itinérances sentinelles

Le Tour des Écrins par les glaciers, « une itinérance culturelle »

Pour penser l’alpinisme dans les Écrins comme un voyage culturel et naturaliste, sportif et contemplatif, mais aussi artistique et émotionnelPour que ce Grand Tour des Écrins par les glaciers ne soit pas qu’un simple topo de plus, un simple produit à consommer.

« Itinérances sentinelles »

L’idée est que chaque itinéraire agrège des environnements culturels très divers qu’il est passionnant de documenter, de mettre en regard et de faire découvrir. 

  • Le premier travail consiste à identifier ce qui constitue le caractère profond, l’identité spécifique d’un lieu, comme autant d’étapes qui rythment cette itinérance. 
  • Puis, de trouver et construire la meilleure manière de les mettre en avant, de les agencer, de les inclure durablement dans le déroulé du voyage.
  • Ce travail servira également d’axe éditorial d’un ouvrage en préparation.

Une déambulation artistique au long cours.

Qui dit publication d’ouvrage dit aussi une certaine exigence esthétique dans la qualité du contenu photographique.

  • Ce Tour des Écrins par les glaciers est donc, par ses quatre étapes bien distinctes, une invitation en résidence pour un photographe professionnel ou amateur, pour proposer, partager un regard singulier, pour le juxtaposer et le mettre en résonance à d’autres sensibilités.
  • La peinture, par l’exercice d’un carnet de voyage, peut également être convié au voyage, ainsi que la vidéo.
  • L’écriture est également bien présente dans ce projet, pour rendre compte de toute sa diversité. Sous forme d’article et de contenu web.

La temporalité du projet, construit sur quatre années consécutives, permet d’intégrer, de nourrir, d’approfondir ces différents axes d’expression sans précipitation. Une saison, invitant la suivante à poursuivre le voyage…

la revue Alpe

Les refuges de haute montagne, espace clefs de cet itinérance.

J’exprime parfois que, si je suis guide de haute montagne, je suis tout autant un guide de refuges, tellement j’aime profondément ce lieu très particulier de vie et de rencontre. Les refuges  avec leur histoire, les lieux où ils sont érigés, les montagnes et les glaciers qui les entourent, la personnalité de leurs gardiens ou gardiennes tiennent une place prépondérante dans ce cheminement.

itinérances sentinelles
La carte de l'évolution du front du Glacier Blanc ... Crédit Parc National des Écrins.

Les glaciers, un fil rouge qui nous guide mais aussi qui s’amenuise de plus en plus.

Crédit : Parc National des Écrins

Les plantes sur les plus hauts sommets et en marges des glaciers.

Savez-vous qu’il y a des fleurs sur les plus hauts sommets des Ecrins ?

Itinérances sentinelles

« Allier le plaisir de la lecture avec celui de la marche

« Le concept de la course littéraire est à l’origine même d’Arpentages. L’idée d’aller ‘arpenter’ une histoire lue, relue, puis rêvée, m’est venue après la lecture du livre de Bernard Amy ‘Le Voyage à la Cime’, qui m’a finalement amené dans les wadis omanais, à l’époque où le pays ne figurait pas encore dans le Lonely Planet…

Je propose donc des courses qui reprennent le décor de différents romans de la littérature alpine. » 

"Itinérances Sentinelles", un fondement scientifique

Le cadre conceptuel commun à l’ensemble des Zones Ateliers est celui du couplage entre les dynamiques sociétales et les dynamiques naturelles. Le concept de socio-écosystème (social-ecological system) est le concept fondateur des LTSER (Collins & al. 2011*). L’enjeu est de travailler sur les circulations au sein d’un continuum : homme <-> société <-> environnement <-> nature.

Il s’agit de questionner les trajectoires et le fonctionnement des socio-écosystèmes de montagne dans un contexte de changements climatiques et de mutations des territoires.

  • quelles sont les principaux changements ayant affecté les sociétés et des paysages des Alpes au cours des deux derniers siècles ? 
  • comment les dynamiques socio-économiques sont-elles couplées aux dynamiques naturelles ?
  • comment replacer ces dynamiques récentes dans le temps plus long des relations entre environnement et sociétés alpestres ?
  • comment ces trajectoires déterminent-elles le fonctionnement des territoires alpins (écologie territoriale) et les inter-relations de ces territoires avec le monde ?
incinérances sentinelles
Une démarche scientifique dont le Parc National des Écrins est un acteur privilégié.

Un exemple concret d'un itinéraire "Itinérance Sentinelles", proposé par un accompagnateur.

« Itinérance à travers les Refuges Sentinelles ». 
Circuit thématique sur la science des Montagnes encadré par Olivier Bello

« Le départ se fait au Col du Lautaret, avec une première rencontre avec les chercheuses et chercheurs  de la station alpine de l’Université de Grenoble. C’est aussi le point de départ des réflexions et débats sur l’avenir de l’espace montagnard, au regard des études scientifiques menées entre autres depuis la station. »

Puis nous montons au refuge de l’Alpe de Villar d’Arène, pour notre première nuitée en montagne. L’approche de l’Alpe permet déjà de mettre les connaissances présentes dans le groupe en perspective: le panorama est une véritable exposition des facettes de la pratique de la montagne, ainsi que de l’évolution de ce milieu au cours des millénaires. Ce n’est pas par hasard que l’Institut de Géographie Alpine de Grenoble a choisi ce terrain pour produire deux circuits éducatifs de géomorphologie, pour les adultes et les enfants!

Lors de notre première soirée, Sabine nous racontera sûrement ses expériences de 30 ans de gardiennage en haute montagne…

Le lendemain nous remontons l’une des trois vallées glaciaires qui arrivent à l’Alpe, en direction du lac du Pavé et de son refuge, pour le coup entièrement refait à neuf. L’occasion rêvée de faire le point des nouvelles exigences technologiques en matière d’impact sur l’environnement, mais aussi des défis à relever pour un refuge qui ne dispose pas d’eau courante!

Le lac du Pavé a de plus été le théâtre de découvertes scientifiques pour le moins surprenantes, que nous entendrons de la bouche de Sophie, la gardienne. Et les impressionnantes faces du Pavé et du Pic Gaspard seront aussi l’occasion d’évoquer un autre volet novateur de la recherche scientifique en montagne: l’écologie verticale. »

La marque "Esprit Parc National"...

« Esprit Parc National » est une marque de produits et de services qui participent à la protection des patrimoines des 10 parcs nationaux de France. Dans les Écrins consommer « Esprit parc national » c’est découvrir des produits authentiques et vivre des expériences uniques. 

Et peut-être un jour ce Grand Tour des Écrins par les glaciers sera-t-il également labelisé « Esprit Parc National ». À suivre…

Paulo… « Arpenteur » du Massif des Écrins. A La Grave et vers la mi Mai 2020 en sortie de confinement.

2 réflexions sur “Le Tour des Écrins par les glaciers, « une itinérance culturelle »”

    1. paulo.grobel@orange.fr

      OUI pourquoi pas.
      Il faut juste essayer de se joindre, voici mon N° : 06 42 90 75 34
      Paulo_qui prépare la première saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *