• L’ascension du Gyao Kang, au Tibet

    Au  Tibet, il est difficile  de gravir des « petits » sommets et la notion de Trekking Peak n’existe pas.
    Et c’est bien dommage !!!
    A la fois pour nous, pour les acteurs tibétains du tourisme et pour les locaux qui vivent au pied de ces petites montagnes et qui ne voient passer aucun touriste.

    Un départ tout tranquille vers le sommet..., pas vraiment matinal !

    Un départ tout tranquille vers le sommet…, pas vraiment matinal !

    Le Gyao Kang, un beau sommet du massif des Lapche Kang.

    Le Gyao Kang, un beau sommet du massif des Lapche Kang.

    merci Google Earth... pour cette belle vue aérienne !

    merci Google Earth… pour cette belle vue aérienne !

    Au Tibet, ces petites montagnes ne sont pas si petites que ça.
    Elles dépassent allègrement les 6000 m et le Gyao Kang est à 6735 m.

    Elles pourraient surtout être extrêmement intéressantes à gravir, pour beaucoup d’alpinistes-voyageurs…, si seulement, il était possible de les gravir officiellement et sans formalités trop compliqués. Malgré tout, en s’y prenant bien, il est néanmoins possible de réaliser de belles ascensions. Il faut espérer que, peut être un jour, cette règlementation évoluera…

    Ce petit topo a pour objectif de montrer que c’est possible, d’ouvrir la voie vers d’autres idées et de valoriser ce massif des Lapche Kang.

    Car avant tout, il FAUT continuer de voyager au Tibet,
    malgré les difficultés, malgré nos réticences.


    Notre camp de base en 2014, les yacks arrivent, il est temps de rentrer à la maison.

    Notre camp de base en 2014, les yacks arrivent, il est temps de rentrer à la maison.

    Petite pause sur l'arête. Mais le sommet est encore loin !

    Petite pause sur l’arête. Mais le sommet est encore loin ! Bruno, Julien et Jeff.

    DSC_0735

    Pas de difficulté, à part l'altitude et la trace à faire.

    Pas de difficulté, à part l’altitude et la trace à faire.

    Julien et Jean François...

    Julien et Jean François…

    Un peu plus haut... La neige est aussi plus profonde et c'est Jeff qui trace !

    Un peu plus haut…
    La neige est aussi plus profonde et c’est Jeff qui trace !

    Le sommet.

    C’est le sommet le plus au Nord du massif.
    Il est facilement accessible :

    • soit depuis la route de Nyalam et le village de Laijing (4510 m) en 2 jours.
    • soit depuis Tingri et le trek des Lapche, en 4 jours depuis le village de Langkor (4620 m).
      Voir la page dédiée à ce trek…

    L’ascension est réalisable en une journée depuis le camp de base à 5890 m. C’est aussi un sommet certainement très agréable à réaliser à ski !


    L'arête Ouest du Gyao Kang depuis le Laijing Pass, sur le sentier de retour.

    L’arête Ouest du Gyao Kang depuis le Laijing Pass, sur le sentier de retour.

    Le sommet et l'arête Est du Gyao Kang.

    Le sommet et l’arête Est du Gyao Kang.

    Les voies possible.

    Nous avons réalisé les deux arêtes, Est et Ouest depuis le camp de base.
    L’arête Ouest au printemps 2012 et l’arête Est en début d’automne 2014.

    Ce sont des courses de neige sans problème glaciaire (crevasse). Les difficultés techniques des deux arêtes sont identiques, PD+ en neige, mais l’arête Est présente des pentes plus exposées en cas de neige dure.
    Nous n’avons pas utilisé de corde fixe, en évoluant encordé.
    Un itinéraire direct en face Nord est aussi possible.

    Il me semble que la période de l’automne est la plus favorable.

    Les autres versants (Sud-Est et Sud) demanderait un peu d’exploration avec des accès différents.


    La journée avance doucement... et nous aussi !

    La journée avance doucement… et nous aussi !

    L'ambiance très particulière du plateau tibétain en arrière plan.

    L’ambiance très particulière du plateau tibétain en arrière plan.

    La dernière partie de l'arête est beaucoup plus simple.

    La dernière partie de l’arête est beaucoup plus simple.

    A la descente... Il nous faudra moins de deux heures pour rejoindre le camp... en partie sur les fesses !

    A la descente…
    Il nous faudra moins de deux heures pour rejoindre le camp… en partie sur les fesses !

    Bon voyage et bel ascension…

    N’hésitez pas à faire des commentaires si vous allez dans ce somptueux massif.
    Et si vous avez réalisé d’autres Trekking Peak au Tibet, il est possible d’en parler sur ce site.

    Merci d’avance 

    Julien... première expé en Himalaya et une première en poche !

    Julien…
    première expé en Himalaya et une première en poche !

    2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. Coudray Eric
      Publié dans 11 octobre 2014 le 09:54

      Salut Paulo, bravo pour tout ce que tu fais et transmets à tes copains de cordée plus copains que clients, aux sherpas, aux internautes, à tous ceux que tu touches.Les photos sont magnifiques et l’on sent tout le plaisir d’évoluer dans ces paysages, d’arriver au sommet. Ca a l’air fantastique et il n’y a pas de « petits sommets »…facile ou pas tout cela est grandiose ! Bravo et merci…

    2. Rétrolien: Anonyme