randonnées du vertige en chartreuse

Le Tour des Hauts de Chartreuse, les randonnées du vertige.

Entre arches et sangles des hauts de Chartreuse, cette reprise de saison a une saveur bien particulière. Avec un fort gout d’alpinisme, qui se cache derrière le mot randonnée !  Pourtant ces randonnées du vertige expriment clairement leur exceptionnelle réalité : un alpinisme très facile, mais surtout très exigeant. Très facile parce qu’il suffit de mettre un pied devant l’autre, très engagé car il s’agit de faire appel à toute notre attention dans la qualité de nos pas. Le vide est souvent bien présent sur ces itinéraires et c’est un pur bonheur…, surtout pour la vue !

Randonnées du Vertige en Chartreuse...

Ces randonnées du vertige, superbement mises en lumière, en mots et en images par Pascal Sombardier sont un excellent moyen de découvrir la massif de la Chartreuse. Quel plaisir que de se faufiler discrètement vers des points de vue superbes ou des arches de pierre incroyables. De vivre et de comprendre un massif, presque de l’intérieur.

Entre randonnée et alpinisme, une découverte de la Chartreuse… 

Vertigineuse !

Du dimanche 16 Mai au Lundi 24 Mai 2021. 

Et du Dimanche 15 Août au Samedi 21 Août 2021.

500 €  pour les honoraires de guide + Les frais du séjour (évalué à 300 €)

randonnées du vertige en chartreuse
Le terrain bien particulier que nous allons parcourir. Au coeur d'une falaise, des vires plus ou moins exposées avec une vraie difficulté d'orientation. Et surtout une ambiance de folie.

Entre Grenoble et Chambéry, la Chartreuse est un petit massif calcaire au caractère affirmé. Il présente de vrais sommets bien individualisés, un coeur de massif protégé par de hautes falaises, un habitat et des villages marqués de l’empreinte du bois. Avec en bonus, une pointe de sacré, le monastère de la Grande Chartreuse

En ce territoire dédié à la randonnée, difficile de croire que nous allons y pratiquer de l’alpinisme. Pourtant, les itinéraires découverts, dévoilés et documentés par Pascal sont d’une discrétion absolue. Il fallait oser imaginer parcourir ces grandes vires suspendues dans le vide, ces passages à chamois seulement connus des chasseurs locaux. Réussir un jour à les relier en un séjour idéal constitue pour moi un sacré challenge ! C’est le sens de ce Tour des Hauts de Chartreuse.

La Chartreuse est aussi pour moi un retour aux sources car c’est un massif que j’ai parcouru en tous sens, il y a bien longtemps lors de mes premiers séjours de ski de randonnée avec Passages et Terre d’Aventure. A la même époque, je croisais parfois Lionel ,qui lui inventait la raquette en Chartreuse et venait de créer Pédibus.

randonnées du vertige en chartreuse
Les Hauts de Chartreuse, un territoire spécifique dont nous allons essayer de faire le tour... Crédit : PNRC

Les Hauts de Chartreuse... Une réserve naturelle exceptionnelle.

Le parcours des sangles de Chartreuse nécessite forcément une attention particulière à l’environnement naturel (à l’intérieur comme à l’extérieur de la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse) en étant le plus discret possible pour ne pas provoquer de dérangement et bien évidemment en ne laissant aucun détritus en chemin. Mais surtout en apprenant à mieux connaitre cet environnement très particulier.

randonnées du vertige en chartreuse
Un clin d'oeil historique sur la notion de frontière.
randonnées du vertige en Chartreuse
Des formes surprenantes qu'il faut aller chercher dans un véritable labyrinthe géologique. Un prétexte pour un jeu de piste incroyable.
randonnées du vertige en chartreuse
L'arche la plus célèbre de Chartreuse est à deux pas. Il suffit de rester concentré...

Les randonnées du vertige en Chartreuse… De l’alpinisme ?

Voici un débat qui risque de m’attirer les foudres des « vrais » alpinistes. Mais, on pourrait au moins s’accorder pour dire que nous sommes dans un entre-deux, qui rassemble les deux pratiques : de la randonnée ++ et de l’alpinisme facile.

  • Un entre-deux qui cache bien son jeu puisqu’il n’y a pas, ou rarement, besoin du matériel spécifique de l’alpinisme. Mais, par contre, il nous faudra une sacrée aisance en terrain à chamois. Pour cela, il nous faudra construire un séjour le plus progressif possible, pour être en mesure de réaliser les courses phares de ce Tour des Hauts de Chartreuse. Et, en cela, c’est une très bonne préparation à l’alpinisme.
  • La taille du groupe est bien sûr une notion importante (entre 4 et 6 personnes), et nous évoluerons le plus souvent sans corde. Ce qui ne signifie pas que nous ne formerons pas de petites cordées de 2. Pour évoluer sereinement, nous utiliserons le concept grobélien de l’ange-gardien (?!).
  • La préparation des sorties sera particulièrement précise et nous allons expérimenter la Carto des Vigilances de l’alpinisme (une autre signature très personnelle). Nous dessinerons ensemble le plus précisément possible le parcours de l’itinéraire avec (comme en nivologie) plusieurs types de vigilance, lié principalement au niveau d’exposition du passage. Ce sera un très intéressant travail de recherche, dont les dimensions psychologiques des interactions n’auront échappé à personne. Un bel exemple d’un Faire Ensemble très attentionné.
le tour des Hauts de Chartreuse
Les informations disponibles sur les itinéraires du vertige sont légions et nécessitent une lecture attentive.
randonnées du vertige en Chartreuse
Les Hauts de Chartreuse, représentent le coeur du Parc Naturel Régional. Avec une faune bien présente... À nous d'être le plus discret possible.
randonnées du vertige en chartreuse
À la sortie du Pas du Petit Tas, les Hauts Plateaux de Chartreuse. Un changement radical d'ambiance.
evasion au naturel
En bordure Est du massif, un chalet un peu cosy directement au départ des itinéraires les plus spectaculaires. Crédit : évasion au naturel

Le Tour des Hauts de Chartreuse... quelques informations pratiques

Les possibilités en Chartreuse ne manquent pas. Il vous faudra forcément revenir !

  • Il y a les sommets incontournables : Chamechaude, la Dent de Crolles, le Grand Sommet, le Dôme de Bellefont. 
  • Les itinéraires des différents sangles des hauts de Chartreuse. Dont les plus célèbres : la vire Est de la Dent de Crolles, le sangle des Arches, de l’Aup du Seuil, de Belles-Ombres, du Pinet et du Fouda Blanc, de Bellefond, de l’Arche à l’Aiguille. 
  • Plus tous ceux des livres de Pascal ! 

Nous choisirons donc au jour le jour en fonction de la météo pour construire une réelle progression.

Une première liste des incontournables est en préparation, sans oublier le fil conducteur de ce séjour… Réaliser le Tour des Hauts de Chartreuse.

 

Il n’est pas simple de définir précisément ce niveau technique, pour qu’il soit compréhensible par tous.

La part du mental est forcément importante et je parlerais d’abord de motivation. Une envie forte de découvrir ce style d’itinéraire et donc de s’y ENGAGER en toute connaissance de cause. 

Bien sûr, il faut une bonne forme physique et avoir une bonne expérience de la marche hors sentier et en terrain à chamois. Avoir fait des via ferrata, un peu d’escalade ou de l’alpinisme est forcément un plus.

 

Voici un autre sujet intéressant car directement conditionné par une bonne compréhension du terrain à parcourir. Nous serons donc entre 4 à 6 personnes, à la fois pour favoriser des binômes et pour pouvoir rester facilement ensemble. Tout en restant discret et très agile.

Ce séjour est organisé sur la base de l’engagement  d’un guide de haute montagne. 


Le budget se compose de deux parties :

  • Les honoraires du guide de haute montagne, soit 500 €/par personne, (avec un acompte de 300 € à verser à l’inscription).
  • Les frais de séjour (hébergement, nourriture) et les frais de guide partagés. C’est donc une caisse commune entre les participants. Nous utiliserons Tricount pour faciliter les comptes entre nous.
  • Soit une évaluation rapide à environ 800 € si nous utilisons un gîte en faisant nos repas.
 

Le choix de l’hébergement n’est pas encore définitif mais s’oriente vers la location d’un gîte de groupe au coeur du massif. Mais il y a aussi la solution d’une auberge ou d’un petit Hôtel. A suivre donc…

 

  1. Il suffit de m’envoyer un E-mail pour vérifier s’il reste de la place pour ce séjour.
  2.  Puis de cliquer sur ce lien vers le formulaire d’inscription, 
  3. et de le remplir.
  4. Ensuite, pour valider votre inscription, il vous reste à me faire un virement de 300 €. Les informations pour le compte à créditer sont sur la page Contact.
  5. Je vous enverrais alors une confirmation de votre inscription par mail. Et bien sûr, je suis à votre disposition si vous avez des questions, soit par mail, soit au 06 42 90 75 34.

C Le matériel est bien sûr celui de randonnée avec de bonne chaussures

Mais aussi celui de l’Alpinisme, avec casque, baudrier, quelques mousquetons à vis + dégaines, sangles. Un descendeur, une longe. Et aussi un piolet.

Bien sûr, IphiGéNie est absolument nécessaire, car la partie orientation est fondamentale dans ce style d’itinéraire. A voir aussi comment nous utiliserons les topos disponibles, à la fois sur le web et dans les publications de Pascal.

A ne pas oublier les vêtement en cas de pluie, ou de mauvais temps.

évasion au naturel
Une bonne adresse au Col de Marcieu. L'évasion au naturel, gîte écologique et Spa. Crédit : évasion au naturel
randonnées du vertige en chartreuse
Il reste maintenant à trouver la porte de sortie de la dernière barre...
randonnées du vertige en chartreuse
Sur les sangles de la Dent de Crolles, un passage équipé d'une corde fixe. À vérifier sur place, bien sûr. Reste à choisir la manière adéquate pour assurer ce court passage. Mais les plus complexes ne sont pas les plus évidents.
randonnées du vertige en chartreuse
Le passage technique du Petits Tas dans un topo de C2C. Mais l'incertitude reste toujours l'équipement en place.
Il y a peu de via ferrata en Chartreuse, celle de Roche Veyrand est particulièrement intéressante. C'est aussi une belle expérience du vide.
randonnées du vertige en chartreuse
L'un des plus longs sangles de Chartreuse, mais relativement bien tracé !

Quelques liens vers des topos et des photos… un sujet inépuisable !

les Hauts de Chartreuse
Une carte des Hauts de Chartreuse, du livre de Pascal Sombardier, qui donne la véritable dimension de ce tour des Hauts !
Un livre Collector...

Une approche scientifique des arches de Chartreuse.

« Les sites d’intérêt géomorphologique – ou « géomorphosites » (Panizza, 2001), concept aujourd’hui reconnu au plan international (Reynard et al., 2009. Migoń, 2010) – correspondent à des reliefs « ayant acquis une valeur scientifique, culturelle et historique, esthétique et/ou socio-économique, en raison de leur perception ou de leur exploitation par l’Homme » (Reynard et Panizza, 2005). Si les propriétés scientifiques d’un géomorphosite définissent sa valeur « centrale », les caractères culturels, esthétiques, socio-économiques constituent autant de valeurs dites « additionnelles » (Reynard et al., 2009). Mais les géomorphosites se distinguent des autres types de géosites par trois caractères spécifiques : la valeur esthétique particulière qui s’attache à certains géomorphosites explique qu’ils seront parfois qualifiés de « monuments naturels » ; d’autres sites, qui permettent d’observer l’action des processus actuels de la géodynamique externe, ont une dimension fonctionnelle ; enfin, la plupart des géomorphosites peuvent se caractériser par des emboîtements d’échelle spatiale complexes (Reynard et al., 2009). Ce sont ces caractères qui fondent la spécificité des géomorphosites en tant que géosites, dans la mesure où les valeurs esthétique et dynamique ainsi que les questions spatiales renvoient aux problématiques géographiques du paysage, spécificité reconnue dès 1993 lors de la Malvern Conference en partie consacrée à la conservation du paysage et aux sites d’intérêt géo(morpho)logiques (O’Halloran et al., 1994). »

 

 

« En mai 2005, Pascal Sombardier découvrit plusieurs arches rocheuses dans les escarpements de la Grande Chartreuse. L’année suivante, il publiait Chartreuse inédite avec la « tour Percée » en couverture. L’auteur ne dévoilait pas l’emplacement exact des arches, « afin de ne pas attirer trop de monde dans cette zone fragile »… Bien sûr, ce pseudo-mystère ne fit que renforcer la curiosité. S’ensuivit une polémique dont il est possible d’identifier les différents acteurs.

A travers cet exemple, on peut observer in vivo le processus de construction de la valeur patrimoniale appliqué à un géomorphosite : la découverte, la certification, la révélation, l’appropriation par le conflit et la protection.

Qu’est-ce qui constitue ces arches comme éléments du patrimoine cartusien ? Leur nouveauté sans doute, mais aussi leur caractère photogénique, leur proximité en même temps que le mystère qui les entoure. »

 

Mais qu’en est-il aujourd’hui en 2021 ?

Paulo, le 18 Avril 2021 et qui prépare la sortie du confinement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *