crête de la buffe

Crête de la Buffe, 2420 m et descente par la Croupe de la Cache.

Depuis le Chazelet et sa petite station familiale de ski alpin, la Crête de la Buffe est un itinéraire de ski de randonnée très attractif avec un parcours de montée panoramique et relativement abordable. Quelques pentes, un peu plus raides, demandent de l’attention pour prendre en compte la situation nivologique du jour décrite par le BERA Oisans.

Point de départ

Le Chazelet

Parking des remontées mécaniques

Difficulté

  • Itinéraire d’initiation, nécessitant de maitriser les conversions.
  • Problèmes nivologiques à prendre en compte

Dénivelée

D+

Environ 650 m 

crête de la buffe
Mais pourquoi donc tous les groupes prennent-ils la trace en rouge ? Alors que la trace bleue est plus simple (moins de conversions).

Crête de la Buffe Classique & carto des Vigilances

 Pour une meilleure préparation de cet itinéraire, je vous propose de réaliser une représentation graphique avec « la carto des vigilances » avec vos compagnons de randonnée, en prenant en compte, les pentes à 30°, le BERA du jour et la vigilance encadrée. En voici un mode d’emploi sur le site Alpinemag…

Crête de la Buffe, montée...

Le point de départ peut être soit le parking des remontées, soit le village du Chazelet, pour rejoindre à la descente le Pont du Pertus. Suivre plus ou moins le trajet du sentier qui conduit au hameau du Rivet du Pied. Peu avant le hameau, dans de grands champs de neige s’élever en direction du Nord jusqu’à rejoindre une piste bien visible vers l’altitude 1900.

Deux solutions :

  • Suivre facilement cette piste vers l’Est, qui s’élève sous des pentes plus raides et débouche dans les pentes Sud-Est. Quelques conversions, en choisissant les pentes les plus simple, conduisent sur la grande croupe Sud-Ouest.
  • Remonter une rampe pour rejoindre une courte pente Ouest plus raide, pouvant être dégarnie de neige, éventuellement glacée ou au contraire trop chargée. C’est un court passage pouvant être délicat en situations défavorables. 

De grandes pentes permettent d’atteindre la première sommité de la crête, 2282. C’est aussi un point d’accès à une belle descente d’une combe Sud-Est jusqu’au Vallon de Martignare qui après une courte remontée rejoint Les Plagnes et le parking du départ.

La suite est simple et panoramique en traversant une première bosse à 2356 m, puis la croupe s’incurve jusqu’au point de jonction la croupe de la Cache vers 2430 m. C’est bien sûr le début de cette descente.

Il est également possible de continuer sur la crête de la Buffe, jusqu’à une bosse à 2420, qui marque également un changement de direction de cette arête. Ce point marque également la descente d’un autre itinéraire, un peu moins simple que la croupe de la Cache et avec deux possibilités depuis le point 2275, l’Arête Nord-Ouest vers la Chabanerie et le refuge du Pic du Mas de La Grave. Ou les pentes Sud pour revenir aux Rivets.

crête de la buffe
Voici une capture d'écran d'IphiGéNie avec les pentes à 30°. Le passage étroit est bien dans des pentes raides à plus de 30°. Est-ce à cause de ce fichu itinéraire en bleu que tous le monde passe par là ? Plus à droite, en utilisant la piste les pentes sont vraiment moins raides...
crête de la buffe, départ
Pour mieux se rendre compte des deux itinéraires, voici les traces réellement effectuées. La verte correspond à la montée et la rouge a été réalisé à la descente en évitant complètement les pentes à 30°.
Un zoom sur la trace avec ce passage étroit et un peu raide. Pas de doute, celui qui a tracé aime les conversions ! Et, réalisé ainsi, ce n'est pas une course d'initiation.
crête de la buffe
Le début de l'itinéraire, sur la piste enneigée.
la crête de la buffe
L'arête, large et panoramique.
croupe de la cache
Une vue large de la Croupe de la Cache. On y retrouve facilement le petit point de la bergerie de la Cache.

Croupe de la Cache, descente...

Le point 2420 n’est pas vraiment un sommet, ni même une bosse. C’est juste le point où la large Croupe de la Cache rejoint la Crête de la Buffe. Si la première partie de la croupe est plutôt large et ne pose pas de problème, en son milieu, il faudra parfois éviter les « lentilles » des pentes à 30°, mais c’est au-dessous de la bergerie qu’il faudra être plus attentif si les conditions nivologiques complexes. 

La croupe est large et agréable à parcourir à la descente. Par contre, les deux torrents de part et d’autre de la croupe peuvent être très dangereux en conditions nivologiques complexes.

À partir de la bergerie de la Cache, l’itinéraire devient plus raide, avec des pentes à 30°. Un tronçon final pouvant être compliqué, avec un terrain à prendre en compte en fonction de la nivologie. Le retour vers les hameaux des Rivets, sur la piste très fréquentée, est toute tranquille jusqu’au Pont du Pertuis, d’où il suffit de remonter au parking du départ.

Le pire de cette descente serait de traverser le torrent, en amont de la bergerie, dans les pentes Nord-Ouest pour rejoindre plus vite le Rivet de la Cime. Ces pentes sont particulièrement propices aux accumulations et aux avalanches. 

crête de la buffe
Les itinéraires de descente avec en bleu la Croupe de la Cache. Avez-vous remarqué la grande avalanche de plaque depuis l'arête de la Buffe du milieu (en jaune) ?
cabane de la cache
Une descente (ou une montée) pas forcément simple à négocier. Avec des pentes à 30° !

Si vous recherchez un encadrement professionnel, ou simplement plus d'informations.

Trois solutions :

  • Le bureau des guides de La Grave, pour trouver un guide de haute montagne
  • L’ESF La Grave-La Meije, pour trouver un moniteur de ski
  • Et, je suis aussi à votre disposition en tant que guide indépendant. Vous pouvez me contacter par mail (paulo.grobel(@)orange.fr) ou au 06 42 90 75 34.

D’autres pages de mon site complètent ce sujet :


Paulo Grobel, un jour de pluie… le 3 février 2021 (et pas encore confiné !?)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.