expédition 2021 au Népal

Les news des expéditions 2021 au Népal

Une image éloquente du « Faire ensemble en expédition », tout le monde est autour de la table et devant les cartes, au camp de base. Ce sera notre réalité avec toute l’équipe d’Himalayan Travellers de Bishal, pour préparer et vivre le mieux possible ces expéditions 2021 au Népal.

les expéditions 2021 au Népal
En rentrant du Lugula...

En cette fin d’année, pour faire face à la réalité sidérante du COVID 19, il a été indispensable de reconduire les projets qui ont malheureusement été annulé en cette année 2020 particulièrement catastrophique. A la fois pour les participants et bien sûr, pour toute l’équipe népalaise. Mais aussi pour consolider économiquement SERAC et ne pas voir s’écrouler un acteur indispensable à nos activités de guides indépendants. 

  • Au printemps, il y avait le Manaslu. 
  • Et à l’automne, les deux itinéraires du Kang Garu et ce projet incroyablement symbolique du Ladies Peak.

Place donc au même projet en 2021, en espérant que tout se passera le mieux possible. Il faut juste croiser les doigts, y croire et mobiliser toute l’énergie disponible. 

Ça va le faire ! Pour nous, mais aussi pour les népalais…

les expéditions 2021 au Népal

L’Himalayisme de demain se construit aujourd'hui !

En cette année propice à la réflexion, il n’y a plus guère de temps avant que le système hyper commercial ne soit définitivement la règle au Népal, sans possibilité d’une autre forme de pratique de l’Himalayisme.

Et si, justement, nous utilisions ce temps de pause avant l’hiver pour réfléchir ensemble à l’himalayisme de demain ?

  • Performers de la haute altitude, alpinistes de voies normales ou de petits sommet, guides, chefs d’expé ou chefs d’agence…
  • En France, à l’échelle internationale et aussi, forcément, au Népal.

Voici les deux premiers articles sur Alpinemag pour initier un débat : PLAIDOYER POUR UN NOUVEL HIMALAYISME

Et comme il ne suffit pas de simplement proposer des idées, d’initier un débat, encore faut-il les mettre en pratique. C’est l’objectif de mon année 2021 en Himalaya :

  • Valoriser une progression encordée, avec le moins possible de cordes fixes dans les expéditions que j’encadre en tant que guide. 
  • Comme co-directeur d’agence avec Bishal Rai, continuer à former nos compagnons népalais et bannir le plus possible les cordes fixes dans toutes les expéditions que nous allons organiser avec Himalayan Travellers.

altitude et acclimatation
En route vers le sommet...

Mes expéditions 2021 au Népal

Au printemps.

Il y a bien sûr le projet Manaslu avec Expedition Unlimited et Himalayan Traveller qui a été reconduit pour cette année 2021.

Concrètement au Manaslu, si nous évoluerons en progression continue et sans oxygène, j’aimerais aussi limiter au maximum l’usage des cordes fixes. Et ainsi être en cohérence avec la réflexion que j’ai initiée avec Alpinemag. Le printemps est une période favorable pour cela sur le Manaslu, car il y a très peu d’expéditions sur la montagne. Et c’est très bien comme ça. Toutes les grosses agences seront engagées sur l’Everest et surtout, après cette période sans les enjeux économiques seront énormes pour les ténors du business en altitude.

Avec Bishal, nous allons préparer au mieux cette nouvelle grande expédition, qui marquera la fin de mon engagement sur les 8000. Et personnellement, je ne vise pas le sommet mais je vais me consacrer totalement à la gestion de l’équipe népalaise, pour leur donner toutes les clefs, d’abord pour réussir et conduire l’équipe au sommet mais aussi pour être capable de prendre en charge la même expé en 2022, sans moi. C’est donc un vrai travail sur la qualité d’une expédition sur un grand sommet et aussi sur la transmission d’un savoir-faire à mes collègues népalais. Et bien sûr, je serais avec eux sur la montagne, au moins jusqu’au camp 3, vers 7000.

Et, une équipe d’Himalayan Travellers sera aussi à L’Himlung, pour une expédition encadrée totalement par l’équipe népalaise. Nous connaissons bien-sûr parfaitement la montagne.
Mes expéditions 2021 au Népal
Une vue du large versant sud avec le camp de base à son pied.

A l’automne.

Le Kang Garu mobilise toute mon énergie. C’est un très beau projet que nous avions préparé au retour du Lugula, en partant quelques jours à la recherche d’un nouveau camp de base.Le sommet va se décliner en deux projets très différents mais également exploratoire, on peut même dire que ce seront deux premières ascensions. Mème si, pour la voie normale, il suffira de faire la liaison entre le nouveau camp de base et l’ancienne voie normale.

Il y a la voie normale, idéal pour une première expérience sur un haut sommet.

Et l’arête Sud, pour des alpinistes expérimentés

Nous serons en totale cohérence avec la réflexion  sur un « Nouvel Himalayisme ». En ne prenant tout simplement PAS de cordes fixes avec nous. Et il y a peu de chance qu’une autre équipe soit présente sur les lieux car personne ne connait l’emplacement de ce nouveau camp de base.

 Au pied du Dhaulagiri, du Mukot au Hongde Himal… Les sommets de la « Vallée Cachée » sera la dernière expédition de l’automne, vers des 6000 peu connus, superbes et très abordables. Avec des sommets à la carte, de l’himalayisme par petites cordées, des voies nouvelles, des traversées à inventer et un superbe trek de retour, au pied du Dhaulagiri.

Vers le Mukot Pass entre Dhaulagiri et Dolpo. pour une expédition en Himalaya très exploratoire.
En montant vers le Mukot Pass
Guide UIAGM Français en Himalaya... Suis-je le dernier des Mammouths au Népal ?

Paulo_ un 3 décembre 2020, tranquillement à la petite maison des Hières, en train d’écrire la troisième chronique pour Alpinemag.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *