Blüemlisalphorn, arêtes de rêve en Oberland

L’ascension d’un sommet, la réalisation d’une voie se construit parfois par des échanges passionnés entre alpinistes, par des lectures inspirantes ou une simple photo qui nous éblouit. Ainsi en est-il souvent pour les arêtes, dont l’esthétique épurée et la perspective d’un parcours époustouflant entre ciel et terre construit notre envie de sommet.
Une envie forte pour ne pas dire impérieuse.

Ce projet de la traversée des arêtes de la Blüemlisalphorn est né de la lecture de deux livres, l’un sur les  plus belles arêtes des Alpes de Mario Colonel et l’autre de Stéphane Maire sur les plus belles courses des Alpes Suisses. Dans le même style que l’arête de Bionnassay, ou la traversée du Lyskam, c’est itinéraire ne peut que séduire les alpinistes en quête d’esthétique et d’engagement.
Par contre, il est quasi inconnu des alpinistes français.

alpinisme en Suisse
Un livre incontournable pour qui veut découvrir les sommets helvétiques.

Ce petit massif à l’Ouest de l’Oberland propose trois refuges très différents d’ambiance avec chacun un cirque et des sommets de caractère.
La difficulté se situe à un niveau AD en haute montagne et il s’agit bien d’un alpinisme traditionnel très helvétique.
Comme d’habitude nous évoluons en deux cordées de deux dans le cadre d’une semaine d’enseignement de l’alpinisme centré sur la réalisation d’ascensions. Et nous construirons ensemble le déroulement de la semaine pour positionner la traversée de la Bluemlisalp dans le meilleur créneau de météo et de conditions.
Avec toujours ce « Faire ensemble » qui me va si bien…

bluemlisalphorn
Une superbe arête…
Crédit : Stéphane Maire in « Sommets des Alpes Suisses ».

Blüemlisalphorn, courses et refuges

bla bla…


bluemlisalphorn
Au moins, pas de doute sur le style de course et le niveau technique nécessaire.
Crédit : Stéphane Maire in « Sommets des Alpes Suisses ».

Blüemlisalphorn, date et infos pratiques

Les dates
Du dimanche 5 au vendredi 10 Juillet 2020
Avec un rendez-vous le dimanche en fin d’après-midi à mon Camp de Base à Argentière pour faciliter les transports en Suisse. 

Taille du groupe et fonctionnement.

  • De 2 à 3 personnes + moi.
  • Soit un groupe maximum de 4 personnes et donc deux cordées.
  • Bien sûr, ce sont des cordées de 2 personnes, qui évoluent en autonomie, pour un véritable séjour d’enseignement de l’alpinisme.

Le budget du séjour se divise en deux parties :

  • les honoraires de guide : xxx € en chèque dont 300 € à l’inscription, directement par virement bancaire
  • les frais de séjour : hébergement/nourriture + les frais du guide se règlent sur place.

Sur le terrain, le groupe fonctionnera avec une caisse commune, pour plus de souplesse.
Le montant de ces frais a été évalué à environ xxx € en espèces (à valider).
Cette évaluation n’inclut pas les dépenses d’ordre personnel (comme les boissons), ni les frais de transport.

Pour faciliter les comptes, nous utilisons actuellement l’application Tricount sur les téléphones. Chacun règle une ou plusieurs dépenses en cours de la semaine et les répartitions se font toutes seules à la fin.

Attention, en Suisse il nous faudra voyager avec suffisamment d’espèces (en l’occurrence des Francs Suisses).


Concrètement, pour s’inscrire

L’inscription se fait directement auprès de moi, sur la base de l’engagement d’un guide de haute montagne
Ce n’est donc pas « une proposition d’agence » en tout compris.

Attention
Une inscription sans le règlement de l’acompte ne sera pas pris en compte…, car il y a souvent peu de places disponibles dans mes séjours.

A suivre bien sûr…
Very soon

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.