Danphe Shail

Du Dolpo à Mugu, l’ascension du Danphe Shail

Danphe Shail

 

Danphe Shail
Mais quel est le sommet du Danphe Shail ? Crédit Etienne Principaud
Danphe Shail
Depuis le sommet… Crédit Etienne Principaud
Danphe Shail
Au sommet… Laurence, Sonia, Etienne, Bernard, Jeff et Deepen et les autres sont à droite et à gauche…

« Aux confins du Dolpo » : voici la page de présentation de ce voyage un peu particulier.

Danphe Shail
Un sommet surprenant ou plutôt deux sommets car le Danphe Shail est ce qui semble être une simple épaule du grand sommet, qui lui se trouve en Chine. Nous aussi nous avons fait longtemps la même confusion. Crédit Etienne Principaud

Danphe Shail or Ku Himal… Expedition 2017

Notre histoire au Dolpo s’ouvre avec ce panorama immense depuis le sommet du Danphe Shail, que nous avons appelé Ku Himal.
Car c’est vraiment la montagne de Ku, un village du bout du monde, tout au Nord de l’Upper Dolpo.

Ku est un beau village, très isolé au bord de la rivière et uniquement accessible par le haut. Mais paradoxalement, plutôt bas en altitude avec un climat agréable et qui permet de belles cultures.

Un détour qui devrait être/pourrait être intégré dans un itinéraire Upper Dolpo, par les agences ou demandé par les trekkeurs.
Bref, un lieu à promouvoir et à visiter…

Danphe Shail
De très loin, le Danphe Shail est bien visible. Enfin pas tout à fait le Danphe Shail ! Crédit Etienne De Fleurian
ku village
Les chemins d’accès à Ku valent à eux seuls le détour ! Crédit Etienne De Fleurian
Ku Village
Un environnement très particulier, très abrupte et très différent de l’Upper Dolpo plus classique. Crédit Etienne Principaud
Ku village
Tout au bord de la Khola, le village de Ku. Crédit Etienne De Fleurian
Ku et le début de la vallée à remonter pour rejoindre le Danphe Shail. Crédit Etienne De Fleurian
Et une montagne habitée, avec beaucoup d bergeries. Du moins dans ce versant entre Bhijer et Ku. Crédit Etienne Principaud
Ku village
A Ku, c’est le temps des moissons ! Crédit Etienne Principaud
Ku village
A Ku… Crédit Etienne Principaud
Crédit Etienne Principaud
La lune se lève…
Puis le soleil…
Danphe Shail
les pentes très abordable de notre sommet.
Danphe Shail
Mais aussi la galère de la marche d’approche pour rejoindre le col.
Danphe Shail
Pas de doute, c’est bien un Summit day exceptionnel. Dame Sonia n’a ni gant ni veste gorets, alors que nous sommes à plus de 6000 m.
Danphe Shail
Une ambiance toute tranquille. Chacun va a son rythme et je surveille le tout sans stress…
Danphe Shail
De la place au sommet pour se balader et profiter du paysage. Elle est pas belle la vie d’Himalayiste ?
Laurence & Etienne, Bernard et Anil Rai pour son premier sommet en tant que » Nepali Leader »…
Danphe Shail
Depuis le sommet, la vue vers le Tibet.

Danphe Shail

Danphe Shail
Pour Gunter, les sommets à droite (?)
Danphe Shail
C’est aussi de ce côté que j’aimerais aller, une prochaine fois. Entre Dolpo et Mugu.

Et beaucoup plus loin…
Danphe Shail
Et pour Lindsay, une vue rapprochée et inédite du grand sommet en Chine.

Danphe Shail, l’ascension.

Début Octobre… Très haut !
Rarement camp d’altitude aura été aussi confortable à vivre.
Nous sommes à presque 5800 m sur un éperon entre la Chine et le Népal, juste à la limite du glacier, avec de l’eau courante et une vue superbe sur les sommets du massif du Kanjiroba Himal et de l’Upper Dolpo. Avec même un petit bout du Dhaulagiri.
Environ 300 m nous sépare du sommet et la météo est au beau fixe, sans vent.

Demain sera une belle journée d’alpinisme…
Pour cette première ascension du Danphe Shail. Avec tout le monde au sommet.

Dans la quiétude de la tente je savoure tout le plaisir d’être si haut, avec mes compagnons de voyage et Dame Sonia.

Le lendemain notre ascension sera très sereine, avec un départ au soleil levant. Presque une formalité… et rien à raconter.
La Nepali Team des alpinistes sera même au rendez-vous en venant directement du camp de base et nous pourrons ainsi réaliser l’ascension tous ensemble en petites cordées de deux. Il y a Dhan avec Laurence, Bernard avec Etienne, Jeff avec Guru et Anil avec Deepen.
Sonia conduira notre cordée et sans trop d’efforts nous atteindrons notre sommet.
Welcome entre deux mondes !

Entre temps, une petite équipe de jeunes porteurs a rejoint notre camp d’altitude et après avoir récupéré les tentes, il ne leur faudra pas beaucoup de temps pour rejoindre le camp de base.
Ce sont aussi les futurs alpinistes de notre équipe de Nepali Leader  à Himalayan Travellers. 
Quelle aisance dans ce terrain particulièrement compliqué !

Pourtant arriver si haut n’a pas été une mince affaire. Nous avons même faillit faire demi-tour avant même d’avoir atteint le camp de base !

Danphe Shail, l’approche.

Depuis Ku, il nous a fallu d’abord traverser la Tora Khola par un beau passage à gué !
Et surtout remonter l’étroite vallée de la Jyanglung Khola.

Danphe Shail
Dhan et Deepen. Crédit Etienne Principaud
Danphe Shail
Pas vraiment un passage facile pour les mules. Mais où est donc le sentier ? Crédit Etienne De Fleurian
Danphe Shail
Sonia ouvre le chemin… dans la catégorie « Avion de chasse »…
Crédit Etienne Principaud
Danphe Shail
Les mules suivent tant bien que mal. crédit Etienne Principaud
Danphe Shail
Pour arriver enfin dans un pâturage improbable. Crédit Etienne Principaud
Danphe Shail
Plus haut, la haute montagne s’installe doucement.
Danphe Shail
Notre camp de base avec le sommet en toile de fond.

Au départ de Ku…
« Depuis plusieurs heures, nous avons quitté le village et remonté la vallée.
Enfin la gorge retenti des sonnailles des mules, des cris rauques et des sifflets stridents des muletiers. Le grondement du torrent renforce l’austérité des lieux. Pourtant, à chaque verrous rocheux j’imagine que nous allons être bloqué par un passage plus difficile encore, infranchissable par les mules.
Mais les muletiers font des merveilles et refont parfois un bout de sentier. Puis, la gorge s’élargit pour nous faciliter le passage. Nous voici à la 1ère confluence où la Jyanglung Khola fait un brusque angle droit.
Sur l’épaulement alluviale, un grand replat sera un camp idéal. Nous ne sommes qu’en début d’après-midi. peut être un peu trop tôt pour s’arrêter, mais j’espère ainsi ménager les mules et les muletiers ainsi que notre petite bande d’alpinistes. Nous ne sommes pas encore au camp de base, même s’il me semble que les grandes difficultés sont derrière nous.
Un peu naïvement, j’imaginais trouver sur cette route de commerce vers le Tibet, un chemin bien tracé et utilisé régulièrement (par des contrebandiers, par exemple).
Mais depuis plus de 5 ans plus personne ne passe par là pour se rendre en Chine. Il existe d’autres cols beaucoup plus simples et les habitants de Ku ne remontent la vallée que très rarement pour récupérer un peu de bois et des troncs pour les charpentes.
Le lendemain, effectivement l’ancien sentier est mieux visible et tout est plus facile pour les mules. Il y a même des murs de mani (bouddhistes !), des bergeries et de superbes endroits pour camper. L’activité pastorale devait être importante dans cette vallée mais la fermeture de la frontière pour les transhumances des yacks et le commerce trans-himalayen a provoqué une profonde déprise agricole. Pour nous, le sentiment de Wilderness est encore plus fort et se teinte d’un peu de nostalgie. »

En remontant la vallée vers le camp de base, l’équipe de cuisine a visiblement un problème d’eau à résoudre. Toutes les rivières sont à sec.
Et nous ne voyons aucun signe du passage de l’équipe de Ian Wall, qui est arrivé très près du sommet, il y a deux ans, durant la mousson. Un problème de météo juste le dernier jour avec de la neige au camp de base et malgré une attente de plusieurs jours, aucune opportunité de sommet.

Au final, nous installerons notre camp de base environ une heure avant celui de Ian. Puis, nous emprunterons le même itinéraire d’ascension, avec une section de gros blocs vraiment peu agréable pour rejoindre notre camp d’altitude.
Un choix très grobélien pour une progression douce idéale.

Voir aussi le topo complet de l’ascension.

Danphe Shail
Les deux sommets. L’un en Chine, l’autre au Népal.
Danphe Shail
Une vue depuis notre camp d’altitude. Le camp de base est quelque part très loin dans le bas de la vallée.
Danphe Shail
D’autres sommets

Je ne peux que vous inviter à aller si loin, tout au Nord du Dolpo, pour rendre visite à ce petit sommet du bout du monde. Un prétexte à un beau voyage, forcément un peu hors des sentiers battus, forcément d’une durée et d’un coût importants
Pour promouvoir le village de Ku et l’ensemble du versant de Karang, soit pour rejoindre Saldang vers le sud, soit pour remonter la vallée de Pangsang vers Tilje.

L’entrée au Dolpo par Rara et Mugu avec l’itinéraire par de hauts cols et le Niyma Gyalsen à  5664 m  est l’un des plus beaux treks de l’Ouest du Népal.

Une page lui sera forcément consacrée et je fais le pari que vous allez bientôt le retrouver dans Trek Mag, avec les photos de Julien Fumard.

Upper Dolpo
Etienne De Fleurian, entre Bhijer et Ku. Crédit Etienne Principaud

Alors OUI, il faut absolument aller au Dolpo.

A bientôt pour le second épisode de nos aventures au Dolpo… avec quelques bondieuseries et une aventure façon Indiana Jones qui se terminera de manière surprenante.

Upper Dolpo
Matri ou Mani ?
Crédit Etienne Principaud

Paulo_as usual from Himalayan Jawa Café in Boudhanath

KU village, again…

Ku Village
Une discussion tranquille avec l’instituteur de Ku. Crédit Etienne De Fleurian
Ku village
Un instituteur bien pensif pour une situation pas vraiment simple. Être instit à Ku, seul et loin de sa famille de Mai à Octobre pour 15 000 rps par mois ! Crédit Etienne Principaud
Ku,et des grottes comme au Mustang. Etrange non ? crédit Etienne Principaud

Ku village Upper DolpoCrédit Etienne Principaud

Ku village Upper Dolpo
Crédit Etienne Principaud
Ku village Upper Dolpo
Crédit Etienne Principaud
Upper Dolpo
A Bhijer c’est déjà le temps du battage. Crédit Etienne Principaud

Danphe Shail, le retour

Et voici la suite de nos aventures.

Le topo du Danphe Shail.

Et une compilation culturelle sur le Lac de Phoksumdo

Bön ???
Pas Bon ! ?
76 Partages

5 réflexions sur “Du Dolpo à Mugu, l’ascension du Danphe Shail”

  1. Jean François Malès

    Amoureux du Népal depuis de nombreuses années je ne connaissais pas encore le Dolpo.Grace à Paulo cette lacune est maintenant comblée.Et de belle manière!En effet celui-ci avait su nous concocter un voyage inédit et hors des sentiers battus.A partir de Ku,village du bout du monde,nous sommes remontés tout là haut jusqu’à la frontière chinoise.Cerise sur le gâteau nous y avons gravi un « petit » 6000 à la fois esthétique et abordable.Que du bonheur!Nous avions prévu de rentrer à Mugu en évitant le sentier classique et descendre le lit d’une rivière.Nous fumes confrontés à des difficultés imprévues et contraints de revenir par le lac Phoksundo que nous avions pu admirer à l’aller.Magique!Au final il me restera le souvenir d’un trek exceptionnel avec des compagnons de voyage qui l’étaient tout autant.Merci à vous et merci à toi Paulo.

    1. paulo.grobel@orange.fr

      Namasté le Joce…
      Effectivement le coin est un peu Wild et tu n’as pas encore vu la suite du parcours et surtout Mugu to Dolpo.
      Même si pour toi, jouer les explorateurs dans la Khola et au JonpaLa te conviendrait mieux. Le trek ultime !
      A moins que tu puisses te libérer un petit mois pour retourner dans la very Lost vallée, mais cette fois… par le haut et le Sasurali Pass.
      Pas mal comme cadeau de noël, non ?
      @pluche
      On en recause.

  2. Magnifique voyage, la magie du lac Phoksundo, la cora de la montagne de Cristal, un peu de « bondieuserie » avec guru Etienne, un sommet facile mais très esthétique (merci Paulo pour tes encouragements et l’aide bienvenue de Sonam), une journée aveć 27 traversées de la khola, un improbable camp de bûcherons et un retour sur nos pas, pas si sur nos pas que ça.
    Et surtout, que ce soit à 7 ou à 11 un groupe super et une équipe au petits soins.
    Merci à tous et merci à toi Paulo Dai.
    Laurence et Etienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.