Go West, le massif du Kanjiroba

Ces texte de présentation sur le massif du Kanjiroba sont tirés de l’American Alpine Journal, en collaboration avec Lindsay Griffing, un journaliste Anglais spécialiste des ascensions himalayennes.

Pour faire la transition entre mon ancien site et celui-ci.
Attention, ne vous perdez pas en chemin !
Bon voyage.

bijora_2

Voici les liens qui vont bien… 

Le compte rendu de notre expédition au Bijora 2013.

Le massif du Kanjiroba sur le web, dans mon ancien site…

Les 103 nouveaux sommets du Népal, avec le Bijora enfin autorisé !

Le film de François, Go West.

De retour dans la vallée, avec un camp confortable.
De retour dans la vallée, avec un camp confortable.

Go West.
Tout mon printemps himalayen 2013 a été dédié à cet objectif : promouvoir et témoigner d’un alpinisme exploratoire, dans les massifs de l’Ouest du Népal avec deux expéditions sur des 6000 inconnus, l’une dans le district de Jumla, l’autre dans celui de Humla.

Mais c’est à Kathmandu, dans les couloirs du ministère du tourisme que c’est joué la partie la plus difficile de ce Go West, pour convaincre les instances népalaises d’ouvrir officiellement d’autres sommets aux alpinistes étrangers et, simultanément de réduire les coûts d’une expédition dans les massifs de l’Ouest en prolongeant l’exonération de royalties pour ces régions et supprimer l’obligation d’un officier de liaison (qui de toute manière n’est JAMAIS présent).
Officiellement invité dans la commission technique du ministère pour corriger la liste des sommets autorisée, j’ai bien peur que ce lobying n’ai pas été très efficace, ni que mes propositions aient été acceptées. Mais ce n’est que partie remise…

Sur la bordure Sud du Massif du Kanjiroba, le Bijora Hiu chuli est un avant sommet du Kasi Dalpha. Comme une invitation, sa petite pointe enneigée est directement visible depuis l’aéroport de Jumla et c’est donc un sommet relativement simple d’accès.
En 2009, avec Sonia Baillif, nous avions déjà repéré l’accès au camp de base et l’arête Ouest du Bijora nous avait semblé l’objectif le plus esthétique.
Ce printemps 2013, nous souhaitions réussir la première ascension de cette arête, tout en réalisant un film pour illustrer ces aventure de l’Ouest.
Les conséquences de l’économie de moyens que nous nous étions imposés, pas de corde fixe ni de porteur d’altitude, était une grande inconnue pour nous. Ce fut la révélation et le plaisir immense de cette expérience, même si la réussite ne fut pas au rendez-vous.

Sans corde fixe, le jeu alpinistique est radicalement différent, la notion de cordée est au coeur de l’action avec une dimension d’engagement rarement vécue en Himalaya.

Le message est simple : il est possible de vivre un alpinisme épuré, by «fairs means» même pour des alpinistes «ordinaires», et en particulier sur des petits sommets loin des foules. La technique alpine est à la portée de tous. Elle n’est pas réservé aux performers de l’activité, bien au contraire. Il suffit simplement de s’encorder et de laisser les cordes fixes à la maison !

Ce printemps 2013 restera marqué par des chutes de neige importantes durant l’hiver, qui ont bloqué de nombreux villages de l’Himalaya avec plus de 2 m de neige.

Notre progression a donc été plus difficile que prévu avec un camp de base très bas et des conditions météorologique très instables. Mais c’est surtout un problème d’oedème cérébral de l’un des membres du groupe qui a déstabilisé toute l’équipe. Il a fallu redescendre puis reconstruire de nouveaux projets d’ascension.
Au final, nous avons gravi plusieurs «petits sommets», Strate Himal, Lambert Himal, et Jagdula Peak, avec aussi le début de l’Arête Ouest du Bijora.
Mais nous avons surtout vécu une expédition exemplaire d’un himalayisme exploratoire, où le plaisir d’être ensemble et encordé, était bien présent.

L’arête du Bijora n’attend plus que votre visite… by «fair means» of course.
Et surtout… GO WEST, l’aventure sera forcément au rendez-vous !

bijora_4
Sonia, Dhane et Jangbu

En bref, les ascensions réalisées :

  • 28 avril 2013 : Strate Himal 5323 m, Goulotte Est. AD –. François Damilano et Jean-René Talopp.
  • 29 Avril 2013 : Strate Himal 5323 m, Arête Nord et traversée. F+ Frank Bonhomme et Stéphane Castex, Sonia Baillif avec Zangbu Sherpa et Dhane Magyar, Yves Exbrayat et Paulo Grobel.
  • 30 Avril 2013: Jagdula Peak 5761 m. Eperon Sud-Ouest. TD. François Damilano.
  • 1 mai 2013 : Lambert Himal 5100 m, arête Ouest. F+. Yves Exbrayat et Jean-Louis Perette.

 

En route vers le camp 1, avec déjà beaucoup trop de neige.
En route vers le camp 1, avec déjà beaucoup trop de neige.

La version anglaise du texte.

West Nepal, Kanjiroba Himal

Strate Himal (5,323m), east couloir, and also by north ridge; Lambert Himal (5,100m), west ridge; Bijora Hiunchuli (6,111m), north-northwest ridge, attempt.

« I dedicated the pre-monsoon season to the promotion of exploratory mountaineering in West Nepal, making two trips to unclimbed 6,000m peaks; one in the Jumla district, and the other in Humla. The most difficult part of the game was played in the corridors of the Ministry of Tourism, trying to convince the authorities to open more peaks for foreign climbers, while simultaneously reducing costs by extending royalty exemption to this region and removing the requirement for a liaison officer, who in almost every case never accompanies the expedition. Despite being officially invited onto the Technical Committee, to correct the altitudes and location of permitted peaks, my lobbying was not effective, nor were my proposals accepted. But this remains a work in progress.

Bijora Hiunchuli is a subsidiary summit on the northwest ridge of Kasi Dalpha (6,386m). The small snowy top is clearly visible from Jumla airport, and access is relatively simple. In 2009 Sonia Baillif and I explored the approach to base camp in the Chaudhabise Valley, noting that the north-northwest ridge offered an elegant route to the summit. This time economy of means dictated that we used no fixed rope or high altitude porters, something of an unknown to us. It proved to be the highlight of the expedition, even though success eluded us. Without fixed rope the mountaineering game is different. However, the message is simple: it is possible for even ordinary alpinists to climb « by fair means », particularly on small peaks away from the crowds. Alpine style is not reserved for high performance athletes, so simply leave your fixed rope at home.

The spring season suffered from the effects of a heavy winter snowfall, which blocked many Himalayan villages. This meant our base camp was low, and  progress slow. The weather was also unstable, but the main trouble was a case of cerebral oedema to one of the party. In the end we climbed several small tops: on April 28 Strate Himal by the east couloir (AD-, Francois Damilano – Jean-René Talopp); on the 29th the same peak again, but this time by the north ridge and descent of the southeast flank (F+, Frank Bonhomme-Stephane Castex, Sonia Baillif-Dhane Magyar-Zangbu Sherpa, Yves Exbrayat and me); on the 30th Jagdula Peak, as described below; on May 1 Lambert Himal by the northeast ridge (F+ Yves Exbrayet-Jean-Louis Perette). We only got a short distance up Bjora Hiunchuli, reaching the 5,272m col at the foot of the ridge and progressing up the crest to ca 5,600m. But the north-northwest ridge of this peak is still there for the taking – by fair means, of course. »
Paulo Grobel

 

 

 

1 réflexion sur “Go West, le massif du Kanjiroba”

  1. Bonsoir
    Un coucou à Sonia de la part de Michel Quertier, un ancien collègue du ça et qui garde encore beaucoup d’amitié d’elle. J’aurais tellement aimé qu’elle soit…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *