les 14 2000 des Bauges en raquette alpine

Les 14 2000 des Bauges, en hiver. De l’alpinisme en mode raquette alpine !

Ce clin d’oeil à l’Himalaya était trop beau, et il serait dommage de ne pas le célébrer.  Ces 14 sommets baujus sont avant tout une invitation à découvrir un massif très discret. Pour célébrer à la fois ce challenge et ce massif, il faut aussi imaginer une belle manière de les gravir, une belle histoire à vivre et à raconter. Pour nous, ce sera en hiver car la neige donne à ces petits sommets une dimension incroyable. Et, comme notre cordée ne skie pas, nous allons donc utiliser des raquettes et des crampons.

En hiver, ces 14 sommets sont de véritables sommets d’alpinisme, malgré une altitude modeste, par contre les pentes sont raides et les dénivelés importantes. L’aventure est bien présente pour nombre d’entre eux, car il s’agit de trouver les bonnes conditions de neige.

L’objectif est de les réaliser en raquettes alpines et crampons, parfois même encordés. Une stratégie pertinente quand la neige fait défaut, dans la forêt, mais aussi sur les arêtes et quand les pentes de neige sont bien gelées. De la raquette mais surtout de l’alpinisme en hiver !

Aucune précipitation dans ce projet, juste l’envie de découvrir un massif et de choisir le meilleur moment pour gravir l’un ou l’autre des sommets baujus. Et surtout de partager cette expérience et valoriser cet environnement naturel bien particulier.Vous pouvez donc participer à cette conversation en racontant votre ascension, en hiver et en raquette, dans la partie commentaire.

les 14 2000 des bauges
Une vision hivernale... Crédit Pascal Conceillon

La liste des 14 2000 des Bauges

Vous retrouvez cette liste sur le site « Rando Bauges«  et bien sûr sur C2C.

  • Arcalod, le plus haut et aussi le plus difficile !
  • Grand Parra 
  • Tré Mollard  
  • Mont Colombier 
  • Arlicots 
  • Dent de Cons
  • Mont de la Coche
  • Mont Pecloz 
  • Mont Armenaz 
  • Chaurionde 
  • Sambuy
  • Pointe des Arces
  • Trelod
  • Arclusaz

Un essai de classification des 14 2000 des Bauges en hiver

Je n’ai bien sûr pas sorti cette classification de mon chapeau, car je ne connais pas grand chose des Bauges à part le Pecloz et le Colombier. C’est Pascal Conceillon, « LE spécialiste de la raquette dans les Bauges » qui a éclairé ma lanterne et je l’en remercie infiniment.

Il est possible de définir 3 catégories bien différentes :

« FACILES, PAS TROP EXPOSÉS ». « C’est de la raquette alpine et on a déjà changé de monde, faut tenir debout et avoir la caisse.

  • Tré Mollard  
  • Mont Colombier
  • Arlicots
  • Dent de Cons 
  • Mont de la Coche
  • Mont Pecloz 
  • Mont Armenaz
  • Pointe des Arces
  • Chaurionde
  • Sambuy  

« ABORDABLES, MAIS UN POIL EXPOSÉS ». « Difficile de parler encore de raquette, on commence à aborder l’alpinisme, même si une grande partie se fera en raquette. »

  • Trelod
  • Arclusaz

« COMPLIQUÉS ET EXPOSÉS ». « C’est franchement de l’alpinisme en hiver, même si le niveau technique est encore raisonnable (pour de l’alpinisme !) »

  • Arcalod
  • Grand Parra

 

 

 

les 14 2000 des bauges
7 sommets de + de 2000 des Bauges sont cachés dans cette photo. Saurez-vous les retrouver ?

Le Parc Naturel Régional des Bauges et la réglementation

L’hiver est une saison compliquée pour la faune. Impossible de ne pas en tenir compte et il nous faudra être le plus discret et attentif possible. Mais aussi de respecter au mieux la réglementation du Parc 

(en cours de rédaction…)

Le matériel indispensable…

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

raquette alpine
Le rayon raquette chez Montania... Beaucoup de TSL ! Et aussi des Snowplak.

Les Snowplak, une alternative intéressante et plus technique, à mettre avec de vrais crampons. Et à essayer cet hiver sur les sommets baujus…

Les Bauges en raquette, l’offre des pros Baujus !

 

Le moins qu’on puisse dire c’est que les Bauges n’est pas un massif vraiment connus du grand public, à part dans les villes limitrophes, c’est donc un véritable challenge pour les accompagnateurs de vivre à l’année de leur activité. Et pourtant le massif est superbe, les possibilités immenses et cette période particulière de Covid devrait pourtant favoriser des pratiques hors stations de sports d’hiver, en pleine nature dans des massifs préservés.

Voici un rapide état des lieux des séjours proposés :

Merci de compléter cette info (forcément incomplète) par mail perso ou dans les commentaires…. A suivre donc. 

Enneigement et nivologie dans les Bauges ?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

les 14 2000 des bauges
Un manteau neigeux surprenant ! Crédit : steph_/skitour.fr

Un prochain séjour encadré ?

Pour l’hiver 2020/2021, je n’en suis pas encore là. 

J’ai encore tellement de choses à apprendre et à découvrir. Mais qui sait, peut être pour l’hiver d’après. L’objectif ne sera pas de réaliser à à tout prix ces sommets car tout dépend des conditions nivologiques et météo. J’ai envie de découvrir les Bauges en hiver avec un regard différent et aborder des itinéraires encore peu valorisés, comme la traversée de la Crête de Bade, juste en face de la Grangerie. Et bien d’autres…

Perso, j’imagine aussi réaliser ce style de sommets sur un we en dormant dans différents hébergements des Bauges. Une manière de mieux vivre une certaine immersion dans le massif et ne pas partir à point d’heure de la ville au petit matin, vite en haut, vite en bas.

Juste de retour du Colombier (dans les Bauges, of course…), un premier week end avec une laisse un peu plus longue (!?) en plein confinement, le dimanche 29 Novembre 2020 !

Je voudrais aussi saluer Christian Duval, très actif au CAF de Chambéry, et qui d’une simple boutade m’a fait découvrir un domaine inspirant.

Encore en travaux… SORRY !

la grangerie
Les nouvelles bières de la Grangerie... vivement la fin du confinement !!!

1 réflexion sur “Les 14 2000 des Bauges, en hiver. De l’alpinisme en mode raquette alpine !”

  1. bon, déjà, les Bauges, c’est sympa !
    la traversée « Chaurionde, Sambuy et retour par le banc de la Linguale »
    à un petit coté expédition sauvage rare !
    Merci Paulo pour ta proposition. Pourvu qu’elle débouche !!
    Je me mets sur les rangs
    Louis Manchon (participant évoqué pour le tour de l’Oisan par les glaciers)
    à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *