• Himlung 2017, la traversée !

    Traverser un 7000, gravir un grand sommet vierge de l’Himalaya.
    Nous voici au coeur de l’alpinisme, pour une traversée de l’Himlung Himal jamais réalisée

    Le projet est immense et c’est un grand voyage sur l’arête frontière avec le Tibet, au Nord de Phu.

    Voici une expédition originale qui devrait intéresser des alpinistes expérimentés, amateurs d’altitude et en quête d’expérience nouvelle. Forcément une aventure partagée intimement avec les Népalais pour constituer une équipe mixte, solide et motivée.
    Il faudra savoir s’engager, construire de nouveaux savoirs faire et vivre plus de trois jours sur une arête himalayenne.

    Un pied au Tibet, l’autre au Népal.

    En route vers l'Himlung Himal

    Paradoxalement la difficulté n’est pas extrême, du style de la traversée du Mont Blanc.
    Mais quel Mont Blanc et quelle traversée ! Pas de doute, le challenge est bien réel.

    Traverser un grand sommet est une toute autre aventure que les expéditions classiques en aller-retour.

    Cet exercice est très peu pratiqué en Himalaya, principalement parce que la progression classique avec des camps successifs pré-équipés n’est pas du tout adapté à un objectif de traversée. Le Népal ne s’ouvre que doucement à une culture de l’alpinisme plus large (voie nouvelle, traversée, enchainement, technique alpine, cordée népalaise, ski de randonnée et raid à ski…).
    Des perspectives nouvelles et infinies.

    Himlung Himal, la carte de la traversée

    Et voici l’histoire.
    En pointillés rouges, c’est notre itinéraire de montée. Classique et sous contrôle.
    Les gros points rouges représentent les camps habituels avec un petit dernier très haut sur l’arête Ouest, juste avant le sommet.
    Ça c’est nouveau et peut-être intéressant pour les alpinistes de la voie normale.
    Puis tous les points verts sont des sommets vierges et il y en a peut-être même quelques uns en plus !
    C’est d’une banalité de faire des premières aujourd’hui ! (joke, of course)
    Il nous reste maintenant à mieux préparer l’itinéraire sur Google Earth et à valider les portes de sortie en plus, s’il est nécessaire de descendre un peu plus vite en cours de route.
    Quatre jours sur l’arête devraientt suffire pour réaliser cette course d’alpinisme incroyable.


    tente d'expédition. MSR Access 3

    La nouvelle tente MSR access 3.
    Etonnamment légère ! Peut -être un must… A suivre.
    Elle nous accompagnera pour la partie finale de la Traversée de l’Himlung.

    « Himlung Traverse » , quelques précisions sur l’organisation.

    Il nous faudra :

    • réfléchir à la problématique du matériel pour optimiser le poids (et voici une nouvelle contribution)
    • bien gérer la nourriture pour les uns et les autres,
    • constituer des cordées accordées relationnellement
    • construire les compétences nécessaire avec nos compagnons de cordée népalais, qui traverseront avec nous !

    Ce projet est organisé dans le cadre de l’expédition classique à l’Himlung du printemps 2017.
    A la même date, avec le même déroulement et avec la même équipe népalaise. Mais avec trois jours en plus sur l’arête…
    Les derniers jours d’ascension à partir du camp 3 seront différents, puisque depuis le sommet de l’Himlung Himal nous basculerons résolument de l’autre côté, pour gravir l’Himlung Est.
    Peut-être installerons-nous un camp 4 juste avant le sommet, qui pourra aussi être utilisé par nos compagnons de l’Himlung Classique. Puis l’itinéraire est d’une simplicité limpide : il suffit de suivre intégralement l’arête qui est plutôt descendante, avec quelques sommets à traverser pour terminer la descente juste sous le Ratna Chuli.
    Une petite équipe népalaise viendra alors à notre rencontre au camp de base du Ratna Chuli !

    Notre équipe occidentale sera de 6 à 8 alpinistes au maximum,
    juste avec des cordes d’attache pour constituer des cordées en une pratique exemplaire.

    Pour toutes les informations, l’organisation pratique, se référer à la page Web Himlung 2017.

    Et surtout n’hésitez pas à parcourir les pages dédiées à l’Himlung pour vous imprégner de cette histoire déjà longue.
    La dernière, celle du printemps 2016, est également une belle histoire d’ouverture.
    Bien sûr, un contact téléphonique préalable avec moi est nécessaire et la rencontre de préparation obligatoire.

    Il y a aussi une page spécifique intitulée « Himlung Himal Project » pour mieux comprendre pourquoi ce sommet est si important pour moi.

    Juste avant le sommet de l'Himlung Himal par l'Arête Sud-Ouest.

    Juste avant de rejoindre l’arête Sud-Ouest de l’Himlung.


    Dates

    Du samedi 15 Avril 2017 au mercredi 17 Mai 2017.

    Avec une rencontre de préparation le week end du 4 & 5 Mars 2017 à La Grave.
    Cette rencontre est très importante et participe déjà de la réussite de notre aventure.
    Elle est donc (quasi) obligatoire…

    Budget

    7500 €.

    Et, dans cette immensité de sommets, l'Himlung Himal est bien visible.


    Pour me contacter et s’inscrire.

    C’est le même fonctionnement que pour « Himlung Classic », SERAC s’occupe de toute la partie administrative, assurance et aérien.

    Et voici le lien de SERAC pour l’inscription.

     

    Paulo Grobel et la stratégie de l'escargot qui s'appelle maintenant "La progression continue".

    Un clin d’oeil, d’Etienne Principaud.


    « Himlung Traverse ». En Progression continue, bien sûr.

    En fait, notre aventure est uniquement possible grace à nos compétences de gestion de ce style de progression. C’est d’ailleurs ce qui fait aussi tout l’intérêt de cette stratégie.
    Il faut donc s’en imprégner, bien comprendre comment ça marche.

    Et voici, toujours en ligne sur mon ancien site, des pages sur le sujet qui sont aussi des compils de mon expérience himalayenne.

    La stratégie de l’escargot.
    De la Slow Attitude à la progression douce.

    Une autre page est également importante : celle de « Himlung Himal Project », qui explique le cadre global de mon projet d’alpiniste et de guide en Himalaya pour promouvoir notre gastéropode himalayen et un alpinisme (un peu) libéré de nos démons égotiques et un peu plus respectueux de la montagne.

    Sur l'arête Sud-Ouest de l'Himlung Himal. Une progession continue et encordée. Douce bien sûr.

    Sur l’arête Sud-Ouest de l’Himlung Himal. Une progession continue et encordée. Douce bien sûr.


    A bientôt, et n’hésitez surtout pas à me contacter si vous avez des questions.
    Vos commentaires sont également les bienvenues.

    Paulo, le 22 juin 2016
    sous le soleil du Sud, à Hyères.

    Puis le 13 Novembre,
    depuis Bouddhanath et l’Hôtel Padma.

    Pour nous, tout commencera bien sûr à Boudhanath, au grand Stupa.

    Pour nous, tout commencera bien sûr à Boudhanath, au grand Stupa. Dans un dépouillement rarissime !

    2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. paulo.grobel@orange.fr
      Publié dans 28 juin 2016 le 09:53

      Un échange avec Isa…

      Quand j’imagine le camp 4 sous le sommet et les jours qui suivent sur cette arête…, ça me parait une super aventure et un sacré défi.
      J’ai tout plein de questions !
      1… Combien de nuits à haute altitude, avant de retrouver une équipe de l’autre coté ?
      La nuit la plus haute est donc le camp 4 vers 6900, puis c’est descendant avec des camps vers 6400 . Et j’espère que les Népalais pourrons nous rejoindre au moins au camp de base du Ratna pour descendre à Phu plus light. Nous avons aussi des contraintes de timing pour le retour sur Kathmandu. À moins de prévoir un peu plus de jours, à décider aussi…

      2… Le nombre de jours d’autonomie ?
      A priori 3 jours après le départ du camp 4…

      3… La problématique du poids des sacs ? du matos etc ?
      Oui, ça c’est vraiment le problème majeur.
      Pour pouvoir avancer, il faudrait absolument que nos sacs ne dépassent pas 10 Kg ! Deux réflexions issus de l’expérience du Bijora :
      …, limiter au max notre confort et notre nourriture,
      …, se faire aider un peu par une mini équipe de népalais pour la tente.
      Mais aussi, une optimisation de nos efforts jusqu’au camp 3 (de bien connaitre les lieux devrait nous aider), de grandes journées (si c’est possible) et très peu de matériel technique, à part la corde.

      4…«Est ce que tu arrives suffisamment à cerner la difficulté par Google Earth ou y a t il un risque de se retrouver face à des difficultés plus sérieuses que prévues ?»
      A priori non il n’y a pas trop d’incertitude, ça fait déjà quelques temps que je regarde ce parcours et rien n’indique une zone compliquée. Si on devait descendre plus tôt, le parcours du glacier noir et des moraines est plus complexe et bien moins agréable que le tour sous le Ratna.

      Et pour conclure… c’est vraiment un très beau projet, qui permet aussi de se préparer pour des objectifs plus haut car le temps en altitude est particulièrement long.
      @plus
      Paul Grobel

    2. Michael
      Publié dans 29 septembre 2016 le 09:39

      Bonjour !

      Très fortement intéressé par l’Himlung ce printemps prochain, voir, au possible, pour la traversée complète, je souhaitais savoir si il restait de la place pour un petit jeunot qui souhaite fêter sa trentaine en Himalaya au printemps prochain ?

      Auriez vous déjà un ordre de tarif (+ ou -) pour l’expédition ? Je n’ai pas un budget illimité, mais le projet m’intéresse vraiment, pour le mélange astucieux de l’expérience avérée d’un itinéraire, et de la découverte de nouveaux horizons !

      En vous remerciant par avance,