Retour d’expé… printemps 2014

De retour à La Grave, voici quelques impressions à chaud sur les deux aventures himalayennes de ce printemps.
Pas de souci… les comptes rendu et les topos sont également prévus durant l’été entre deux courses en montagne.

Au Nord de Lo, noyée dans les ondulations des dernières collines, une petite pyramide de neige capte les lumières du soir et les regards.  Aux confins du Népal, il existe un royaume de sommets et de glaciers dont personne ne parle.
Dans cet univers infiniment minéral, les glaciers se sont cachés au plus profond des vallées, dans les replis secrets des versants Nord. Ils se sont retranchés le plus loin possible des hommes en de grandes langues de glace.
Au Mustang, ces glaciers sont les maitres de la vie, vestiges recroquevillés d’un temps révolu où ils s’écoulaient majestueusement jusqu’à la plaine de Lo. Sans eux pas d’eau ni de vie. Lo Manthang et ces imposantes murailles n’existerait même pas.
Les montagnes du petit massif du Mustang Himal ne sont pas impressionnantes ni redoutables. Elles sont là, tout simplement, depuis le fond des âges et nous invitent en un voyage d’une infinie nostalgie.
En cette fin de printemps torride, la fonte est très active en altitude et chaque jour leur enlève une parcelle, un espoir de vie pour les offrir aux villages du Mustang.
Aujourd’hui encore, les montagnes du Mustang Himal sont interdites aux étrangers. Une croyance se perpétue de génération en génération: les alpinistes font fondre les glaciers !

Une idée du projet initial

En explorant les montagnes du Mustang. De retour du Pema Himal...
En explorant les montagnes du Mustang. De retour du Pema Himal…

Quelques mots sur « Annapurna revisited » .

Je rentre véritablement comblé de ce voyage.
Une belle aventure partagée avec mes compagnons de voyage (Véronique, Sonia et Jean-Marc) et avec l’équipe népalaise sous la houlette de Bishal : un nouvel itinéraire en balcon superbe et inédit, «un troisième col» mystérieux, et même un petit sommet au passage.
Et tout cela dans le massif le plus classique du Népal !
Pas de doute, l’Himalaya et le Népal nous offre encore de belles expériences en montagne, dans un registre quasi infini. Il suffit parfois d’un simple pas de côté, d’un simple changement  de regard…

A bientôt dans les Alpes et bon été.bp_5
Paulo_depuis La Grave

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.