ghustung

Gurja Himal…, versus Ghustung

Quelle belle expé… !
Dans la salle des fêtes de Gurjakhani, ce village si loin de tout, les villageois se sont réunis pour célébrer notre retour et notre ascension réussie.

Il n’y avait pas eu d’expédition au Gurja Himal depuis 5 ans et malgré la catastrophe des Coréens, notre présence est visiblement très appréciée. Pourtant ,nous n’avons pas réussi à gravir le Gurja Himal, ce 7000 jusqu’à présent inconnu. Nous n’avons pas réussi à trouver un passage vers le cirque glaciaire du Churen et du Gurja Himal. Le glacier a beaucoup changé et il est devenu impraticable.

Le Ghustung South et la très belle arête qui rejoint le Ghustung North.

Mais le Ghustung South, a été beaucoup plus qu’une solution de repli ou une éventuelle possibilité d’accès au Gurja. Son ascension nous a véritablement comblée malgré des conditions climatiques difficiles, en nous proposant une aventure partagée digne de son environnement himalayen.

La position des camps d’altitude du Ghustong Est. Une belle ascension…

A suivre…

0 Partages

3 réflexions sur “Gurja Himal…, versus Ghustung”

  1. Quelle belle aventure que ce Ghustung ! On part pour un 7000m inconnu ( le Gurja Himal) et on s’émerveille d’avoir gravi ce sommet encore plus anonyme à 6500m à peine ( le Ghustung) … Par quelle alchimie autant de satisfaction?
    La belle course glaciaire himalayenne, avec quelques difficultés techniques, le groupe Franco- Suisse-Canadien- Népalais qui fonctionne bien , l’accueil curieux et chaleureux des villageois à GurjaKhani, les paysages so wild du trek et l’étrange impression de fouler une terra incognita….On trace un itinéraire inexistant sur la carte ! Magique au XXI siècle.
    Un immense merci à Paulo, Deepen, Rajan, Sonam , Anil, Dorjee, Wang et tous les autres Népalais, sans qui…. pas de photos au sommet !
    Corinne… de retour entre vignoble et champ de blé de Champagne. 4 novembre 2018

      1. Comment ai-je pu oublier Bishal dans mes remerciements ? C’est le propre des bons logisticiens … quand tout roule , ils peuvent se faire oublier…. N’empêche que pour que tout roule …. Gros boulot derrière. « Danebat » Bishal. A bientôt , peut être…. enfin sûrement !
        Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.