du valgaudemar à la vallouise

Haut Tour des Écrins, du Valgaudemar à la Vallouise

Du Valgaudemar à la Vallouise, ce Haut Tour des Écrins nous entraine vers des versants relativement peu connus du massif et, de nouveau, d’une grandiose Wilderness. Le terrain se fera également plus glaciaire, nous permettant d’aborder et de mettre en pratique d’autres techniques de l’alpinisme.

Entre randonnée alpine et alpinisme facile

Une grande itinérance en altitude

Une semaine…

Du Dimanche 19 au Samedi 25 Juin 2022

1150 € pour un séjour en « tout compris », organisé par SERAC.

Voir la rubrique infos pratiques

haut tour des Écrins
« Les petites plantes de haute montagne, bien que discrètes, sont le symbole d’une adaptation remarquable au climat alpin et un des plus clairs indicateurs des conséquences du réchauffement climatique sur les Alpes. Au même titre que le retrait des glaciers, la forte augmentation de la diversité floristique met en évidence un écosystème en déséquilibre, se transformant à une vitesse sans précédent. »
haut tour des Écrins
Notre premier refuge, Vallonpierre.

Nous voici dans la partie Sud des Écrins avec deux refuges emblématiques du Valgaudemar et un glacier de Verdonne bien discret. La traversée vers la Vallouise par le Pas des Aupilloux nous réservera peut être quelques surprises car bien peu d’alpinistes fréquentent encore ce passage ancestral, pourtant déjà décrit dans les 100 plus belles. 

L’arrivée au refuge des Bans n’en sera que plus belle…, pour attaquer le lendemain le gros morceau de ce Haut Tour des Écrins : une visite au bassin glaciaire de la Pilatte puis un retour en Vallouise. Il nous faudra rester très concentrer pour le passage du col du Sélé avant une descente plus tranquille au refuge éponyme.

Prendre un petit café au refuge du Pelvoux s’impose, pour un saut dans l’histoire de l’alpinisme avec l’ancien refuge Lemercier magnifiquement restauré et la découverte de l’itinéraire original de la montée au refuge de Provence par le Pas La Rosse.

Un parcours initiatique…

L’expédition scientifique du Haut Tour des Écrins

Le Haut Tour des Écrins… entre randonnée alpine, itinérance culturelle et expédition scientifique. 

Pour vivre l’alpinisme comme un voyage !

Nous avons débuté cette expérience scientifique participative lors des premières étapes du Haut Tour des Écrins durant l’été 2021. Un premier article expliquait la genèse et le fonctionnement du projet puis au retour, j’ai commencé à documenter le travail réalisé dans un compte rendu particulièrement dense.

Pour cette nouvelle étape du Haut Tour des Écrins, nous allons essayer de modifier notre regard sur le vivant et le monde qui nous entoure. En observant avec attention « les faits marquants » que nous allons découvrir au fil de cette itinérance dans le massif des Écrins. Puis, il s’agira aussi de les compiler pour les partager et les rendre le plus lisible possible.

Avec également la mise en oeuvre de la Carto des Vigilances, la CSV alpinisme...

Voici également une initiative novatrice et passionnante. Préparer chaque itinéraire de manière graphique et surtout TOUS ENSEMBLE, en utilisant des feutres de couleur et IphiGéNie. C’est la CSV du ski de randonnée  que nous allons adapter à notre pratique de randonneurs et d’alpinistes. En voici une première présentation « Tous premier de cordée… »

Faire Ensemble… C’est à la fois une signature et l’esprit avec lequel j’aborde la montagne, actuellement. Et aussi mon métier de guide, avec la notion d’un projet à conduire ensemble plutôt qu’un encadrement classique où vous êtes simplement emmenés au bout d’une corde.

Pour tous, c’est s’impliquer dans la conduite de la course. À tour de rôle, selon l’envie, c’est passer devant et participer activement au projet de la journée : réussir notre traversée le plus sereinement possible. C’est un fonctionnement ambitieux mais tellement riche de sens !  Le plaisir est au rendez-vous, à la fois plus profond et source de progrès.

CSV haut tour des écrins
Le Col du Replat durant le Haut Tour des Écrins en 2021. Une traversée très intéressante avec des composantes techniques variées qu'il faut prendre en compte avec l'ensemble du groupe. Toujours ce Facteur Humain déterminant... Le Précieux Facteur Humain !!!
le haut tour des écrins par les glaciers
Le glacier de La Pilatte. L'un des glaciers les plus spectaculaires des Écrins.

Randonnée alpine ou alpinisme ?
Les deux, tout simplement...

L’objectif principal de ce Haut Tour est de valoriser une forme particulière de l’alpinisme, l’itinérance, en un mélange d’alpinisme facile et de randonnée alpine, et en montrant ce qu’elle a de spécifique dans le massif des Écrins. 

Un projet en cohérence avec l’initiative « Grandes Itinérances » développée par le Parc National des Écrins et renforcée par la notion de« village d’alpinistes », qui sont autant de points de départ pour ce Haut Tour du massif.

Pour ce séjour, il s’agira de valider la pertinence des étapes pour construire un itinéraire de référence (un Grand Tour des Écrins en mode alpinisme), utilisable par tous, amateurs ou professionnels.

Au coeur de cette itinérance, l’alpinisme facile est également un moment privilégié d’apprentissage. Pour nous, cet apprentissage sera favorisé par un temps long de pratique dans le cadre d’un alpinisme collectif avec de petites cordées autonomes, avec des explications et des mises en situations concrètes, du temps au refuge pour un bilan de la journée et une préparation attentive de la sortie du lendemain. Tout simplement une pratique raisonnée de l’alpinisme…, en utilisant la CSV.

le haut tour des Écrins
Le refuge du Pelvoux, dans un cadre très haute montagne.
Le refuge Lemercier
Au Pelvoux... L'intérieur du vieux refuge Lemercier. Une initiative exemplaire.
Le Pas La Rosse
Un itinéraire qui demande de vrais qualités de montagnards.

Du Valgaudemar en Vallouise, quelques informations pratiques...

RDV dimanche en début d’après midi (ou pour le repas de midi) sur la terrasse de l’Hôtel du Gioberney,  en Valgaudemar

Dimanche : montée au refuge de Vallonpierre (environ 2h30)
Lundi : Traversée du pic de Vallon Clot, refuge de Chabournéou
Mardi : Glacier et Col de Verdonne, refuge de Chabournéou
Mercredi : Pas des Aupilloux ou Col du Loup, refuge des Bans
Jeudi : Col de la Condamine, Glacier de la Pilatte, col du Sélé, refuge du Sélé.
Vendredi : refuge du Pelvoux. Et un peu plus haut…
Samedi : Col du Pelvoux, Pas la Rosse, Ailefroide.

Pour cet itinéraire entre randonnée alpine et alpinisme, la taille du groupe est limitée à 7 personnes (6+1). Pour nous permettre d’évoluer en petites cordées autonomes, être plus agiles quand nous évoluons sans encordement et surtout pour plus d’échanges et de plaisir de Faire Ensemble.

Nous avons Rendez-Vous le dimanche 19 JUIN 2022 en début d’après midi (ou pour le repas de midi) Sur la terrasse de l’Hôtel du Gioberney,  en Valgaudemar. L’organisation d’un co-voiturage est souhaitable pour faciliter la récupération des véhicules ou encore mieux pour ne pas les utiliser.

Il vous suffit de m’envoyer un E-mail (ou un rapide coup de téléphone au 06 42 90 75 34) pour vérifier s’il reste de la place pour ce séjour.

• Puis de s’inscrire en ligne sur le site de SERAC, voici le lien…

• Vous pouvez aussi joindre directement Amélie ou Noëlle au 04 76 86 46 84.

Les transports en commun
La gare de Grenoble est située a 99 km, liaison possible en bus jusqu’à St Firmin.
La gare de Gap est située a 56 km, liaison possible en bus jusqu’à St Firmin.
Taxi du Valgo : 0675690389

L’accès au point de rendez-vous à l’Hôtel du Gioberney, tout au bout du Valgaudemar, nécessite un peu de coordination pour organiser un covoiturage, et limiter ainsi le nombre de véhicules laissé sur place.
Ce sera donc une partie importante de nos échanges pour organiser nos transports, en fonction forcément des trajets des participants.

Pour monter au refuge depuis le Valgaudemar, il est (peut être) possible d’utiliser les transports en commun grâce à la navette du département des Hautes Alpes (www.05voyageurs.com).
Cette ligne est en correspondance avec la ligne interurbaine n°4101 Grenoble-Gap (http://www.transisere.fr).
Ce qui sera utile pour revenir à notre point de départ depuis la Vallouise

Il nous faut à la fois du matériel de randonnée et un équipement d’alpinisme. 

Rendez-vous sur cette page dédiée au matériel pour l’alpinisme. Se confronter au challenge d’un sac le plus léger possible est vraiment indispensable !


Et surtout, n’hésitez pas à me joindre si vous avez des questions.


Haut Tour des Écrins
Une préoccupation importante, mais difficile à mettre en place avant l'été et pour les vallées reculées des Écrins. Crédit : PNE
les vaudois

Et un peu d'histoire... Les Vaudois et Vallis Loysia

On retrouve quelques informations sur les Vaudois dans cet article sur le Pelvoux, de 2017. Mais en Aile Froide, peu de signes de leur présence ou de l’histoire. La Baume Chapelue n’est pas devenue un lieu de souvenir de ces temps obscure où l’inquisition régnait en ces terres.

Au mieux, le souvenir des anciens accès au Pelvoux peut se vivre en parcourant le Pas La Rosse,

auberge d'ailefroide
Et nous voici arrivé...

Paulo, le 18 Janvier 2022… pour avancer doucement dans la préparation de l’été.

Puis le 13 avril, depuis le bureau de Chambéry et entre deux raids, l’hiver n’est pas tout à fait fini !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.