Go West, la vallée de Limi

Voici un article pour faire la transition entre mon ancien site et le nouveau.
C’est aussi le début d’un chapitre «Go West» dédié à la vallée de Limi.
En espérant que vous ne vous perdrez pas trop dans ce Far West inconnu… et dans les replis de mon ancien site web.

Voici les liens qui vont bien… 
Le compte rendu du premier voyage dans la vallée de Limi en 2011.

Le projet de l’année 2013.

Le compte rendu du deuxième voyage dans la vallée de Limi en 2013.

Le projet de l’année 2014 et 2015.

Le début d’un blog sur L’Ouest du Népal.

Le portfolio dans le nouveau site.

Et le début du film «Go West». 

Les texte de présentation ci-dessous sont tirés de l’American Alpine Journal, en collaboration avec Lindsay Griffing, un journaliste Anglais spécialiste des ascensions himalayennes.

Ardand_A

Phupharka Himal, Vendée Himal (5,488m).
Northwest of Simikot, the principle airport of West Nepal, lies the remote valley of Limi (a.k.a.Takuche Khola Valley), and its three villages Jang, Waljie, and Til. They are Tibetan in culture, isolated in winter, but linked to China by a road over the Lapche La (ca 5,000m) for three months of the year. Northeast of Simikot lies the Chuwa Khola Valley, descending from the Changla La, an ancient traders’ pass across the border. Between the two there are ca 15 summits of 6,000m or above, all virgin and most unnamed.

We wanted to visit this paradise for exploratory mountaineering, ascending the Chuwa Khola before branching left and crossing the Nying La from the east. After this we planned to climb one of the 6,000ers, Ashvin. However, heavy spring snow blocked normal access routes to Limi. Desperate to reach Waljie and its four-faced Vairocana Buddha statue, unique in Asia, we decided to go west from Simikot to Yangar, and cross the small Phupharka Himal to the north. Reaching a base camp proved easy with mules. We then left our Nepalese staff, crossed a snowy col – the Phupharka La (5,175m), then a second ridge, in passing climbing a peak we named Vendée Himal, to reach the Limi Valley with just sleeping bags in our rucksacks. We’d cached climbing gear higher up, hoping to climb virgin Ardang (6,034m) and Tirawa Himal (5,876m) on our return. We were delighted with the statue, and the hospitality of local villagers, but after we returned to a high camp on the Ardang Glacier, bad weather thwarted our plans, and we were only able to force a passage across the Ardang La (5,580m, a tricky crossing), and re-unite with our Nepalese team.

This is a new route into Limi. Ardang, either by the easier south face, or more direct from the north, presents an attractive objective. It should be on the list of new peaks opened by the Government in 2014.

But I also suggest you look at Phupharka Himal (5,630m), especially its elegant north ridge. Adventure undoubtedly awaits you in West Nepal.

 limi_8

Le texte initial en Français.
Simikot est l’aéroport principal du Nord Ouest du Népal.
C’est le point de départ du trek vers le Tibet et la Kora du Kailash, en remontant en partie la vallée de la Karnali. Parallèlement et plus au Nord, la vallée de Limi est un ensemble de trois villages Jang, Waljie et Til, de culture tibétaine, très isolé en hiver mais relié à la Chine trois mois par ans par une piste qui traverse le Lapche La.
A l’Est de Simikot, la vallée de la Chuwa Khola , conduit à un grand col vers le Nord, une autre ancienne voie de commerce, le Chang La.
C’est aussi la limite du massif du Limi Himal, le bassin versant de la vallée de Limi, un grand massif avec plus de 15 sommets à plus de 6000 m, tous vierges et la plupart sans nom. C’est vers ce paradis d’un alpinisme exploratoire que nous souhaitions réaliser l’ascension de l’Ashvin, les frères jumeaux gardiens des chevaux dans la mythologie hindouiste. Pour cela nous voulions traverser le Nying La, un haut col à l’Est du massif qui permet d’accéder à la longue vallée de la Nying Khola, «l’alpage du coeur» pour les habitants de Limi.

Mais, en cette fin de printemps la neige très présente en altitude en a décidé autrement en bloquant tous les accès classiques à la vallée de Limi. En désespoir de cause, voulant absolument rejoindre Waljie pour éclaircir le mystère d’une statue très rare de Vairocana à quatre faces, unique en Asie, nous avons décider de traverser le petit massif de Phupharka Himal au départ du village de Yangar. La remontée au camp de base fut très facile et idyllique avec nos mules puis, abandonnant toute l’équipe népalaise nous avons traversé un col enneigée, le Phupharka La 5175 m, puis une deuxième ligne de crête en gravissant au passage le Vendée Himal 5488 m pour nous retrouver dans la vallée de Limi, avec juste dans nos sac à dos un duvet.
Notre matériel d’alpinisme était resté en altitude pour nous faciliter le retour dans la vallée de Phupharka. Nous espérions au passage gravir l’Ardang 6034 m, le sommet principal du massif et le Tirawa Himal 5876 m, un peu plus facile. A Limi, nous fumes comblés par l’expérience d’un accueil chez l’habitant (en homestay), nous avons salué notre statue du Bodisatwa de la compassion avant de rejoindre notre camp d’altitude sur le glacier d’Ardang.

Mais malheureusement notre ascension fut rapidement écourtée par l’arrivée du mauvais temps. Nous avons donc simplement traversé le Ardang Pass 5580 m par un itinéraire un peu délicat pour rejoindre camp de base et retrouver notre équipe, morte d’inquiétude.

Malgré le peu de réussite à l’Ardang, nous avons inauguré un nouvel accès à Limi qui évite la route du Nyalu La. Combiné avec le traversée du Nying La, c’est un itinéraire de trek particulièrement intéressant. depuis Toling, l’ascension de l’Ardang est une belle entreprise, soit par la voie normale en versant Sud, soit par une voie plus directe au Nord. L’Ardang est un sommet qui devrait figurer sur la nouvelle liste des sommets autorisés du gouvernement Népalais si mon action a été efficace. Mais je vous suggère surtout le Phupharka Himal 5630 m, dont l’arête Nord est particulièrement esthétique.

Et surtout… GO WEST, l’aventure sera forcément au rendez-vous !

 

1 réflexion sur “Go West, la vallée de Limi”

  1. Ping : Fünf Sachsen wollen als Erste auf den Ardang | Sandsteinblogger.de

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.