la route de la kali gandaki

La route de la Kali Gandaki en 2021. De Pokhara à Jomsom…

Entre Annapurna et Dhaulagiri coule une rivière, la Kali Gandaki. Son nom exprime déjà toute sa puissance, tant naturelle et religieuse, symbolique et culturelle, que stratégique. Puissance tour à tour dévastatrice ou unificatrice.

Couloir de migration ancestral pour les oiseaux, route du sel et du commerce, d’invasion ou de brigandage, haut lieu de pouvoir à Lo Manthang ou Tukuche. Et, plus récemment, pour des hordes de trekkeurs, descente libératrice du Tour des Annapurna.

La Kali Gandaki Road est devenue aujourd’hui une priorité gouvernementale stratégique d’ouverture vers la Chine (pour réduire sa dépendance avec l’Inde) et de commerce tripartite en se positionnant comme intermédiaire entre deux géants. Objectif annoncé : une highway de deux voies goudronnée pour le transit des camions !

À notre échelle, beaucoup d’entre nous ont vécu certaines des évolutions de la vallée : peut être l’ouverture de l’aéroport de Jomosom, le premier tracteur à Lo ou le bus régulier de JMS à PKR. 

Ce reportage photo de l’automne 2021 en complément de celui de 2019 permet de mesurer la démesure des travaux d’aménagement nécessaire et l’avancée de ce chantier herculéen. Pour se rappeler aussi des lieux qui ont ou vont disparaître. Lieux de passage, d’aventures et de souvenirs.

En 2022, en route vers les Bhrikuti, il s’agira de continuer à documenter la partie haute de la route, entre Jomosom et Lo Manthang, jusqu’à la frontière chinoise. Nous éviterons si possible la partie basse, de Pokhara à Jomosom !!!

la route de la kali gandaki
Au départ de Pokhara, cette première photo mérite un commentaire, car c'est une deux fois TROIS voies et goudronnée impeccablement. Mais ne vous réjouissez pas trop vite... Ça va pas durer ! Et effectivement après Phédi, retour à une route népalaise classique.
kali gandaki road project
La carte de la partie médiane du cours de la Kali Gandaki (source : https://www.researchgate.net/figure/location-map-of-the-middle-Kali-gandaki-Kg-valley-with-four-study-sites-adapted-from_fig1_352212375).

Les différents tronçons de la route de la Kali Gandaki.

Pour mieux comprendre le trajet parcouru et arriver à se positionner dans l’espace voici un découpage des chantiers successifs que vous allez rencontrer.

De Pokhara à Béni

C’est une portion de route qui était déjà goudronnée et en bon état,  avec une entrée en matière spectaculaire à la sortie de Pokhara ! Mais elle est plein travaux d’élargissement après Kusma qui seront rapidement terminés.

De Beni à Galeswor puis Naya Baishani

Nous sommes encore dans le bas de la vallée, avec un grand complexe hydro sur le parcours. le terrain est plutôt plat et classique pour le Népal, avec quelques glissements de terrain habituels et ponctuels.

la route de la kali gandaki
A la sortie de Beni, dans la partie basse de la vallée, la route semble relativement simple à construire. il ne reste plus qu'à la goudronner. (Crédit : IG)
la route de la kali gandaki
De petit travaux ponctuels à la népalaise. La conséquence des précipitations importantes de la mi octobre qui vont aussi nous impacter plus haut.
kali gandaki road
Quelques confluents sont encore très actifs après des précipitations. Forcément, car les bassins versants sont gigantesques.

De Naya Baishani à Tatopani.

Ça se corse carrément avec la portion la plus étroite des gorges, des affluent très actifs sur de grandes largeurs et des glissement de terrains. Un peu les gorges de l’Arly mais avec des dimensions himalayennes. Difficile d’imaginer une sécurisation  de la chaussée dans un temps relativement proche. Rendez-vous dans cinq ans ? Dans dix ans ?

À Tatopani, le changement des lieux est monstrueux avec de nouvelles constructions difficilement qualifiable… Une horreur, et c’est pas fini ! 

la route du mustang
Difficile d'imaginer une route à deux voies avec des camions. Et pourtant...
la route de la Kali Gandaki
Deux ans après, au même endroit ! Evidemment, c'est loin d'être encore goudronné, mais ça passe !!! (Crédit : IG)
la route de la kali gandaki
Tout est bloqué depuis quelques heures et il faudra faire passer toute la circulation accumulée sur une voie bien aléatoire. Nous décidons de nous dégourdir les jambes en continuant à pied...
Il faudra encore bien des efforts pour atteindre le calibrage officiel...
Hugues, en trekkeur tout tranquille.

De Tatopani à Ghasa.

Encore une section bien difficile. Cette fois à cause d’un terrain alluviale et morainique particulièrement instable. Comment vont-ils faire pour sécuriser tout ça ?

the kali gandaki road
Un petit affluent et hop le pont a disparu ! Pourtant à voir la ferraille qui dépasse, c'était du sérieux...
la route de la kali gandaki
Peut être vous souvenez-vous de ce paysage ? Et les moraines de l'autre rive sont particulièrement gigantesques.
Puis, il restera aussi quelques petits villages à traverser, non sans quelques dégats...

De Lete à Marpha.

Enfin, tout va mieux, le terrain s’adoucit et le lit de la Kali Gandaki s’étale sur toute la largeur de la vallée. La route prend une allure complètement différente. Les équipes s’activent pour le goudronnage.

kali gandaki road
Difficile de se croire au Népal et si loin dans la montagne... Entre Lete et Marpha !

À Marpha...

Nous voici au point de départ de notre marche d’approche. Le village de Marpha a conservé un peu de son ambiance d’antant grâce à la rue principale qui n’a pas changé. Toute la circulation passe par la déviation qui traverse les vergers. Et certains hôtel se sont re-localisés le long de cette route.

marpha
La rue principale de Marpha où bien peu de touristes passent encore...
marpha
L'entrée amont du village avec la déviation...
marpha
Et une ambiance typique de milieu d'après-midi quand le vent c'est levé.

Vers le Mustang et la Chine...

Puis en remontant la vallée vers le Mustang, les travaux ont beaucoup avancé car le terrain sédimentaire est aussi beaucoup plus simple. Voici la suite du parcours dans une page éditée en 2019 et qui sera complété à l’automne 2022 lors de notre voyage vers les sommets du Bhrikuti.

la route du mustang
Une image qui bouscule forcément un peu...

Sur le Tour du Dhaulagiri.

Une dernière information déroutante. Une route a été construite au-dessus de Marpha et elle a pour objectif de rejoindre le Dhampus Pass ! C’est à la fois incroyable et surréaliste ! Et pourtant, c’est la réalité. 

Il est difficile de comprendre d’où vient (et où va) ce projet d’aménagement et d’avoir des informations sur ce sujet (et donc si vous en avez, n’hésitez pas à les partager).

dhampus pass
Depuis Yack Kharka, une piste est bien visible et semble menée nul part. Et bien pas du tout ! Elle devrait traverser vers le Dhampus Pass et la Hidden Valley !

Une conclusion…, bien provisoire.

À la fois, la nature du projet routier semble démesuré et pourtant le chantier avance année après année. Mais, même à échéance de 10 ans, difficile d’imaginer, de croire que le parcours sera totalement terminé et « sécurisé ». Il sera d’ailleurs  intéressant de suivre l’évolution de cette route, mais aussi de son impact sur l’environnement naturel et humain

Ce qui est certain, c’est que le Tour des Annapurna pédestre a de plus en plus du plomb dans l’aile, pour toute la partie en aval de Jomosom. Les sentiers alternatifs qui avaient été imaginé par l’ACA ont malheureusement aussi été bousculé par les pistes inter-village, et les hébergements sont en survie. Difficile d’imaginer ce que va devenir Tatopani ou la montée vers Gorepani.

Du côté des transports routiers passagers, la situation est plus positive. La descente en jeep depuis Jomosom se déroule plutôt bien et va encore forcément s’améliorer. En partant le matin, nous sommes arrivé en milieu d’après-midi à Pokhara, sans trop de galères.

Paulo – un 1er décembre 2021 et un dernier jour à Padma. Avec toujours cette ambiance très particulière…

Boudhanath

3 réflexions sur “La route de la Kali Gandaki en 2021. De Pokhara à Jomsom…”

  1. Bonjour Paulo, en 2017 (tour du Daulaghiri et Mustang), je n’ai pas souvenir de cette route en construction, mais ne serait-ce pas pour désenclaver le Dolpo, ça me semble évident (mais bon de la Hidden Valley au Dolpo, ça n’est pas gagné ??

    1. paulo.grobel@orange.fr

      Non bien sûr impossible d’imaginer rejoindre le Dolpo par le Dhampus Pass et un trajet routier. Mais, historiquement,il existait bien une route du sel qui passait par la Hidden Valley en venant de Charka. Elle fut abandonnée suite à un glissement de terrain qui a également enclavé définitivement cette vallée. Trouver un nouvel itinéraire est donc un projet qui a tout son sens… Une page arrive bientôt sur ce sujet. Bon début d’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.