• Au sujet du Tour des Annapurna…

     

    Beaucoup de choses ont été écrite sur ce trek le plus célèbre du Népal. Pendant longtemps ce fut l’itinéraire le plus fréquenté de l’Himalaya.
    Et à juste titre !
    Les paysages sont superbes, la diversité des milieux naturels, des populations et des cultures est surprenante. Cette idée d’un tour de massif avec le point d’orgue d’un col élevé est également particulièrement attractif.

    En complément des photos du portfolio…

    Mais qu’en est-il aujourd’hui ?
    Avec l’augmentation de la fréquentation et l’urbanisation singulière des lieux d’étapes, la route en service jusqu’à Chame et bientôt opérationnelle jusqu’à Manang, les grands chantiers hydro-électriques entre Bhulbhule et Nagdi, comment les touristes à pied s’accommodent-ils de cette réalité ?
    Il faut reconnaitre qu’une fois sur place la déception risque d’être importante. Car la plupart des randonneurs ne s’attendent pas à cette réalité durant les quatre premiers jours de trek.
    Ni la route et les jeeps, ni les chantiers et les camions, ni la nature bouleversée par des infrastructures importantes ne peuvent décemment contribuer à une unicité avec la nature, avec les habitants et avec l’Himalaya.
    Et je n’ai surtout rien contre la route… Bien au contraire. Elle EST. Tout simplement.
    «Goudronnée et à deux voies jusqu’à Manang, ça serait le top !!!».

    Mais, comment se fait-il que même les TO Français les plus importants proposent encore un trek à pied qui commence à Bhulbhule ?
    Est-ce par souci de rentabilité ?
    Par difficulté de changement ?
    Par manque de réactivité pour un itinéraire classique et rentable ?
    Mais je suis certain, que l’offre de ces agences va évoluer, suivi ensuite très rapidement par les acteurs népalais du tourisme.

    Aujourd’hui, le projet «Annapurna Revisited», avec les informations collectées pour promouvoir une alternative, pour soutenir le dynamisme locale et diffusées sur mon site, concerne donc plutôt les petits groupes de voyageurs individuels qui s’adressent à des agences de trek sur place.

    Encore faut-il qu’ils dispose d’informations ou d’idées concrètes

    Voici quelques propositions…

    1…, n’hésitez pas à utiliser une jeep pour rejoindre Chame. Et valorisez le temps ainsi économisé pour plus de randonnées à la journée à partir de Braga/Manang ou Kangsar, avant de passer le col du Thorong ou le Tilicho Pass.

    2…, Etudiez bien la nouvelle carte «Annapurna from Manang» pour identifier les nouveaux sentiers balcon.

    3…, La région de Phu et de Naar est certainement l’alternative idéale pour rendre au Tour des Annapurna sa qualité d’immersion dans la nature. Même si le permis de «Restricted Area» reste obligatoire, il est maintenant possible d’y organiser un itinéraire en lodge, avec juste un départ matinal depuis Naar pour traverser le Kang La, en attendant la construction d’un lodge à Phedi.

    4…, Le sentier balcon que nous avons inauguré en 2013 et dont un début de description est en ligne sur ce site, est un itinéraire très originale.

    5…, Pour les randonneurs un tantinet alpiniste, «le troisième col» est une nouvelle idée à surveiller de près. Car, mon objectif est de continuer à sensibiliser les locaux pour qu’il aménage un nouveau sentier facilitant cette traversée au départ des lodges de Thorong Phedi.

    Rendez-vous dans quelques années… 
    Pour un nouvel itinéraire : Jomsom – Tilicho Pass – Manang – 3eme Col et Belgian Peak – Muktinath…

     Et surtout… Welcome sur le nouveau Tour des Annapurna !

    2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. Rétrolien: Au sujet du Tour des Annnapurna... | Montagne e...

    2. Rétrolien: Anonyme