• Quelles chaussures pour le TMB par les glaciers.

     

    Pour ce « Tour du Mont blanc par les glaciers« , il y a tout d’abord un point de départ, presque un prétexte.

    Ecrire un livre qui soit une invitation au voyage, une invitation au voyage à la cime.
    Dans un entre-deux qui mélange toutes les pratiques, la randonnée, l’alpinisme, l’escalade, qui brouille les pistes des classifications et redistribue les cartes des terrains, entre alpages et glaciers, moyenne et haute montagne. En y semant une petite graine d’autre chose, un intérêt pour la culture, au sens le plus large. 
    Une forme de cocktail de randonnée et d’alpinisme culturelle, avec de l’histoire, les histoires des gens d’en-haut, de la science et des connaissances. Et pourquoi pas beaucoup d’autres choses encore ?
    C’est aussi l’objectif principal de mon été d’alpinisme dans les Alpes.

    Puis il faut se mettre au travail…

    Pour le chapitre sur le massif du Mont Blanc, les glaciers sont au coeur du sujet, avec une invitation pour le randonneur qui fait le Tour du Mont Blanc à lever les yeux, à quitter le balisage du TMB pour oser s’aventurer ailleurs.
    Cet ailleurs s’appelle « le Tour du Mont Blanc par les glaciers ».

    le Tour du Mont Blanc par les glaciers

    Le refuge des Conscrits, camp de base pour les Dômes de Miage. Crédit Refuge des Conscrits.

    Le Tour du Mont Blanc par les glaciers, saison 1.

    Tous les randonneurs de France et de Navarre connaissent le Tour du Mont Blanc, au moins de nom.
    C’est une véritable institution, quasi une marque déposée et un véritable business.
    Une agence de voyage ne propose-t-elle pas sur le web 25 produits différents aux consommateurs de pleine nature ?
    Mais de manière surprenante, il n’existe quasi aucune proposition d’un Tour du Mont Blanc par les glaciers.

    Est-ce simplement à cause d’un changement de public ? 
    Est-ce le changement d’encadrement, un guide de haute montagne à la place d’un accompagnateur, et donc un tarif plus élevé.
    Ce Tour du Mont Blanc par les glaciers ne s’adresse t-il pas justement aux randonneurs qui souhaitent aller un peu plus haut, un peu plus loin ?

    En traversant un grand glacier ? Mais lequel… ?


    Le Tour du Mont Blanc par les glaciers, c’est quoi ?

    Le fil rouge à suivre est très simple, c’est le TMB et il fait le tour du massif. Il relie trois pays alpins, et les sept vallées qui le composent ont toutes gardées leur identité propre. Les glaciers sont omniprésents dans le paysage, qu’il soit français, suisse ou italien. Une présence qui résonne comme une invitation.

    Mais ce Tour du Mont Blanc par les glaciers est aussi un jeu subtil, presque subversif.

    Il nécessite de s’autoriser des escapades hors de l’exigence d’en faire le tour au plus simple. De prendre son temps pour ouvrir des portes dérobées sur le monde d’en-haut, des passages « secrets » vers les grands glaciers et les sommets étincelants du massif.
    C’est un peu partir en voyage vers l’inconnu…

    Pour cette première saison, nous irons à la découverte de la partie Ouest du Massif du Mont Blanc, du Val Monjoie au Val Veni, pour rendre visite aux glaciers de Miage. 
    Des Contamines à Courmayeur avec un retour à Chamonix par la Vallée Blanche.

    En ce début de l’été me voici donc en partance pour une semaine autour du Mont Blanc par les glaciers. Et la question fondamentale de mes compagnons de voyage concerne le matériel.

    Le tour du Mont Blanc par les glaciers

    Tout là-haut…


    Le matériel pour le Tour du Mont Blanc par les glaciers.

    Et en premier lieu, quel chaussures faut-il choisir?
    C’est le sujet de cette page.

    Une bonne semelle ? Crédit Salewa

    Et nous en discuterons largement entre nous en comparant nos différents choix…. Au départ et à l’arrivée !
    J’irais également poser cette question à deux vendeurs hyper spécialisés :

    • A Grenoble, au magasin Espace Montagne
    • A Chamonix, chez Snell Sport.

    Et bien sûr, vos commentaires sont également les bienvenus…

    Le terrain d’utilisation.
    Le terrain parcouru au cours de ce tour du Mont Blanc par les glaciers est celui de la haute montagne d’été, enneigée et sur glacier, sans exigence technique.
    Mais c’est aussi celui de la randonnée hors et sur sentiers, plus ou moins escarpés et par tous les temps.
    La notion de durée est importante car nous partons pour une semaine.

    Quelle catégorie de chaussures choisir ?
    Une chaussure de randonnée tige haute ou une chaussure d’alpinisme ?
    Mais forcément des chaussures tige haute et cramponnables.

    Quel critères de choix ?
    En priorité des critères techniques. Puis la prise en compte du milieu glaciaire (avec l’humidité et le froid), et enfin le confort et le poids.

    • La rigidité
    • L’adhérence
    • La protection du pied
    • L’imperméabilité
    • La chaleur
    • Le confort
    • Le poids
    • Le prix

    Et surtout quel modèle ? Quel marque ?

    Sans oublier un autre sujet… Les crampons.
    Voici la vidéo de Petzl sur les crampons Irvis Hybrid.
    Mais il faut que je vous montre une autre manière de mieux les ajuster… Next time and very soon !


    Bon été à tous.
    Paulo_entre clavier et montagne…
    Le 11 juin 2017