le radar du faire ensemble

Le radar du Faire Ensemble. Un outil simple d’évaluation d’une sortie hivernale.

Le radar du faire ensemble… Quel drôle de nom. Mais c’est simplement un diagramme généré sous Excel.

Pour rentrer dans le vif du sujet, je vous invite à un petit jeu rapide, qui concerne la dernière randonnée hivernale que vous avez effectuée. Il s’agit de faire une évaluation chiffrée pour faire un schéma, le radar de notre pratique personnelle.

On peut le faire de manière automatique avec Excel, ou en dessinant un croquis.

L’idée est de rendre visible la réalité de l’implication des participants dans une sortie hivernale, de mieux comprendre notre décalage éventuel avec un objectif ambitieux et de pouvoir identifier les domaines que nous n’avons pas réussis à aborder (ou que nous ne souhaitons pas aborder).

C’est peut être aussi un outil d’évaluation de la sortie à réaliser avec le groupe lors du débriefing, de l’analyse de la sortie avec  « la cartographie des vigilances » (l’ex gribouillon).

la cartographie des vigilances, mode d'emploi

Comment faire ce radar du « faire Ensemble » de notre pratique ?

Il y a trois domaines :  la PRÉPARATION, l’ACTIVITÉ, LE DÉBRIEFING. Puis pour chacun, des questions auxquelles il faut répondre et qui apportent des points. On additionne et cela nous donne trois chiffres à positionner sur une étoile à trois branches. On relie les points et le tour est joué. 

Nous avons ainsi déterminé une surface qu’il est possible de partager, éventuellement de comparer, de commenter. Ce radar peut être aussi le point de départ d’une réflexion sur notre pratique. Bref, quelque chose de très visuel, un point de départ structurant.

Rien de bien compliqué au final.

le radar du faire ensemble
Voici une sortie qui prend mieux en compte les critères du faire ensemble.

Pour calculer votre radar du faire ensemble.

LA PRÉPARATION

IphiGéNie

Je n’ai pas utilisé IphiGéNie (ou équivalent) pour les pentes à 30°. = 0

  • J’ai utilisé IphiGéNie pour les pentes à 30 ° de ma sortie. = 1
  • J’ai partagé ma préparation sur IphiGéNie avec le groupe. = 2
  • Tous les participants disposent d’IphiGénie et s’en sont servis durant la sortie. = 3

BERA :

  • Je n’ai pas consulté le BERA . = 0
  • J’ai utilisé le BERA pour ma préparation. = 1
  • J’ai informé les participants du BERA. = 2
  • Tout le monde a disposé du BERA, avant la course, soit sur mon smartphone, soit par une photocopie. = 3

Carto des vigilances (CSV)

  • Je n’ai pas fait de préparation. = 0
  • J’ai fait une préparation, mais sans utiliser la CSV = 1
  • J’ai utilisé la CSV pour ma préparation perso uniquement. = 2
  • La CSV a été réalisée avec l’ensemble du groupe. = 3

L'ACTIVITÉ

Taille du groupe :

  • Le nombre de personnes total était supérieur à 8 personnes = 1
  • Le nombre de personnes était de 6 + 1. = 2
  • Le nombre de personnes était inférieur à 6. = 3

Implication du groupe :

  • J’ai fait la trace (ou je suis resté devant) durant toute la sortie, à la montée et à la descente. =1
  • Nous avons fait la trace à deux, avec une autre personne compétente. = 2
  • J’ai organisé un tour de rôle pour la personne qui fait la trace (ou est devant), à la montée et à la descente. =3

Co-construction :

  • C’est moi qui ai décidé de l’objectif de la sortie.= 1
  • J’ai proposé plusieurs objectifs et c’est le groupe qui a choisi. = 2
  • La sortie a été décidée par le groupe, en une discussion ouverte. = 3

LE DÉBRIEFING

  • Je n’ai pas fait de débriefing complet, juste demander un avis rapide. = 3
  • J’ai fait un débriefing mais sans utiliser d’outil spécifique. = 6
  • J’ai utilisé la cartographie des vigilances avec l’ensemble du groupe pour conduire mon analyse de la course. = 9
la cartographie des vigilances

 Voici une nouvelle manière de présenter les modes de vigilances, en lui donnant une dimension systémique, avec un éclairage pédagogique et de communication. A retrouver dans des articles précédents de mon site…

Je vous invite donc à lire attentivement l’article sur la carto des vigilances, dont le nom exact est bien :

une Cartographie Systémique des Vigilances.

Ce radar est positionné uniquement sur le « Faire Ensemble » et plutôt dans notre pratique personnelle. Et je conçois parfaitement que cela ne soit pas la tasse de thé de chacun.

Paulo, le 14 Décembre 2020_

Et impatient de retrouver, la neige, les skis et de vrais groupes… La vraie Vie, quoi.

les aiguilles d'arves

2 réflexions sur “Le radar du Faire Ensemble. Un outil simple d’évaluation d’une sortie hivernale.”

  1. Ping : La Carto des Vigilances, vidéo 1 & 2. Par Paulo Grobel et Dominique Ansel

  2. Ping : La carto des vigilances, nouvel outil de nivologie – Alpine Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *