• schaller trail

    The Schaller Trail…

    Un nouvel itinéraire au Dolpo en l’honneur de George Schaller.

    Au Dolpo, la boucle Dunai/Dho, Muna La/Baga La, Phoksumdo/Dunai est l’itinéraire de trek le plus simple à réaliser et  le plus classique.
    Il est actuellement possible de le parcourir en Tea House Trek (un peu rustique quand même…).
    Son caractère va donc forcément changer et il deviendra beaucoup plus fréquenté.

    Le Schaller Trail est une alternative légèrement plus longue d’une journée mais infiniment plus esthétique et panoramique. En particulier grâce au trois jours passés à proximité du lac et à l’atmosphère des alpages en face des sommets enneigés du Norbu Kang.
    L’impression de solitude y est également très présent.
    Ce n’est certainement pas un hasard si Eric Valli a choisi cette région du Dolpo pour y tourner des scènes de son film.

    Schaller Trail
    En vert ce nouveau Schaller Trail… Exceptionnel !

    The Schaller Trail…

    Voici l’histoire de la naissance d’un nouvel itinéraire de trek.
    Va-t-il devenir fréquenté et classique comme le Saribung Glacier Trek ?
    Sera-t-il repris par les agences de voyage et de trek tant françaises que népalaises ?
    La suite de l’histoire s’écrira au fil des ans sur le terrain, mais aussi par l’écriture et les photos, sur internet et les cartes.

    Le nom donné à cet itinéraire, « Schaller Trail » est pour moi chargé de sens. Il m’a semblé important de rendre hommage, de son vivant et concrètement sur le terrain, à un grand Monsieur de l’Himalaya et de la protection de l’environnement naturel du Dolpo.

    Une page sur le site Dolpo-News lui est d’ailleurs dédiée.

    « The Schaller Trail » s’inspire d’un passage du livre de Peter Matthiessen, « Le léopard des neiges », un grand classique de la littérature de voyage en Himalaya. En 1973, George Schaller et Peter Matthiessen s’immergent au Dolpo, l’un à la recherche du léopard des neiges, l’autre d’une expérience mystique.

    Un animal très discret…

    Au début de l’hiver, il leur faut trouver un chemin ver le lac de Phoksumdo. Exrait…

    « …  Soleil aujourd’hui, il faut continuer.
    Jangbu furieux a tabassé le type, ce qui a guéri sa jambe, mais il refuse d’aller jusqu’au col. II suggère que nous descendions la khola jusqu’au lac. Pas enthousiaste car je connais les gorges, mais les sher­pas préfèrent cet itinéraire et je m’aperçois que Gyalt­sen ne s’est pas acheté de chaussures avec l’argent donné pour ça. Il porte des espadrilles et il fait très froid. Je ne veux pas de pieds gelés sur ma conscience. 
    Avons forcé le gars aux yacks à porter la charge le long du canon. A 14 heures il a mis les voiles mais nous étions presque quittes.
    Etape infernale. Cascades congelées, rochers glissants couverts de neige, pistes étroites le long de corniches enneigées entre mur et vide. 
    Comme je suis le plus lourd chacun a trouvé logique que je marche en tète pour tester les ponts de neige en traversant et retraversant la rivière. Logique mais pas toujours agréable. Une fois, je suis tombé à l’eau me trempant jusqu’à la poitrine; me suis plusieurs fois mouillé les pieds. Le soir avions parcouru la plus grande partie du canon du moins avons pu faire un grand feu.
    Le 10 décembre, le groupe, sorti des gorges, est arrivé à la zone plate bordant le bras est du lac Phoksumdo, que nous avions vue le 25 octobre ; un léopard, le seul rencontré au cours de l’expédition a bondi devant George Schaller au milieu des plaques de neige, et les empreintes d’un autre furent décou­vertes dans le voisinage ; comme George estime à six environ la population totale de toute la région, je me réjouis à l’idée que ces deux-là fondaient peut-être une famille.
    Ce même jour, le groupe de GS a contourné la muraille à pic qui ferme le lac au nord, pour gagner notre vieux camp des bouleaux argentés près de la rivière Phoksumdo. … »

    schaller trail
    Une carte mystérieuse… 
    En étudiant le croquis de leur itinérance, il est possible de retrouver leur périple et d’imaginer les aventures vécues.
    phoksumdo
    Au Dolpo, de Phoksumdo à Shey Gompa
    L’extrémité Nord du lac de Phoksumdo, où débouche le George Schaller Trail.

    A l’automne 2017, nous voici au « camp des bouleaux argentés », la journée au bord du lac de Phoksumdo a été somptueuse.
    La présence du lac, d’un profond bleu turquoise, et la musique du film « Himalaya » qui nous accompagnent tout le long du sentier en corniche au-dessus du lac contribuent au plaisir de la marche.
    Il faudra bien un jour en faire le tour, pour retrouver ces émotions et s’immerger encore dans ce paysage exceptionnel…
    Aux jumelles, en observant la rive Nord du lac, très haut dans la paroi, on devine un sentier. Il conduit à une vallée sauvage à l’Est sur l’autre rivage, à l’autre bout du monde.
    Tout naturellement « le Schaller Trail » prend forme pour rejoindre Dho par l’un des cols d’altitude d’où George, et ses compagnons népalais sont descendus.
    D’après leur description, le terrain ne doit pas être facile et je me suis  préparé à une aventure un peu compliquée, style Indiana Jones. Bien sûr, sans mules, ni équipe de cuisine. L’objectif est d’être le moins chargé possible pour une descente des gorges en autonomie, style Marcheur Ultra Léger. J’ai même imaginé ne pas prendre de tente, juste un tarp !
    Décembre 2017.
    Le projet est en ligne sur mon site et début 2018 une équipe est constituée…

    Le Gyaekochen, une belle montagne du Dolpo.

    A l’automne 2018, nous voici dans la vallée de la Tarap, de retour d’une tentative d’ascension du Gyaekochen.
    En glanant des informations à Dho sur la manière de rejoindre Sagar, la vallée au bord du lac de Phoksumdo, nous avons la surprise de découvrir que les locaux utilisent un sentier qui n’existe sur aucune carte, pour rejoindre la Sagar Khola, puis Ringmo, à cheval ou avec des animaux de bât. Cette information change tout, car nous allons pouvoir inaugurer ce nouvel itinéraire, le Schaller Trail, avec l’équipe de trek au complet. Nous allons être accompagné par un jeune Dolpo-pa, Sonam Chogyeal Lama, de Tokyu, engagé en tant que guide de trek.
    Tout est beaucoup plus simple et c’est très bien ainsi.

    « Thanks a lot, Chogyeal, for this great travel together… »
    Schaller Trail
    Le village de Ringmo, un lieu d’une énergie rare.

    Cinq jours plus tard, nous voici à Ringmo.
     Nous avons traversé les hauts plateaux en face des sommets enneigés du Norbu Kang, descendu le canyon de la Sagar Khola et campé au bord des trois branches du lac. Il a fait un temps splendide, nous n’avons rencontré personne…
    Et le sentier était réellement praticable avec des mules.

    Et maintenant que faire de cette expérience ?
    Comment faire vivre cette belle idée et ce beau parcours du «Schaller Trail» ?

    « Le Schaller Trail », informations pratiques

    Dans quel sens ?
    Il me semble qu’un départ de Dho est préférable.
    Depuis Dunai, l’acclimatation sera meilleure par rapport à un départ par Ringmo.
    Les montées sont plus progressives dans le sens anti-horaire. Seule la montée depuis Sagar Khola (Sagar Beach Camp) est un peu rude.
    L’arrivée sur le lac en fin de parcours est particulièrement spectaculaire.

    Pour qui ?
    Pas de souci, c’est un trek qui peut devenir rapidement classique, car il est accessible à tous les randonneurs expérimentés et en bonne forme physique.
    Le parcours est fréquentable par les mules, il ne présente donc pas de passage vraiment délicat.
    Le plus haut col passe au Khyung La à 5153 m.
    C’est donc un trek abordable, en altitude, avec des étapes plutôt courtes et présentant à la descente de la Sagar Khola de nombreux passages à gué.


    Le topo des étapes
    Il existe plusieurs camps possibles sur le trajet. Ils seront tous indiqués sur la carte et dans le topo des étapes.
    Le déroulement que nous avons réalisé en 5 jours de Dho à Ringmo est plutôt tranquille et agréable.
    Il est bien sûr possible de mettre moins de temps en augmentant la durée de certaines étapes.

    • J1 : de Dho à Thangboche
      Une journée de trek tranquille qui remonte une grande vallée himalayenne. De Dho à Tokyu les villages sont nombreux et il est conseillé de visiter la Gompa de Jampa (Maitreya). 
      Le camp est large et agréable.
    • J2: de Thangboche à Chomju
      La deuxième étape traverse le Khyung La, descend la vallée principale jusqu’à un grand replat, xxx, puis continue plus bas le long de la rivière jusqu’à des enclos xxx et remonte à un large col, xxx pour traverser à flanc jusqu’au camp de Chomju.
    • J3: de Chomju à Sagar Beach Camp
      Depuis le grand col au-dessus du camp, il est vraiment conseillé de faire l’aller-retour au George Himal xxx pour avoir un coup d’oeil exceptionnel sur le lac et l’embouchure de la Sagar Khola. La suite est relativement simple, sur un sentier bien marqué. Descendre puis traverser pour rejoindre  une selle herbeuse et descendre en traversée vers la xxx Khola. Camp possible xxx. Continuer à descendre cette vallée jusqu’à la confluence avec la Sagar Khola. Puis, suivre le sentier qui descend cette vallée. Une coulée de boue torrentielle à bousculé un tronçon du parcours, puis de nombreux passages à gué agrémentent la descente (prendre des chaussures adaptées).
      Un premier camp existe directement en face de la montée du lendemain xxx, mais il est préférable de continuer un peu (moins d’une 1/2 h) pour camper directement au bord du lac, à Sagar Beach Camp afin de bénéficier le lendemain matin d’un lever de soleil somptueux sur les sommets du Kanjiralwa qui se reflètent dans les eaux calmes du lac.
      Quitte à refaire le trajet le lendemain, pour rejoindre le début de la montée.

    Le George Himal peut s’écrire avec ou sans S, pour un clin d’oeil à Georges, la cheville ouvrière d’Action Dolpo qui après une escapade au Gyaekochen avec nous à passer du temps avec les enfants de Cristal Mountain School, pour les photographier et faire les dossiers pour les »sponsors ».

    • J4: de Sagar Beach Camp à Tsola Chu
      L’étape de traversée de la rive Nord du lac semblait difficile depuis le camp de la Sagar Khola, avec une première montée un peu raide. Mais au final, malgré l’effort, la traversée très haut au-dessus du lac est époustouflante de beauté et c’est une relative courte journée. 
      Il est impossible de se tromper car il n’y a qu’un seul sentier.
      En 2018, il y avait deux tentes Tea Shop à Tsola Phu et un camp très agréable malgré les bouses de yacks.
    • J5: de Tsola Chu à Ringmo
      Jubilatoire… ?
      Difficile de trouver d’autres adjectifs pour qualifier cette dernière étape du Schaller Trail. C’est également sur ce trajet spectaculaire qu’a été tourné la scène du yack dans le film « Himalaya, …»
      Depuis Tsola Phu, un bon sentier monte en ascendance dans la forêt, puis traverse en balcon jusqu’à une hauteur de xxx, avant de redescendre et traverser vers Ringmo. Les terrains de camping sont directement avec vue sur le lac mais des lodges existent aussi dans le village qui est également très intéressant.
      Le retour sur Dunai se fait généralement en deux ou trois jours.

    Comment promouvoir le Schaller Trail? 
    Les prochaines étapes…

    • Bien sûr partager le plus possible cet article sur les réseaux sociaux.
    • Compléter et améliorer cette page :
      – Inclure les commentaires de Kedar Binod Penday qui a fait le voyage avec nous.
      – Et les photos d’Etienne Principaud et des autres participants.
      – Utiliser les fichiers GPS des étapes pour tracer les itinéraires sur Google Earth et les inclure.
    • Traduire cette page en Anglais et l’inclure dans Dolpo-News.
    • Travailler sur la nouvelle carte au 1/50 000 « Dho et la vallée de la Tarap », avec HMH et Cristal Mountain School.
    • Contacter George Schaller pour l’informer de cette initiative, l’interviewer sur son expérience au Dolpo et sur son dernier voyage.

    Cette page n’est pas encore terminée… Navré.
    Mais le départ pour le Gurja Himal est imminent.

    A bientôt
    Paulo_le 6 Octobre entre deux expés

    8 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. Degioanni leopold
      Publié dans 7 octobre 2018 le 09:26

      Bonjour
      Nous devons aller faire un treck dans le bas Dolpo,fin Mai.
      Nous avons demandé ,suite à cet article superbe sur le « schaller trail » que l’agence qui doit nous emmener
      Modifie son parcours.
      Ils regardent et nous tiennent au courrant,je ne manquerai pas de vous tenir informé !!!
      Encore Merci pour votre travail sur le Népal…
      Amicalement ,leopold Degioanni.

      • paulo.grobel@orange.fr
        Publié dans 7 octobre 2018 le 14:15

        Bonjour Leopold…
        Si nécessaire, ils peuvent aussi prendre contact avec moi s’ils ont des questions (mon tel au Népal 9813660909). J’espère qu’ils oseront se lancer dans l’aventure d’un nouvel itinéraire. Et surtout bon voyage au Dolpo.
        Paulo_depuis Beni et en route vers le Gurja Himal.

        • Degioanni
          Publié dans 7 octobre 2018 le 16:04

          Ok,merci,je leur communique vos coordonnées et je vous tiens au courrant .
          Bonne route !
          Leopold

      • paulo.grobel@orange.fr
        Publié dans 6 décembre 2018 le 05:45

        Et au final… Comment ça c’est passé ?
        Avez vous réaliser ce Schaller Trail ?
        @ +
        Paulo

    2. romain nosbonne
      Publié dans 26 novembre 2018 le 21:20

      De retour d’un voyage magnifique sur le Shaller Trail, un immense merci pour les infos Paulo…on s’est régalés!

      • paulo.grobel@orange.fr
        Publié dans 27 novembre 2018 le 06:53

        Génial…
        tu me raconteras car il faut absolument que je passe vous voir en Chartreuse !
        A tout bientôt donc.
        Paulo_de retour des 3 cols du Mustang, de Lo à Ghami. (c’est pas mal non plus !)