Blüemlisalphorn, arêtes de rêve en Oberland

L’ascension d’un sommet, la réalisation d’une voie se construit parfois par des échanges passionnés entre alpinistes, par des lectures inspirantes ou une simple photo qui nous éblouit. Ainsi en est-il souvent pour les arêtes, dont l’esthétique épurée et la perspective d’un parcours époustouflant entre ciel et terre construit notre envie de sommet.
Une envie forte pour ne pas dire impérieuse.

Ce projet de la traversée des arêtes de la Blüemlisalphorn est né de la lecture de deux livres, l’un sur les  plus belles arêtes des Alpes de Mario Colonel et l’autre de Stéphane Maire sur les plus belles courses des Alpes Suisses. Dans le même style que l’arête de Bionnassay, ou la traversée du Lyskam, cet itinéraire ne peut que séduire les alpinistes en quête d’esthétique et d’engagement.
Par contre, il est quasi inconnu des alpinistes français.

alpinisme en Suisse
Un livre incontournable pour qui veut découvrir les sommets helvétiques.

Ce petit massif à l’Ouest de l’Oberland propose trois refuges très différents d’ambiance avec chacun un cirque et des sommets de caractère.
La difficulté se situe à un niveau AD en haute montagne et il s’agit bien d’un alpinisme traditionnel très helvétique.
Comme d’habitude nous évoluons en deux cordées de deux dans le cadre d’une semaine d’enseignement de l’alpinisme centré sur la réalisation d’ascensions. Et nous construirons ensemble le déroulement de la semaine pour positionner la traversée de la Bluemlisalp dans le meilleur créneau de météo et de conditions.
Avec toujours ce « Faire ensemble » qui me va si bien…

bluemlisalphorn
Une superbe arête…
Crédit : Stéphane Maire in « Sommets des Alpes Suisses ».

Blüemlisalphorn, courses et refuges

Le massif de la Blüemlisalp permet des courses en haute montagne variées et passionnantes, comme le Blüemlisalphorn par la voie normale (arête nord-ouest par le Rothornsattel). La traversée Morgenhorn-Wyssi Frau-Blüemlisalphorn est l’une des plus belles courses de neige des alpes. Les ascensions par les voies normales du Morgenhorn ou de la Wyssi Frau sont également intéressantes.

la cabane de bluemlialphorn
Une ambiance typiquement helvétique.
  • Blüemlisalphorn 3661 m.
    Depuis la cabane de la Blüemlisalp, direction glacier de la Blüemlisalp en passant à l’est du massif montagneux et entre la dépression de celui-ci et la Wyssi Frau. En légère descente ou atteint la cuvette du glacier au pied du Blüemlisalphorn. La cuvette par transversalement vers le Rothornsattel. Par un névé raide on arrive au Sattel (3179m). Dès lors on suit, en se tenant légèrement à droite de la partie sous-jacente (barres de fer cimentées), l’arête nord-ouest qui sera d’abord rocheuse puis enneigée jusqu’au sommet.
    Ascension 4h / Descente 3h
  • Wyssi Frau 3650 m.
    Depuis la cabane de la Blüemlisalp, direction glacier de la Blüemlisalp. Direction Sattel entre Ufem Stock et Wyssi Frau vers les rochers en dessus du massif montagneux (Schnapsfluh) et par l’arête raide de névé et roches (dans la partie supérieure des barres de sécurité) jusqu’au sommet.
    Ascension 3h / Descente 2h30mn.
  • Morgenhorn 3623 m.
    Depuis la cabane de la Blüemlisalp, suivre le même itinéraire que pour la Wyssi Frau jusqu’à hauteur du massif montagneux, puis partez à gauche direction Morgenhorn. Après le pan incliné en glace, grimper jusqu’à la grande crevasse puis en traversée jusqu’au sommet.
    Ascension 3h / Descente 2h30mn.
  • Traversée Morgenhorn – Wyssi Frau – Blüemlisalphorn
    Depuis la cabane de la Blüemlisalp jusqu’au Morgenhorn, suivre la crête avec quelques parties en rocher, puis en neige jusqu’à la Wyssi Frau. La crête s’oriente au sud. Quelques rochers doivent être surmontés en escalade. Continuer par l’arête de neige jusqu’au point le plus bas entre la Wyssi Frau et le Blüemlisalphorn. Descente par la voie normale de la Blüemlisalphorn, l’arête nord-ouest.
    Cabane de la Blüemlisalp jusqu’au Blüemlisalphorn : 7h
L’itinéraire de la Wildi Frau.
  • Wildi Frau 3260 m.
    Depuis la cabane de la Blüemlisalp en direction de la Wilde Frau jusqu’à la première plaine en suivant les cairns, par un petit couloir menant à un sentier en corniche (chemin de pierrailles). Le suivre direction sud pendant 400 mètres, grimpez sur la prochaine corniche jusqu’au passage d’escalade (marqué par un point bleu- blanc). Perpendiculairement le long d’une lézarde en se tenant d’abord à gauche, puis à droite jusqu’au premier niveau (4+), puis encore une petite escalade jusqu’au deuxième niveau (3). Continuer en corde courte à droite sur des bandes rocheuses et grimper en un grand S sous le sommet. Direction nord-ouest le long d’un couloir, après 200 mètres graduellement sur l’arête vers le sommet.
  • Ascension 2h30mn. / Descente 2h

Mais aussi de l’escalade à proximité de la cabane…


La Fründenhutte…

la cabane de frunden
Une cabane dans un site unique…
l'itinéraire du frundenhorn
Le tracé de l’ascension du Fründenhorn.
  • Fründenhorn 3368 m, depuis la Frundenhutte.
    Sommet rocheux très fréquenté avec un névé raide en direction du NW. La vue plongeante sur le Oeschinensee et vers le S sur le Kanderfirn est spectaculaire. La voie normale offre une course d’alpinisme peu difficile et impressionnante tandis que l’arête SW est l’une des plus belles arêtes en calcaire des Alpes bernoises. La traversée arête SW – voie normale est une course pas très longue mais complète et exigeante.
le Fruendenschnur
Le Fruendenschnur, un sentier de liaison à ne pas prendre à la légère !

Et un petit topo en image de cette histoire.


bluemlisalphorn
Au moins, pas de doute sur le style de course et le niveau technique nécessaire. L’encordement de la cordée n’est peut être pas au top ?
Crédit : Stéphane Maire in « Sommets des Alpes Suisses ».

Paulo_le 10 Avril 2020…
Depuis les Hières et sagement à la maison.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *