GTA en raquette

La Grande Traversée des Alpes en raquettes.  Saison 1, Février 2024

La GTA en hiver… C’est un voyage immense, une immersion dans la montagne hivernale, une aventure autant humaine que physique. Et aussi beaucoup de questions, d’incertitudes.

  • Mais où donc commence et se termine les Alpes ?
  • Et dans quel sens débuter ce si long hiver ?
  • Comment imaginer, rêver un itinéraire idéal ?
  • Et surtout, comment réaliser cette Grande Traversée des Alpes sereinement ?

Car notre itinéraire, notre itinérance sera forcément différent de celui des skieurs… 

Et ce sera ma quatrième GTA !

Mais comment fait-il ?

Beaucoup vont sourire de ce projet décalé. Mais c’est oublier que tout le monde ne fait pas de ski, pour des raisons physiques ou ne sachant simplement pas skier. 

Et que, au-delà de l’outil utilisé pour se déplacer c’est avant tout le voyage, l’immersion en montagne et en hiver qui est au coeur de cette envie de Grande Traversée les Alpes. 
Mieux comprendre chaque massif traversé, et surtout ces interstices inconnus qui existe entre des grosses pierres. Comment passer esthétiquement de l’une à l’autre ?

Un regard, une recherche culturelle un peu anthropologique, esthétique aussi. « Voyager pour mieux comprendre le monde » de la montagne, le monde de notre vieille Europe. 

« En un si long hiver… »

La GTA en raquette alpine

Partir de Vienne en Autriche et cheminer au jour le jour, massif après massif, au coeur de l’hiver. 

Et un rêve allégorique, « Atteindre un jour la mer… » !

D’abord une envie profonde pour cette itinérance improbable. 

Une appétence pour un cheminement inconnue, à inventer chaque jour. 

Pour une aventure autant humaine que physique.

Au début de l’hiver, de la fin janvier au début Février 2024. 

Et une période longue, 2 semaines pour prendre le temps de ce rythme ancestral de la marche.

Devenir arpenteur…

la GTA en raquettes
Et voici la clef de notre itinérance, avec une nécessité absolue... Comment construire un itinéraire adapté à la raquette ?

Les premiers massifs tout à l’Est de l’Autriche sont regroupés sous la dénomination Wiener Hausberge : Schneeberg, Rax,  Schneealp, Veitschalpe.

Ce sont de petits massifs du style de nos pré-alpes calcaires sous forme d’un plateau d’alpages aves des petits sommets et défendu par des versants raides et boisés, parfois rocheux. Un peu comme le Vercors mais en plus petit.

En hiver, la difficulté des traversées est augmentée par l’absence totale d’hébergement ouvert. Il n’y a pas non plus de refuge non gardé ou de refuge d’hiver. L’aspect raide et boisé des versants complexifie énormément les traversées à ski, qui nécessitent souvent de très longues journées en début d’hiver.

En raquette alpine, les versants boisés posent moins de problèmes car il est plus ou moins possible de suivre les sentiers, mais la vitesse de déplacement nécessite de bivouaquer sous tente. Avec parfois 2 jours d’autonomie et un sac relativement lourd. Par contre, ce style de traversée procure une expérience de solitude absolue et un engagement important, ce qui est paradoxal dans des régions de moyenne montagne très habitées.

Il nous faut donc choisir des auberges de vallée qui seront autant de camp de base pour aborder la traversée suivante. Et, pour mieux découvrir ces massifs lointains et méconnus en réalisant quelques itinéraires en boucle ou en aller retour. Chaque massif est donc considéré comme un bloc spécifique à découvrir.

Quelques remarques.

  • Nous n’avons quasi aucune information sur la pratique de la raquette dans ces massifs, sur les itinéraires fréquentés, sur la pratique des clubs alpins ou des guides locaux.
  • On peut imaginer que la pratique de la montagne en hiver et en raquettes est autant stigmatisée que chez nous. Car les Autrichiens sont avant tout des skieurs, avec une grosse pratique des courses à la journée du style bassin grenoblois.
  • Il est donc difficile de trouver des informations sur une traversée idéale en raquettes et notre objectif sera aussi de mieux documenter cette région d’Autriche. 
  • Et comme nous allons cheminer vers l’Ouest en traversant le plus possible de massifs, cette itinérance a encore plus de sens. Car, qui connait les Niedere Tauern ? Les massifs de notre prochaine saison…

Les Wiener Hausberge : Schneeberg, Rax, Schneealp, Veitschalpe.

Une traversée (parmi d’autres…) :

  • Von der Losenheim, Aufstieg über den Fasensteig zum Klosterwappen. Langer 1500Hm Abstieg ins Höllental über die Kientalerhütte und Ferdinand Mayr Weg.
  • Vom Weichtalhaus geht es in das Größe Höllental zum Hoyossteig und danach zum Klobenthöl. Um weitere tolle Aussichten zu geniessen, wandert man über die Scheibwaldhöhe, Dreinarkstein und Predigtstühl.
  • Vom Karl Lüdwighaus, mit dem Aufstieg zur Heukuppe sind bereits 3000Hm bestiegen. Abwarts zum Nasskamm über den Zahmes Gamsecksteig.  Der letzten Aufstieg zur Lurgbauerhütte und danach auf angenehmen Weg zum Windberg.  Der Abstieg zum Kohlebnerstand ist bei 1400 Hm.

1... Le massif de SCHNEEBERG

Le village principal au pied du massif,

  • Puchberg am Schneeberg 585 m

Les refuges

  • Edelweisshutte 1236 m, la seule auberge de montagne gardée !

Les sommets :

  • Kaiserstein 2061 m.
  • Hochchneeberg Klosterwappen 2076 m
  • Le petit train du Hochschneeberg jusqu’à 1795 m.

Le point d’arrivée

  • Weichtal-Haus 547 m
la GTA

2... le massif de RAX


Le point de départ du massif, dans le Höllental

  • Weichtal-Haus 547 m

Les refuges :

  • Raxalpe 1547 m (télé + Hôtel ?) 
  • Gloggnitznerhutte 
  • Habsburghaus 1706 m. « Das Habsburghaus wird aufgrund der exponierten Lage und die magischen Sonnenuntergдnge auch die « Akropolis der Rax » genannt. »

Les sommets

  • Scheibwaldhöhe 1943 m 
  • Heukuppe 2007 m 

Le point d’arrivée

  • Altenberg 782 m

Des livres qui traversent le temps, autant que les Alpes.

In slow construction !

Mais pas d’inquiétude… Il faut du temps pour laisser murir et se construire un tel projet. 

Que je vais compléter au fil des mois…

l'Autriche à raquette

Et bien sûr, je suis à votre disposition pour parler tranquillement de ce projet incroyable…

Que votre hiver 2023 soit aussi blanc et serein que possible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *