Vers les sommets du Dolpo… automne 2016

http://www.myhimalayas.com

Le Dolpo est l’une des plus belles régions de trek du Népal.
Loin du monde moderne et des routes, les paysages sont grandioses avec une culture tibétaine très présente dans les villages et les monastères. C’est aussi la première région de l’Ouest du Népal et elle reste toujours bien difficile d’accès.

Le film «Himalaya, l’enfance d’un chef» d’Eric Valli, d’une grande beauté esthétique, a fait connaitre le Dolpo dans le monde entier (et même au Népal).

La bande annonce… souvenirs, souvenirs !

Tenzin Norbu
Tenzin Norbu

Tout le monde garde en mémoire les images merveilleuses d’un sentier en balcon au-dessus d’un grand lac turquoise, la caravane de yacks et au loin les sommets enneigés.
Le Dolpo est aussi un territoire sacré, avec de nombreux monastères et des pèlerinages très importants, à la fois pour les adeptes du Bouddhistes et de la religion Bön. L’histoire de ces deux religions et la multitude de lieux saints imprègnera notre voyage d’une dimension unique et passionnante.

http://www.myhimalayas.com

La Montagne de Crystal rayonne de tous ses feux…

http://www.myhimalayas.com

Et les indications du livre de Marietta Kind sur la religion Bön donnent un éclairage particulier à cette région du Nord Dolpo et aux différents monastères que nous visiterons en chemin.
Au retour, en longeant le Lac de Phoksundo, le Dolpo n’aura plus de secret pour nous.

http://www.myhimalayas.com

http://www.myhimalayas.com

http://www.myhimalayas.com


Une idée du programme.

En ce début d’automne, nous allons inaugurer une nouvelle porte vers le Dolpo directement depuis Jomosom par la Hidden Valley vers le village de Mu.
L’objectif est de traverser un sommet du Mukut Himal à 6000 m pour descendre directement dans la vallée de Mu, de l’autre côté du massif du Dhaulagiri.
Nous voici au Dolpo, dans un village rarement visité et les habitants seront forcément un peu surpris de nous voir arriver par la montagne.
Puis nous prendrons notre rythme de trekkeurs en traversant en diagonale l’ensemble du Dolpo pour rejoindre Dho. Les cols s’enchainent et sont forcément élevés, mais nous sommes sur les sentiers principaux qui relient les villages.

Après un court séjour à Dho, nous rejoindrons le Lac de Phoksundo en traversant deux hauts cols, puis le vol de Juphal permetra de rejoindre Nepalganj et Kathmandu.
Avec peut être un détour par Lumbini…

http://www.myhimalayas.com

http://www.myhimalayas.com

http://www.myhimalayas.com


Les dates

Du samedi 17 septembre 2016 au dimanche 16 Octobre 2016.

La rencontre pour préparer ce voyage est prévue le week end du 16/17 juillet 2016.
Certainement à Chamonix.

Budget :

Environ 5800 € …
A noter… Il n’y a pas de pourboire à prévoir.
Et le permis Haut Dolpo est également inclus .

http://www.myhimalayas.com

http://www.myhimalayas.com

http://www.myhimalayas.com


Normalement, le niveau technique d’une ascension est déterminé par la cotation UIAA de la voie envisagée. Mais pour ce petit sommet du Mukut Himal, il n’y a pas encore de topo disponible car c’est un nouveau sommet de la liste du gouvernement népalais. Il a probablement déjà été gravi mais à ma connaissance jamais été traversé !
Notre objectif sera donc aussi de documenter ce nouveau sommet.

Niveau des participants :

  • Une bonne condition physique.
  • Une réelle autonomie en randonnée dans les Alpes.
  • Une petite expérience de l’alpinisme et de la marche en crampons, pour être à l’aise dans des pentes de neige à 30°, un niveau F/PD en neige.
  • Par contre, une expérience de l’altitude et des expéditions n’est pas nécessaire.
  • Une bonne dose de patience, de tolérance et d’humour…, pour réussir à me supporter !

Avant de s ‘inscrire… !
Au sujet de l’utilisation des vols intérieurs népalais.

Le Dolpo est une région difficile d’accès, à moins de disposer de plusieurs mois pour voyager et malgré les progrès du réseau routier népalais progresse doucement vers Dunai.

L’utilisation des vols aérien domestique reste la solution la plus pertinente et nous ferons un mixte entre transport aérien et routier.

  • Pour notre voyage aller, en cette fin de mousson, les vols de Pokhara à Jomosom sont encore très aléatoires à cause des conditions météorologiques. Nous utiliserons donc la route jusqu’à Marpha (même si celle-ci risque d’être difficile avec des ruptures de charge).
    Ce choix permet aussi de voyager avec toute l’équipe népalaise et avec notre équipement.
  • Pour le retour, à partir de Dho nous déciderons sur place en fonction du temps disponible.
    Soit par le Nord et le village de Chharka pour revenir à Jomosom, avec un transfert en avion pour Pokhara et un transfert en bus pour Kathmandu.
    Soit par le Sud et Dunai, avec un vol Juphal/Nepalganj ou Surkhet, et un transfert en bus pour Kathmandu.

Bien sûr, nous utiliserons Yeti Airlines et Tara pour ces vols intérieurs car notre agence au Népal en est également propriétaire.

Depuis 2014, toutes les compagnies népalaises sont sur la liste noire de l’Union Européenne et n’ont pas le droit de voler en Europe, principalement à cause de déficiences des autorités népalaises de supervision du transport l’aérien national.

Cela ne nous empêche nullement de les utiliser en toute connaissance de cause.

C’est un acte cohérent avec nos réalités de ce voyage d’aventure avec un caractère exploratoire marqué.

Depuis le printemps 2016, suite à deux accidents et pour des questions d’assurance, le plus grand groupe de voyagistes (VDM avec ses marques Terdav, Allibert et Nomade) a décidé de ne plus utiliser ces vols intérieurs et de les remplacer par des transferts routiers. Cette situation rend compliquée la position des autres TO français mais surtout impacte directement l’économie touristique népalaise qui se relève difficilement de deux catastrophes en 2015, le tremblement de terre et le blocage de l’Inde. En effet, certains circuits ne peuvent pas être envisagés sans transport aérien du fait de l’isolement de certaines régions notamment celles de l’ouest.
Heureusement, certaines assurances et TO français n’ont pas suivi la décision de VDM et tous les autres pays européens utilisent les transports aériens népalais.

C’est donc aussi un acte solidaire pour le développement de ces régions de l’Ouest du Népal et qui permet à terme de faire progresser la qualité du transport aérien népalais.

Reste à savoir comment va évoluer cette situation pour les prochaines saisons au Népal et quelle sera la position des autres TO français pour sortir de cette crise.

 


SERAC, une agence de voyage, qui s'occupe de toute la partie administrative.

Pour s’inscrire.

Toutes la partie administrative, le règlement, l’aérien, les assurances, est assurée par SERAC, une association de tourisme, dont je suis membre, qui regroupe des guides et des accompagnateurs. 
C’est donc à SERAC qu’il faut s’adresser pour toute demande d’inscription, via le site internet.
En complément de la présentation sur mon site, une fiche technique est également disponible. Elle regroupe toutes les informations « obligatoires » concernant le voyage. Il vous suffit de cliquer sur le lien dans le site de SERAC.

Le lien vers le bulletin d’inscription:
http://www.serac-montagne.com/home.php?rub=reservation&xid=2098

Le lien vers la fiche technique :
http://newsite.serac-montagne.com/vers-les-sommets-du-dolpo

La préparation de l’expédition commencera effectivement lors du we de rencontre de toute l’équipe. Elle est donc fondamentale car elle permet de valider la pertinence de l’ascension pour chaque participant, tant du point de vue technique que de cohésion de groupe.

Je suis bien sûr à votre disposition pour répondre à toute les questions que vous vous posez. N’hésitez surtout pas !

Soit :

  • par mail (voir la page contact de mon nouveau site)
  • par téléphone fixe 04 76 79 99 68 quand je suis en France bien sûr !!!

Quand je suis en Himalaya, tout n’est pas perdu !
Appelez SERAC au 04 76 86 46 84.  
Noëlle connait parfaitement le domaine des expéditions et Stephanie pourra vous informer sur votre réservation aérienne, le suivi de votre demande de réservation, ect.


Un peu de carto, pour y voir plus clair.

Avec la carte de Mukot, voici le sommet et la descente sur Mu.
Et la carte du Nord Dolpo pour l’extention de 5 semaine, car c’est vraiment loin.
L’objectif sera de prendre des contacts avec les villageois de Kuwa pour continuer notre chemin vers le grands sommets situés sur la frontière une prochaine année.
Ce qui signifie surtout qu’un nouveau chapitre d’exploration, de découvertes et de partages commence avec ce voyage. Il sera suivi de beaucoup d’autres et certainement de quelques nouvelles cartes ou reportages.

Un sommet intéressant pour découvrir l'envers du massif du Dhaulagiri et la vallée de Mu.
Un sommet intéressant pour découvrir l’envers du massif du Dhaulagiri et la vallée de Mu.

Quelques informations importantes.

La difficulté technique de l’itinéraire envisagé.

En alpinisme, cette voie normale du Mukot Himal 6087 m est cotée III/F en neige, en cotation himalayenne. Ce parcours en neige ne devrait pas posé de difficulté.
Par contre, la gestion d’une traversée est un challenge très intéressant, surtout quand il n’a jamais été réalisé. Il nous oblige à une attention particulière à l’acclimatation pour être tous en forme au bon moment et à une prise en compte des capacités de portage de chacun pour ne pas transformer cette traversée en galère.

L’aide des Népalais sera donc particulièrement importante et l’équipe a été renforcée.

La taille du groupe.

De 5 à 10 personnes.

Le style de progression.

Il s’agit d’une progression continue avec 1 camps d’altitude sur chaque versant.
Nous progresserons toujours encordé, par cordées de deux personnes, et surtout jamais seul.
Les cordées peuvent être Franco-Népalaises et avec une cordée autonome.

Les modalités d’encadrement.

  • 5 personnes : un guide et 3 «Népali Leader»

  • 6 personnes  : un guide et 3 «Népali Leader».

  • 7 personnes : deux guides et 4 «Népali Leader».

  • 8 personne : deux guides et 4 «Népali Leader».

  • 9 et 10 personnes : deux guides et 5 «Népali Leader»

     

L’équipe d’encadrement.

Nous avons tous été ensemble à l’expédition de l’Himlung, à l’automne 2015 et Bishal m’accompagne depuis le premier Himlung en 2000. Il est à la fois Sirdar et guide de trek.
C’est donc une équipe bien rodée et stable.

  • Les guides sont : Paul Grobel (guide UIAGM), Jangbu Sherpa  (en formation au Népal pour devenir également guide UIAGM).

  • Les «Népali Leader» sont : Dhan Magar, Rajan Lama, Deepen Bothe, Dorje Bothe et Karma Sherpa (leur objectif est de participer aux formations de la NMA, «basic ou advance mountaineering course» et pour les jeunes de continuer vers la formation de guide de haute montagne).
    « Nepali Leader » signifie pour nous « premier de cordée » et cette fonction inclus également une aide au portage.

L'équipe des alpinistes népalais de l'agence "Paulo Expedition & Friends", avec Bishal, le sirdar.


LE PRIX COMPREND:

(sur la base d’un vol international à 800€ – ré-évaluable au jour d’achat de votre vol.)

  • l’encadrement par un guide de haute montagne et un staff népalais,
  • le vol international sur ligne régulière Paris – Kathmandu A/R avec escale,
  • Le vol intérieur (si nécessaire) par une compagnie népalaise, Yeti et Tara Airlines.
  • hébergement en hôtel à Kathmandu ( nuit et petit déjeuner à l’ hôtel Padma), en lodges et sous tente durant le trek et en altitude,
  • les transferts sur place en bus et jeep
  • la pension complète durant le trek et au camp de base
  • l’encadrement du we de préparation.
  • le permis de trek et droit au sommet
  • les pourboires et bonus de l’équipe népalaise

LE PRIX NE COMPREND PAS:

  • les assurances assistance rapatriement et/ou annulation
  • le visa Népalais (40 usd –environ 40 €).
  • les boissons et dépenses d’ordre personnel
  • l’équipement individuel
  • les repas du soir et de midi à Kathmandu
  • la nourriture d’altitude
  • les repas et nuitée du we de préparation.

D’autres pistes…

Plusieurs ouvrages sur le Dolpo nous inspireront et nous tiendront compagnie durant notre voyage.

livredolpo_1

  • «High Frontiers» Dolpo and the changing world of Himalayan pastoralists.
    De Kenneth M. Bauer, aux Èditions Columbia.
  • «The Bon Landscape of Dolpo» Pilgrimages, Monastries, Biographies and the Emergence of Bon.
    De Marietta Kind aux Éditions Peter Lang.
Des images fabuleuses...
Des images fabuleuses…

Et quelques liens indispensables…

Deux actions exemplaires au Dolpo.

Un artiste incontournable du Dolpo, Tenzin NorbuEt il a même une galerie d’art à Boudhanath. A visiter absolument.

Et le site de http://www.myhimalayas.com… pour la plupart des photos.


http://www.myhimalayas.com

http://www.myhimalayas.com

Tenzin Norbu
Tenzin Norbu


yeti

Notre agence de trek.

Au Népal, organiser une ascension ou un trek un peu compliqué nécessite de collaborer avec une agence compétente dans le domaine choisi.

Pour nous, avec Bishal, nous travaillons avec Yeti Adventure, qui est bien sûr en relation avec Yeti Airlines. Un avantage certain pour certaines destinations sensibles, en plus d’un contact en Français.

N’hésitez pas à les contacter pour un projet de trek ou d’expé.
E-mail: yeti@yetiadventure.com


Paulo_encore devant l’ordinateur un 19 juillet.
Et modifié un 22 novembre

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.