cadre très haute montagne, entre Money et Borghi.

L’envers du Grands Paradis

Une idée de l’itinéraire, avec forcément quelques surprises…

  • J-1 Rendez-vous à Argentière, à l’Hôtel des Randonneurs, le dimanche 17 Juillet en fin d’après-midi.
  • J 1 Déplacement dans la Vallée de Cogne et Valnontey.
    Montée au Bivouac Money 2872 m pour deux nuits.
  • J 2 Un sommet en neige en aller-retour depuis le Bivouac.
    La Torre di San Orso 3618 m.
  • J 3 Une grande traversée glaciaire pour « un regard par delà le Col » de Money 3420 m.
    Descente du Ghiacciaio Di Money jusqu’au Bivouac Martinotti 2588 m.
    Montée au Bivouac Borghi 2684 m.
  • J 4 Est-il possible de rejoindre le grand plateau de la Tribolazione, par le Colle Gran Crou 3295 m et de Valnontey 3535 m ?
    Nuit dans l’un des bivouacs Carlo Pol ou Gerard Grappein 3183 m sur un éperon dominant toute la vallée de Cogne.
    Une alternative… Descendre de Borghi pour remonter l’éperon de la Tribolazione jusqu’au bivouac Carlo Pol.
  • J 5 La traversée du Grand Paradis par le Col dell’Ape et la Finestra di Roc.
    Descente au refuge Chabot.
  • J6… Une longue journée pour revenir à Valnontey. Mais par quel chemin ?
Une vue plus large de cette grande vallée du Val d'Aoste.
Une vue plus large de cette grande vallée du Val d’Aoste.

Un été dans les Alpes

Cet été dans les Alpes, je vous invite à un pas de côté, à juste changer de point de vue.

N’être pas seulement alpinistes ou randonneur, pas seulement compagnon de cordée ou de voyage mais un peu tout cela à la fois et avec surtout l’envie de m’accompagner dans mon projet de reporter-photographe pour témoigner «d’une autre montagne».

Une montagne à vivre, conjuguant harmonieusement culture, nature et itinérance.
Pour raconter des histoires, documenter des itinéraires et au final éditer un livre sur cette montagne de l’entre-deux, où s’entremêle alpinisme, randonnée et escalade en des déambulations aussi surprenantes que jubilatoires, sauvages et engagées.

Devenir un peu journaliste ou tout du moins observateur
et acteur du monde de la montagne.

Les séjours que je vous propose cet été n’ont donc rien à voir avec les circuits + ou – classiques des agences.
Ils sont uniques… Et certainement un peu wild !
(Bref, ils ressemblent à ce que j’aime en montagne…)
Ils partent d’une certaine «envie de montagne», de la wilderness, pour explorer l’essence d’un massif.
D’un besoin de vivre et de s’immerger dans cette montagne pour en rapporter des impressions de voyage. Riches d’émotions, d’expériences et de connaissances.

Pas de programme «ficelé» jusqu’aux moindres détails.

Au contraire, un fil directeur pour nous guider et un peu d’espace pour accueillir l’imprévu, pour choisir le meilleur chemin.
Avec un peu d’aléas aussi, un certain goût d’une aventure à construire ensemble.
Tout ce qui fait le plaisir d’un voyage à la cime comme l’écrit si bien Bernard Amy.

Prendre des photos, mais peut-être pas comme ça...
Prendre des photos, mais peut-être pas comme ça…

Concrètement, pour s’inscrire

L’inscription se fait directement auprès de moi, par mail puis par courrier avec un chèque d’accompte des honoraires, sur la base de l’engagement d’un guide de haute montagne.

Sur le terrain, nous fonctionnerons avec une caisse commune, pour plus de souplesse. Le montant de ces frais a été évalué au mieux.

Soit : 500 € en chèque dont 250 € à l’inscription, à l’ordre de Paul Grobel.
Et environ 450 € en espèces pour la caisse commune.
Cette évaluation n’inclut pas les frais de transport, ni de remontées méaniques (?!).

De très belles montagnes. Et qui s'aura me donner le nom de celle-ci ?
De très belles montagnes. Et qui s’aura me donner le nom de celle-ci ?

Taille du groupe et fonctionnement.

De 3 à 5 personnes.
Soit un groupe maximum de 6 personnes (avec moi), et donc trois cordées.
Bien sûr, ce sont des cordées de 2, qui évoluent en autonomie.
Et c’est également un séjour d’enseignement de l’alpinisme.


De très beaux sentiers, aussi...
De très beaux sentiers, aussi…

Les liens pour mieux connaitre le massif du Grand Paradis.

Le Parc National du Grand Paradis.

logo

Les guides UIAGM du Val d'Aoste..
Les guides UIAGM du Val d’Aoste..

Les pros.

Le bureau des guides de Cogne.

Les infos montagne.

« camp2camp », bien sûr mais aussi Summitpost (un site en anglais).

Une "maison" du parc
Une « maison » du parc

Bon voyage au « Paradis »…

Paulo
Le 13 Février au refuge du Chardonnet, et la tempête dehors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.