La Dent Blanche

« La Suisse est un petit pays avec de grands sommets »…
Et j’apprécie particulièrement l’ambiance montagnard authentique des vallées Elvétiques et le caractère très alpin de glaciers et des hauts sommets.

dentblanche_1

En Valais, la Dent Blanche occupe une place particulière, elle a été dénommée « la monstrueuse coquette ». C’est une pyramide très esthétique avec une silhouette remarquable.

Elle se gravit principalement par ces différentes arêtes.
L’arête de Ferpècle, « Des 4 ânes » ou l’arête Sud de la voie normale sont des courses très attractives d’un alpinisme classique digne de la grande époque.
Le rocher, la neige ou la glace s’y côtoient pour notre plus grand bonheur, à condition d’y consacrer un peu de temps et d’énergie. La simple montée au refuge est déjà un grand voyage…
Et, pour construire une préparation adaptée, les courses moins engagées ne manquent pas dans la vallée d’Arrola.

Au fil des jours…

Dimanche.
Voici un rendez-vous singulier. Directement au petit bistrot du parking pour monter à la Cabane des Aiguilles Rouges. Un p’tit blanc et hop, la soupe nous attend à la Cabane.
Nuit à la Cabane des Aiguilles Rouges

Lundi.
Une course un peu particulière : la traversée des Aiguilles Rouge d’Arrola.
Attention, c’est un parcours à ne pas prendre à la légère, par la diversité de ses manoeuvres de cordes.
Nuit à la Cabane des Aiguilles Rouges

Mardi.
Une journée pour se reposer…, en montant à la Cabane de Bertol.
Ouf, sur la route de Cham Zematt, nous sommes un peu décalé.
Nuit au refuge de Bertol.

La dernière montée...
La dernière montée…

Mercredi.
Un peu d’escalade à l’Aiguille de la Tsa et une révision de toutes les techniques nécessaire à notre projet.
Nuit au refuge de Bertol.

Pas grand monde en ce début de semaine...
Pas grand monde en ce début de semaine…

Jeudi.
Une grande traversée sur glacier avec en prime le sommet de Tête Blanche pour saluer le Cervin. Depuis le refuge, une petite balade en fin d’après-midi nous permettra de d’apprivoiser les premières difficultés lors de notre départ matinal.
Nuit au refuge de la Dent Blanche.

Cho Temba Sherpa, d'un bon pas... Direction La dent Blanche.
Cho Temba Sherpa, d’un bon pas… Direction La dent Blanche.

Vendredi
La Dent Blanche, enfin. Par sa superbe voie normale.
Et bien évidemment nous dormirons au refuge, Slow Attitude oblige.
Nuit au refuge de la Dent Blanche.

La croix du sommet pour une cordée singulière.
La croix du sommet pour une cordée singulière.

Samedi
Heureux et détendu, une grande descente nous attend.
Séparation en début d’après midi.

Au fil des 4000.

Avec le temps qui passe, j’apprécie de plus en plus un style d’alpinisme très classique, presque traditionnel.
Simplement gravir une montagne, si possible haute et belle, avec de la neige.
Un alpinisme en dehors des modes, le plus épuré possible.
Une cordée au sommet, pour un instant partagé, un instant privilégié…

Pour ces prochaines années, un projet très simple va guider mes pas : gravir tous les 4000 des Alpes.
Juste un prétexte pour associer au fil des sommets : voyage et alpinisme, instants exceptionnels et projet au long cours, enseignement et réalisation, effort et plaisir, premier pas et course technique, cordée intimiste et alpinisme collectif.

Au fil des 4000 … je vous invite à partager un projet passionnant.

  • Pour vivre un voyage au cœur des montagnes.
  • Réussir l’ascension des plus hauts sommets des Alpes.
  • Apprendre les techniques de l’alpinisme pour aborder sereinement un 4000 facile ou une voie plus technique.
  • Tisser pas à pas, au fil des ans une itinérance, un fil rouge qui relie toutes les plus hautes cimes de l’Arc Alpin.
  • S’immerger dans l’histoire de ces sommets emblématiques, en découvrir les multiples versants, les différentes facettes et choisir la plus belle voie d’ascension.
  • Mais aussi, ignorer les frontières et mieux comprendre les cultures alpines.

Au fil des 4000… je vous invite à traverser les Alpes, tout simplement, pour un voyage au long cours.
Avec chaque année des rendez-vous différents.

Taille du groupe.

Nous serons un petit groupe de deux cordées de deux personnes.
Il y aura donc obligatoirement une cordée « autonome »… (comme d’hab.)

Niveau technique.

Il faut être à l’aise dans des courses AD, neige et rocher, en haute montagne.
Soit en tête de cordée, soit en second.
Et avoir une très bonne condition physique.

C’est aussi un stage d’enseignement à l’alpinisme pour être plus à l’aise dans des courses de neige et sur des arêtes de niveau AD/D.
Idéal pour s’entraîner et envisager des projets en Himalaya avec moi.

Date et budget.

Du dimanche 19 juillet au samedi 25 juillet 2015

950 €
Le prix ne comprend ni le transport ni les repas de midi.
Mais tout le reste ! A consulter sur la fiche technique de SERAC.

La dernière journée du samedi est une journée « en plus », que je vous offre pour nous permettre de descendre plus tranquillement.

Pour s’inscrire.

SERAC, une agence de voyage, qui s'occupe de toute la partie administrative.
SERAC, une agence de voyage, qui s’occupe de toute la partie administrative.

Il faut contacter SERAC, une agence de voyage dédiée aux guides et aux accompagnateurs en montagne,  qui s’occupe de toute la partie administrative des séjours et des voyages que j’organise.

Par téléphone, 04 76 86 46 84 ou par mail, « contact(@)serac-montagne.com »

Et voici le lien pour l’inscription en ligne.

Pour plus d’informations…

N’hésitez pas à me contacter directement par mail, car je suis ce printemps au Népal, au Manaslu puis au Mustang.
Et une fiche technique avec toutes les informations pratiques sera envoyée à tous les participants.

Bon printemps et à bientôt.
Paulo, le 7 Avril, à La Grave.
… par une très belle journée !

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.