kang garu

Lamjung Himal et Pic sans Nom, un projet ambitieux et rare

Depuis longtemps déjà, à chaque fois que je remontais la vallée de Meta à Phu, une petite pointe isolée entre l’Annapurna II et le Lamjung Himal attirait mon regard, comme une invitation à découvrir cette partie peu connue du Massif des Annapurna.

lamjung Himal
Le Pic sans Nom au milieu et à gauche le Lamjung Himal

Paradoxalement, il y a peu d’ascensions abordables pour des alpinistes « ordinaires » dans ce massif rendu célèbre par la première ascension d’un 8000.
Vous connaissez probablement :

  • l’Annapurna IV, un grand 7000,
  • le Tilicho et son lac éponyme superbe,
  • le « petit » Tharpu Chuli
  • ou le minuscule Mardi Himal, à deux pas de Pokhara.
  • Par contre, le Lamjung Himal ne vous évoquera probablement pas grand chose.
le pic sans nom
Le versant Nord du Pic sans nom, juste pour se rendre compte de l’inclinaison de son arête Est.

Le Lamjung Himal

C’est la premier sommet à l’Est du massif, un sommet visible de partout, de Pokhara, par beau temps bien sûr, et surtout durant le vol KTM/PKR.
Son arête Est est bien identifiable et c’est l’objectif de cette expédition
Déjà pour atteindre le sommet du Lamjung Himal, un presque 7000, très très rarement visité, mais aussi pour rejoindre un petit sommet déjà mythique, le Pic Sans Nom.

Peut être est-ce même un sommet vierge, mais c’est surtout le prétexte à une très belle expé.
Un projet rare et typiquement Grobélien…

lamjung himal
Le col 5378 et l’arête Est du Lamjung Himal
lamjung
L’arête Est, versant Sikles. On voit bien le replat à 6474 m, idéal pour un camp d’altitude.
lamjung Himal
Et une petite carte, pour se rendre compte des lieux.

Et j’ai déjà bien avancé dans sa préparation.

  • 1… la voie d’ascension est identifiée et le compte rendu historique de la première est disponible.
  • 2… le camp de base est également connu, versant Chame (même s’il y a peu d’informations sur son accès).
  • 3… il est même accessible avec des mules, dixit Purna, notre muletier de Tal. A priori, par un trek facile sur un bon sentier depuis Chame.
  • 4… à l’automne 2019, j’ai même pris quelques photos lors de la reco du Kang Garu.
  • 5… Et, avec Kumari, nous avons visité Sikles, vers le Kahphuche Lake, au pied de l’Annapurna II, pour comprendre ce grand versant Sud et vérifier s’il était possible de réaliser une traversée en descendant les grands glaciers de ce versant (pour un aspect sécurité aussi).
le Lamjung depuis Sikles
Et voici la conclusion d’un repérage express à Sikles…
Crédit Kumari Kulung

Malgré la beauté des lieux et le plaisir de randonner dans ces contreforts Sud des Annapurna, IMPOSSIBLE d’imaginer un itinéraire abordable depuis ce versant Sud des Annapurna. 
Il nous faudra absolument éviter de descendre vers Sikles. 
Par contre, depuis le lac de Kahphuche, il devrait être possible de rejoindre l’ancien itinéraire des expéditions coréenne et japonaise. Au-dessus, les glaciers semblent devenus définitivement inabordables.
D’un point de vue historique, j’aimerais beaucoup documenter cet accès improbable et rendre hommage à ces pionniers de l’exploration himalayennes. Par exemple, en allant personnellement jusqu’au dernier camp avant les glaciers, mais également au travers de témoignages des porteurs de Sikles qui les ont accompagnés.
J’aime beaucoup ce piémont himalayen et c’est l’occasion  idéale pour y revenir en fin d’automne 2020, pour un petit trek reportage. C’est également un lieu très prisé par les randonneurs népalais et bien documenté sur le web
.

sikles et lamjung
L’atmosphère paisible de Sikles.
Et, si le Lamjung Himal est bien le sommet de droite, le sommet du milieu n’a donc pas de nom et pourrait donc bien être vierge !
L’un des anciens porteurs de l’expédition des Koréens.

La suite de cette préparation…, en 2020
Il reste maintenant à rejoindre concrètement le camp de base et surtout le col 5378, véritable départ de l’arête Est du Lamjung Himal. Ce sera mon objectif de l’automne 2020, avec Dipen Bothe qui sera certainement en charge de cette aventure en tant que Nepali Guide.
Objectifs :
1… repérer et documenter l’accès au camp de base
2… poursuivre jusqu’au col.
3… Et prendre des photos du début de l’arête.

Lamjung Himal
La remontée du glacier jusqu’au col. Pas trop de problème…
lamjung Himal
Et le début de l’arête, déjà un peu plus technique. Mais c’est pas très long !

Lamjung Himal, un « presque 7000 »
quelques informations

La marche d’approche.
Elle est d’une simplicité lumineuse. Depuis Besisahar, rejoindre Chame en jeep, puis monter droit dans la forêt au-dessus du village par un bon sentier jusqu’à déboucher dans les prairies alpines. Nous voici au pied du glacier et il ne reste plus qu’à installer un camp stratégique au col.
Difficile de faire un camp de base plus accessible !
Et le retour est encore plus efficace…

La difficulté de l’ascension.
C’est un sommet de « presque 7000 m », 6983 m exactement.
Peut être AD en mixte, neige et glace.
A confirmer à notre retour…
(mais non, plus sérieusement déjà par Dipen avec les photos récentes de l’arête à l’automne 2020).
Le compte rendu de la première ascension par Dick Isherwood est également très inspirant !

Choix stratégique.
De la progression continue, bien sûr.
Mais aussi avec un équipement en cordes fixes de l’arête Est du Lamjung Himal.
Ce qui rend cette expédition plus abordable pour des alpinistes amateurs.
Et surtout, pour être certain de pouvoir redescendre (sans trop de stress) au retour du Pic sans Nom.

Pour le Pic sans Nom : c’est une ascension en technique alpine.
Sans oublier qu’il nous faudra également revenir, en remontant l’arête Ouest du Lamjung Himal.
C’est une ascension qui demandera aussi plus de temps (5 semaines) !

Cette expé sera aussi un temps de formation technique pour l’équipe népalaise d’Himalayan Travellers. Car, généralement nous utilisons peu de cordes fixes.

le logo d'himalayen travellers
Et voici l’agence népalaise qui organisera toute la logistique de cette expédition au Lamjung Himal

Les dates

  • Pour le Lamjung Himal :
    Du dimanche 26 Septembre au dimanche 24 Octobre 2021
  • Pour le Pic sans Nom :
    Du dimanche 26 Septembre au dimanche 31 Octobre 2021


Et cette expédition est déjà confirmée, tellement le projet est motivant !

Le budget
Il sera précisé à l’automne 2020
Bien sûr, les pourboires et le bonus de sommet seront inclus !

lamjung et annapurna 2
Une vue générale de la partie Est de la chaine des Annapurna, du Lamjung à l’Annapurna II.
Et le versant Sud de l’Annapurna II.
Annapurna map
Et la carte en un peu plus large. Avec le petit sommet à gauche du Lamjung…

La taille du groupe
Nous serons donc une expédition mais avec deux projets différents (en 4 ou 5 semaines) et donc deux équipes d’alpinistes différents, mais la taille totale de l’expédition sera au maximum de 10 personnes (moi compris)

Lamjung Himal, pour s’inscrire… ?

Il y a donc deux projets différents :

  • Le Lamjung Himal 6983 m
    En 4 semaines.
  • Le Pic sans Nom des Annapurna 6897m, qui nécessite de traverser le Lamjung Himal !
    En 5 semaines

Voici une précision que vous avez déjà lu sur mon site, mais que je répète pour chaque projet, tellement elle construit notre mode de réaliser cette expédition ensemble.

Avant de s’inscrire…

Une logique de cooptation mutuelle.
De la notion de « client » à celle de « co-équipier ».

Les modalités d’inscription que je souhaite utiliser illustrent la tonalité des expéditions que j’encadre. L’objectif est de se déplacer de la notion de «client» vers celle de «co- équipier» pour construire un groupe solidaire, compétent et dynamique, impliqué dans la réussite du projet.
Mais pas de souci… Il ne s’agit pas pour moi de me soustraire à mes devoirs, obligations et responsabilités, bien au contraire.
C’est simplement une autre manière d’aborder le sujet, plus en cohérence avec mes valeurs, la nature de ces projets parfois très complexes, et ma vision des choses.

Une expédition est avant tout un projet co-réalisé par chaque participant dont chacun contribut à la réussite.

Il est donc indispensable de prendre contact avec moi, soit par mail soit par téléphone.

Lamjung Himal… Pour s’inscrire.

Toutes la partie administrative : le règlement, l’aérien, les assurances, est assurée par SERAC, une association de tourisme, dont je suis membre, qui regroupe des guides et des accompagnateurs. 
C’est donc à SERAC qu’il faut s’adresser pour toute demande d’inscription, via le site internet.

Voici le lien pour l’inscription en ligne sur le site de SERAC. (A venir…)

En complément de la présentation sur mon site, une fiche technique est également disponible. Elle regroupe toutes les informations « obligatoires » concernant le voyage. Il vous suffit de cliquer sur le lien dans le site de SERAC.

La préparation de l’expédition commencera effectivement lors du we de rencontre de toute l’équipe en début d’été 2021. Elle est donc fondamentale car elle permet de valider la pertinence de l’ascension pour chaque participant, tant du point de vue technique que de cohésion de groupe.

Je suis bien sûr à votre disposition pour répondre à toute les questions que vous vous posez.
N’hésitez surtout pas !

Soit :

  • par mail (paulo.grobel(at) orange.fr)
  • par téléphone, au 06 42 90 75 34

Quand je suis en Himalaya, tout n’est pas perdu !
Appelez SERAC au 04 76 86 46 84.
Noëlle connait parfaitement le domaine des expéditions et Charlène pourra vous informer sur votre réservation aérienne, le suivi de votre demande de réservation, ect.



Paulo_le 30 Mars 2020
Sagement en confinement à la maison de La Grave

sikles
Annapurna Guest House… a great place in Sikles !
lamjung

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *