serre de buregard

A La Grave… Connaissez-vous le Serre de Buregard, en hiver ?

C’est pourtant un élément marquant du paysage quand on regarde La Meije depuis La Grave. C’est l’un des contreforts du glacier qui encadre le vallon du Torrent du Tabuchet.

Mais encore faut-il avoir l’idée de parcourir cette arête insignifiante, qui en hiver révèle un caractère incroyablement haute montagne. La corde et les crampons ne seront pas superflus.

Les chamois y ont établi leurs quartiers d’hiver et nous n’en avions jamais compté autant !

Le Serre de Buregard... Infos pratiques.

Pour l’itinéraire c’est très simple, la carto d’IphiGéNie et l’arête elle-même vous indiquent le chemin. Nous avons été très surpris de retrouver un sentier bien tracé en lacet, dans la première partie du parcours, jusqu’à l’arête « le garde-manger des Chamois ».

Pour la descente, il suffit de rejoindre le chalet de Chal Vachère. Mais un minimum d’attention à la nivologie est nécessaire…

serre de buregard
serre de buregard

Une question de toponymie…

  • Qui pourrait expliquer ce nom bizarre de Buregard ?
  • Existe-t-il d’autres noms pour ces lieux d’une belle wilderness et si proches de La Grave ?

Voici un beau voyage en hiver, réalisé le 2 Janvier 2021… Que nous vous recommandons chaudement ! 

Et cette arête de Buregard sera forcément complétée par un itinéraire en boucle, en continuant jusqu’à la Pierre Sauvage, puis en traversant sous la cascade de glace pour rejoindre Côte Longue et descendre par l’arête du Roc de Gargantua et de Mathusalem. Un grand voyage…

serre de buregard
Le début de l'arête avec un vrai petit sentier qui zigzague dans la forêt.
serre de buregard
Une première harde de chamois s'écarte tranquillement.
serre de buregard
Et bien sagement, ils suivent tous la même trace...
serre de buregard
A l'arrivée sur l'arête, "le garde-manger des chamois"...
La Grave en hiver
Et une vue insolite sur La Grave en hiver.
serre de buregard
Au début, l'arête est plutôt large, pas de souci...
serre de buregard
De loin, dans le premier ressaut les chamois nous observent.
serre de buregard
Moins à l'aise que les chamois, il nous faut mettre les mains. Et sortir la corde... Heureusement les prises sont dans le bon sens.
serre de buregard
Puis l'arête devient horizontale et plus simple.
serre de buregard
Le deuxième ressaut, rien de bien méchant. Juste une belle ambiance...
serre de buregard
La dernière arête en neige, puis nous sommes dans l'alpage au-dessus de Chal Vachère.
La descente depuis le chalet de Chal Vachère est très simple...

Bien sûr, si la petite partie alpine de l’arête ou la prise en compte des conditions nivologiques de la descente vous inquiètent, il est possible de vous adresser au bureau des guides de La Grave.

De mon côté, ce style de course fait partie du programme de Raquette Alpine de mon hiver. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, par mail ou au 06 42 90 75 34.

Paulo, le 2 Janvier 2021. 

L’année commence plutôt bien avec une belle balade en montagne…

La Grave... Un peu plus bas.

1 réflexion sur “A La Grave… Connaissez-vous le Serre de Buregard, en hiver ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.