les trois évêchés en hiver

La traversée des Trois Évéchés en hiver.

De l’alpinisme hivernal PLAISIR au Pays de la Meije.
Je ne sais d’ailleurs pas trop comment appeler cette activité…

  • Est-ce de la Raquette-Alpinisme ?
  • De la raquette alpine ?
  • Ou simplement de l’Alpinisme hivernal ?

L’objectif de ces deux journées en montagne était de réaliser une belle traversée d’arête en hiver à un niveau abordable,
De rejoindre le refuge du Goléon de manière originale et d’y dormir.
De rendre visite à la gardienne des lieux.
Pour le lendemain, crampons aux pieds, continuer en traversant l’Arête de Casse de Roche pour revenir aux Hières.
Je souhaitais également documenter ces deux itinéraires pour valoriser cette forme d’alpinisme hivernal sans prétention et diversifier les possibilités offertes par ces « petites » montagne du canton de la Grave et de Villar d’arène.
C’est également la suite logique d’un précédent article : « Alpinisme hivernal au Pays de la Meije ».

Les trois Évéchés…, en photos.

les 3 évêchés en hiver
Un départ matinal depuis la route du Col du Lautaret, au-dessus de Villar d’Arène. Il fait grand beau avec pas beaucoup de neige en début de parcours.
itinéraire 3 Évêchés
Le début du parcours sur IphiGeNie.
les 3 Évêchés en hiver
L’objectif est de remonter directement le grand « entonnoir » de Roche Plane, pour atteindre le début de l’arête Sud-Est de La Pare.
les Trois Évéchés
Bon… Par où allons-nous monter… ?
Crédit Isabelle Guillaume.
Tout va bien, la neige est idéale dans ce versant largement ouvert au Sud.
Crédit Isabelle Guillaume.
les 3 Évêchés en hiver
C’est aussi un itinéraire skieur et la première partie du couloir est un peu pentue (30/35°), puis la pente se couche un peu et nous avons plutôt rejoint l’arête sur notre gauche.
Rejoindre le point bas du col est bien sûr aussi possible.
La partie médiane.
les 3 Évêchés en hiver
Bientôt, on découvre l’ensemble de l’itinéraire, avec au milieu la pente classique fréquentée par les skieurs de rando.
la traversée des 3 Évêchés en hiver
Le début de l’arête pour rejoindre le sommet de La Pare est relativement facile, et souvent fréquenté par les skieurs.
la traversée des 3 Évêchés en hiver
la traversée des 3 Évêchés en hiver
De petits ressauts rocheux viennent agrémenter le parcours, qui peut se faire sans corde…
Pas de souci… Ça passe toujours bien…
Crédit : Isabelle Guillaume.
La dernière partie de l’arête pour rejoindre le sommet de La Pare se redresse un peu…
les 3 Évêchés en hiver
Une vue plongeante du début de l’arête.
On voit bien la cabane du relais qui marche le point de départ.
Après La Pare, le parcours devient plus aérien. Et avec moins de traces…
Nous avons aussi sorti la corde…
la traversée des 3 Évêchés en hiver
Et la vue est superbe sur les Aiguilles d’Arve et le Goléon.
les trois évêchés en hiver
Un petit bout de corde, juste pour être plus tranquille… Mais pas de véritable difficulté.
Crédit : Isabelle Guillaume
les trois évêchés en hiver
Crédit : Isabelle Guillaume
la traversée des 3 Évêchés en hiver
Après une pointe rocheuse, l’arête devient plus neigeuse et également plus facile.
la traversée des 3 Évêchés en hiver
C’est le lieu idéal d’un apprentissage à l’alpinisme ou d’une pratique en mode « Faire ensemble »…, et bien sûr en réversible.
Je vous invite à lire cet article, qui illustre bien ma pratique de guide.
les trois évêchés en hiver
Crédit : Isabelle Guillaume
Le sommet et la descente sur le refuge du Goléon.
la traversée des 3 Évêchés en hiver
Nous voici bientôt au dernier col, avec l’arête finale en ligne de mire.
Rares sont les skieurs qui font l’effort de gravir cette petite arête rocheuse, et c’est bien dommage car la vue est superbe depuis le vrai sommet.
les trois évêchés en hiver
Au col…
Crédit : Isabelle Guillaume
les trois évêchés en hiver
Crédit : Isabelle Guillaume
Le vallon du Goléon
Le Vallon du Goléon.
On voit même le Refuge à Guy !
les trois Évéchés en hiver
La difficulté reste raisonnable. Et le col marque l’arrivée de l’itinéraire des skieurs.
les trois Évéchés en hiver
les trois Évéchés en hiver
Un coup d’oeil sur le chemin parcouru. Une belle arête très surprenante pour un sommet si peu valorisé.
les trois Évéchés en hiver
L’arrivée au sommet. Pas de croix, mais les traces des skieurs qui sont venus ce matin depuis le refuge du Goléon. Cet itinéraire est d’ailleurs quasi méconnu et mériterait de devenir une grande classique depuis le refuge.
Une raison de plus de passer une nuit au Refuge du Goléon.
raid à ski Goléon
Une vue rare du vallon qui descend vers Valloire.
On voit même le Seuil de Rochilles, pour basculer dans les Cerces au refuge des Drayères
les trois Évéchés en hiver
Le début de la descente vers le Refuge du Goléon. Les conditions de neige sont parfaites.
Le refuge du Goléon
Nous arriverons au refuge en milieu d’après-midi. Tout va bien, la journée a été belle.
Et au-dessus du refuge se dévoile déjà notre objectif du lendemain.
le lac du Goléon
Nous avons remis les raquettes, pour traverser le lac.
Crédit : Isabelle Guillaume
les trois Évéchés en hiver
Le col de la Charrat.
Un itinéraire un peu complexe du point de vue des avalanches, mais vraiment intéressant.
C’est aussi l’accès pour les 3 Évêchés en aller-retour depuis le refuge.
Le refuge du Goléon
Nous voici au refuge…
Crédit : Isabelle Guillaume
les trois Évéchés en hiver
La journée se termine en beauté.
Notre descente depuis le col a été expéditive…
« Dré dans l’pentu ». Et même sur les fesses pour le guidaillon.
refuge du Goléon
Myrtille, la gardienne du Refuge du Goléon.
C’est le premier hiver que le refuge est gardé en continu. Un sacré challenge qui mérite d’être soutenu.

Les trois évêchés en hiver
Une idée de l’itinéraire.

D+ : 1300 à 1400 m
D- : 700 m

Utiliser le petit parking à 1817m sur la route du Lautaret, après Villar d’Arène.
Montez à vue jusqu’à la la maison (l’observatoire) de l’Association Astroguindaine. Et au-dessus, jusqu’au Petits puis aux Grands Plats.
Le grand couloir de Roche Plane s’ouvre juste en face.
Le remonter jusqu’au col à gauche du point 27XX ou après le replat médian remonter les pentes plus raides à gauche.
Rejoindre une cabane et un antenne. C’est le début de l’Arête Sud-Est du sommet de La Pare, 2971 m.
Suivre cette arête jusqu’à son premier sommet. Le deuxième sommet à 3005 m se traverse facilement jusqu’à un col (où abouti un itinéraire skieurs.
La montée au sommet 3052 est plus délicate (corde et azurage).
La suite est une arête de neige jusqu’au 2ème col, où abouti l’itinéraire skieur principal.
L’arête finale des Trois Évéchés est plutôt rocheuse, sans être trop compliquée (corde utile).

Descente :
En suivant l’arête Nord, ou par un crochet à droite pour rester dans la neige. L’arête devient totalement neigeuse jusqu’au Col de la Charrat.
Descendre jusqu’au Lac du Goléon, le plus possible dans l’axe de la pente.
Traverser le lac et remonter légèrement jusqu’au refuge.
Welcome !

refuge du goleon
Le refuge du Goléon, un camp de base idéal pour des courses d’alpinisme hivernales !

Bien sûr, tous vos commentaires sont les bienvenues.
Et surtout votre retour d’expérience après cette traversée hivernale…

Paulo, fin Février 2020
Un hiver sur les skis

254 Partages

1 réflexion sur “La traversée des Trois Évéchés en hiver.”

  1. Merci Paulo pour cette belle façon de pratiquer l’alpinisme hivernal. Très belles photos et tracé iphigenie extra.
    Très belle semaine.
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.