• Trekking. Le Mustang en été…

    Avec Bishal Rai.

    Voici une invitation à un voyage somptueux… 
    D’un tire d’aile s’envoler loin au-dessus d’un paysage incroyable.
    N’oubliez pas de cliquer sur le lien… pour un départ immédiat.

    hiver2011_14

    Attention, cette page est encore provisoire, elle sera finalisée durant l’hiver.

    Avec aux commandes de cette dronerie Bothé Kukur, alias Anthony Nicolazzi, compagnon de voyage de ce Mustang 2015 où avec Bishal Rai et son équipe, ils ont ouvert l’itinéraire improbable du «chainon manquant». Chapeau…

    De ce voyage est né l’envie d’un «Spécial Mustang» de Trekmag, paru en Décembre 2015.
    Déja un n° collector « Le grand guide du Mustang. Indispensable pour tout connaitre du Mustang.

    Cet été, je vous invite à continuer le voyage avec Bishal pour un itinéraire qu’il a choisi pour partager avec un petit groupe, les lieux incontournables de l’Upper Mustang.
    Il y a mis tout son savoir faire.

    Bishal sera donc le guide de trek de ce voyage, car impossible pour moi d’aller sur les sommets du Mustang en été, car les plus belles montagnes restent souvent cachées dans les limbes de la mousson et je me consacre à ma saison d’alpinisme.

    Pour la randonnée, pas de souci avec la mousson pourtant bien présente… un carwash de temps en temps apporte juste un peu de fraicheur et surtout illumine le vert des cultures et des arbres.
    Dans la vallée, le temps de la mousson est une belle saison au Népal, le temps de la célébration d’une nature qui explose dans l’ambiance subtropicale, d’un lavage régénérateur qui invite à la fête générale de la Vie.

    Pour le randonneur en route vers les montagnes, la fête est un peu moins drôle et necessite juste de s’y préparer…

    Pas facile de positiver le long trajet vers le pays des neiges, la piste détrempée, les glissements de terrain et les coupures de la route, le vol annulé et une longue attente… Bref s’attendre à tout, au pire comme au meilleur et surtout bien vivre un quotidien imprévisible.
    Quand enfin, à partir de Jomosom, le ciel se dégage dans toute sa splendeur lumineuse, vous voici enfin au royaume de Lo !

    saribung_11

    Welcome au pays de Ridzom Gompo, où le sacré s’invite à chaque détours du chemin, dans un désordre géologique prodigieux.
    Et toujours cette trinité omniprésente.
    Ocre, blanc et gris bleu avec une touche de vert irrisistible.

    L’été est une belle saison pour visiter le Mustang…
    comme l’automne, l’hiver ou le printemps d’ailleurs ! 


     

    Lupra, premier village du voyage.  C'est aussi la porte d'entrée vers le Mustang que je préfère.

    Lupra, premier village du voyage.
    C’est aussi la porte d’entrée vers le Mustang que je préfère.

    Une idée de l’itinéraire.

    Jour 1 et 2.
    Départ de France et arrivée à Kathmandu.
    Accueil par Bishal et nuit à l’Hôtel Padma à Boudhanath.
    Le stupa sera-t-il réparé ?

    Jour 3. 
    Surtout ne pas en faire trop. Profiter des lieux, s’assoir au coin du stupa. Faire partie intimement de la ferveur des lieux.
    Une journée à Kathmandu, une transition vers le Népal, pour se reposer un peu et préparer les dernières affaires du trek.
    Nuit à l’hôtel Padma.

    Jours 4, 5 et 6. 
    Transfert à Pokhara puis Beni, jusqu’à Tatopani, Marpha et Jomosom en remontant toute la vallée de la Kali Gandaki. Un peu de marche pour rejoindre le village de Luprak.
    Nuit en lodge.

    Et forcément une visite au monastère Bön de Lupra, pour souligner l'importance de cette religion trop souvent dénigrée ou oubliée.

    Et forcément une visite au monastère Bön de Lupra, pour souligner l’importance de cette religion trop souvent dénigrée ou oubliée.

    Jours 7 & 8. 
    Une entrée au Mustang par le haut pour visiter Luprak et Muktinath et faire un détour par Jhong.
    Avec une autre dronerie de Tonio…
    En traversant le Gyu La nous faciliteront aussi notre acclimatation. L’arrivée à Tetang par le haut est de toute beauté, l’un des beaux villages du Mustang.
    Nuit à Chhusang ou à Tetang.

    Jour 9. Chhusang – Gyakar – Samar.
    Nous voici dans le territoire Seke, dans le Low Mustang historique. La route s’évite facilement par l’ancien sentier de Gyakar pour ceux qui en font l’effort.
    Versant culture, la nouvelle gompa de Samar présente de belles peintures récentes mais significatives de l’iconographie Ningpa et Kagyu.
    Nuit à Samar.

    saribung_3

    Jour 10 & 11. Samar – Chunsi Ermitage – Geling – Ghami – Dhakmar.
    Un paysage époustouflant, un lieu sacré surprenant, un grand village typique, plusieurs cols à franchir, des sentiers inter-villages et d’autres moins fréquentés, la route aussi. Nous voici au royaume de Guru Rimpoche, le grand maitre bouddhiste en route vers le Tibet. Tout ici nous rappelle sa présence et surtout les falaises rouge sang de Dhakmar.
    Nuits à Geling et Dhakmar.

    Jour 12. Dhakmar – Gar Gompa – Chogo La – Lo Manthang
    Une longue journée pour arriver par le haut en la mythique cité fortifiée du Royaume de Lo. Et au passage un retour dans le temps pour visiter le premier monastère du Mustang, construit en connexion avec celui de Samye au Tibet.
    Quand l’histoire et les chroniques bouddhistes se complètent.

    saribung_4

    Jour 13 à 15. Konchok Ling – Niphu – Nyamdo – Kimaling – Lo Manthang.
    Sans hésitation, la plus belle randonnée du mustang.
    Une randonnée tellement exceptionnelle, qu’un voyage au Mustang sans rentre visite à Konchokling est inconcevable !
    Un paysage, une ambiance incroyable. Avec le temps qui passe, les délicates peintures de Snow Leopard Cave s’estompe doucement. L’impermanence des choses, même les plus belles…
    Nous en profiterons pour séjourner au Nord de Lo et rentrer le lendemain par les villages de Kimaling. Il est temps aussi de rendre visite aux équipes de Luigi en pleine restauration des grands Bodhisatva du du monastère de Lo.

    Jour 16 à 18. Dhi – Yara – Tashi Kabum – Luri Gompa – Yara – Tsarang
    Deux journées pour parcourir quelques une des plus randonnées du Haut Mustang en rive gauche de la Mustang Khola.
    En particulier, le parcours de crête pour rejoindre Dhi et les grands plateaux entre Yara et le nouveau village de Dhye.
    Dhye est un village en dehors des itinéraires habituels qui souffre d’un manque d’eau dramatique et qui mérite pourtant une visite. Ce sera pour une prochaine fois !
    Attention, pour rejoindre Tsarang, il nous faudra traverser la rivière qui deviendra plus bas la Kali Gandaki. Un passage du livre de Peysel illustre bien les difficultés de cette traversée…, à nous de choisir le meilleur itinéraire, la carte est maintenant relativement précise.

    Jour 19. Tsarang – Kagbeni – Jomosom.
    En utilisant cette fois la route et le service de bus et de jeep, notre descente sera plus rapide tout en portant un dernier regard vers les splendeurs géologique du Mustang. Un petit expresso à Kagbeni et nous voici à Jomosom, dans notre camp de base habituel, un hôtel avec des draps et des douches…

    saribung_1

    Puis la suite s’enchaine…, le mieux possible !

    • Jour 20. Vol Jomosom – Pokhara – Bus pour Kathmandu
    • Jour 21. Kathmandu et le monde bouddhiste de Boudhanath.
    • Jour 22. Déjà le départ pour la France.
    • Jour 23. Arrivée à Paris.

    L'équipe népalaise avec qui je partage toute mes aventures en Himalaya. De vraies compétences et une belle solidarité.

    L’équipe népalaise avec qui je partage toute mes aventures en Himalaya. De vraies compétences et une belle solidarité.

    La taille du groupe

    Nous avons limité le groupe à 6 personnes maximum et avec un minimum de 2 personnes.
    Pour pouvoir s’immerger le mieux possible dans la réalité locale et vivre une proximité agréable.

    Et forcément le budget s’adapte à la taille du groupe.


    Les dates

    Du dimanche 31 juillet au lundi 22 Août 2016.
    Soit 23 jours.

    Le budget

    De 2500  à 2800 €.
    A confirmer fin mai à mon retour du Népal, en raison du blocage actuel de l’Inde et de l’inflation dû au marché noir (30 à 50 %).

    • Attention, le voyage aérien international est à votre charge.
      Prévoir un départ d’Europe le Dimanche 31 Juillet, et pour le retour un départ de Kathmandu le Dimanche 21 Août 2016.
    • Par contre, le permis de trek du Mustang est inclus.
    • Et surtout, il n’y a pas de pourboire à prévoir car les salaires ont été augmentés en conséquence pour éviter ce transfert de charge habituel.

    LE PRIX COMPREND:

    • l’encadrement par un guide de trek népalais, Bishal Rai et une petite équipe de porteurs,
    • hébergement en hôtel à Kathmandu ( nuit et petit déjeuner à l’ hôtel Padma), en lodge durant le trek
    • les transferts sur place en bus, en jeep, et en avion de Jomosom à Pokhara.
    • la pension complète durant le trek
    • le permis de trek Spécial Mustang,de l’ ACAP…
    • Le droit de visite des monastères principaux du Mustang.

    LE PRIX NE COMPREND PAS:

    • Le vol international Europe/Kathmandu
    • les assurances assistance rapatriement et/ou annulation
    • le visa Népalais (40 usd –environ 40 €).
    • les boissons et dépenses d’ordre personnel
    • l’équipement individuel
    • les repas du soir et de midi à Kathmandu
    A Nyamdo, dans le tout nouveau Mansail Lodge tenu par un jeune couple adorable et dynamique. Il faut absolument faire le détour et y rester une nuit. C'est aussi un petit clin d'oeil à Jocelyn, rédac chef de Wider, qui lors de son passage, l'automne passé  a suggéré le nom du lodge.

    A Nyamdo, dans le tout nouveau Mansail Lodge tenu par un jeune couple adorable et dynamique. Il faut absolument faire le détour et y rester une nuit. C’est aussi un petit clin d’oeil à Jocelyn, rédac chef de Wider, qui lors de son passage, l’automne passé a suggéré le nom du lodge.

    L’hébergement

    A Kathmandu, à mon camp de base habituel, l’Hôtel Padma dans l’enceinte du Stupa de Boudhanath. Vue et ambiance exceptionnelle.

    Durant le trek au Mustang : en lodge et « chez l’habitant ».


    Chodzong_5

    Pour s’inscrire…

    Il faut vous adresser directement à Paulo Grobel, pour faire suivre votre inscription à Bishal.
    Le mail reste la manière la plus simple (paulo.grobel(at)orange.fr) , puis un contact téléphonique est indispensable au 04 76 79 99 68.
    Vous pouvez également venir me rendre une petite visite cet hiver au refuge du Chardonnet, mais une semaine sur deux.
    Voici les dates…

    Pouvoir organiser une rencontre durant l’hiver de toute l’équipe serait une belle manière de préparer ce voyage.

    Je reste bien sûr à votre disposition, n’hésiter pas à me contacter.

    Au plaisir d’une prochaine rencontre.
    Paulo Grobel_un hiver à La Grave
    Le 19 Janvier 2016.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.