Dent Blanche

La Dent Blanche

la Dent Blanche

La Dent Blanche et les grands sommets de 4000 des Alpes Valaisannes sont des projets ambitieux.

Mais comment aborder cette belle et grande course d’alpinisme à la Dent Blanche ?
Comment la réussir dans de bonnes conditions ?

Voici un séjour captivant au coeur des problématiques de l’enseignement de l’alpinisme.

  • Comment conjuguer réalisation et apprentissage ?
  • Comment progresser en alpinisme et réaliser une superbe course en haute montagne ?

La difficulté et l’engagement sont bien réelles dans le parcours de cette Arête de la Wandflue à la Dent Blanche.
La cotation de la course est AD, en rocher/neige & mixte en altitude.

la Dent Blanche
Le passage clef !

Mais…

  • Quel est le bagage technique nécessaire ?
  • Dans quel terrain faut-il être à l’aise ?
  • Que faut-il connaitre comme manoeuvres de corde, comme style de progression ?
  • Bref… comment progresser à ce stade de difficulté, dans un terrain AD haute montagne ?

Il nous faut déjà être en haute montagne, directement au coeur de l’action.

Notre semaine se compose de deux parties avec de courts séjours dans deux refuges : à Bertol et à la Cabane de la Dent Blanche.
Ils serviront de camp de base pour réaliser des courses d’alpinisme et des temps d’enseignement de techniques. Nous serons directement à pied d’oeuvre dans ces refuges bien hauts perchés !
L’aiguille de la Tsa est une montagne pointue (!), superbement perchée sur une arête de neige. Son escalade propose une belle voie en rocher peu équipée avec une descente à pied et en rappel. Le paysage y est également superbe sur les glaciers et la vallée d’Arolla.

Puis, la traversée de Tête Blanche et du Glacier de Ferpècle est un bel intermède dans le blanc pour rejoindre le petit refuge de la Dent Blanche.

la Dent Blanche
Chhotemba Sherpa en route vers la Dent Blanche…

Nous resterons trois nuits au refuge en utilisant la première partie de l’arête de la Wandflue pour perfectionner notre progression encordée avant d’envisager l’ascension proprement dite de la Dent Blanche.
Cette journée de mise en situation est une manière originale d’apprivoiser ce terrain très particulier des arêtes rocheuses et mixtes en altitude. La difficulté n’y est pas très importante mais la nécessité de progresser ensemble et efficacement représente un sacré challenge.
Progression à corde tendue, assurage attentif, pose de points d’assurance intermédiaire, micro relais, rythme de l’escalade et lecture de l’itinéraire… Le sujet est riche et varié !
L’absence de contrainte horaire nous simplifie la tache et surtout nous grimpons «pour de vrai », directement en situation.

Cette semaine d’alpinisme sera forcément intense en émotions et expériences !

la Dent Blanche
L’arête finale.
la Dent Blanche
Et un tout petit refuge…

La Dent Blanche

En Valais, la Dent Blanche occupe une place particulière, elle a été dénommée « la monstrueuse coquette » par Guy de Maupassant, dans sa nouvelle (L’Auberge), parue en 1886.
C’est une pyramide très esthétique avec une silhouette qui se reconnait de loin.

Elle se gravit principalement par ces différentes arêtes.
L’arête de Ferpècle, « Des 4 ânes » ou l’Arête Sud de la voie normale sont des courses très attractives d’un alpinisme classique digne de la grande époque.

Le rocher, la neige ou la glace s’y côtoient pour notre plus grand bonheur, à condition d’y consacrer un peu de temps et d’énergie.
La simple montée au refuge est déjà un grand voyage…
(La descente aussi !)

Première ascension, en 16 heures, par William Wigram et Thomas Stuart Kennedy accompagnés des guides Jean Baptiste Croz, Johann Kronig, le 18 juillet 1862.

La Dent Blanche sur Wikipédia…
La légende dit que la Dent Blanche a été mal nommée par un moine qui était chargé de réaliser une carte de la région. Le versant nord de l’actuelle Dent d’Hérens est en effet couvert de neige et de glace et devait ainsi s’appeler la « Dent Blanche ». Mais le moine intervertit les deux noms.
La Dent d’Hérens est également plus éloignée du Val d’Hérens que la Dent Blanche.
En réalité, la Dent d’Hérens était bel et bien nommée Dent Blanche durant une longue période. En 1682, Antoni Lambien plaça le Weisszehhorn (la « Dent Blanche ») à l’ouest du Cervin. Elle devint la « Dent Blanche » dès 1820 mais la confusion liée à l’imprécision des cartes et aux différentes dénominations selon les schémas et les traditions fit que l’on échangea les noms vers 1857 pour aboutir aux noms actuels.

la Dent Blanche
Une montagne pointue !
la Dent Blanche
Mais pas de tous les côtés !. L’accès de l’Aiguille de la Tsa depuis Bertol.

La Dent Blanche… Les dates

Du dimanche 23 Juillet au samedi 29 Juillet 2017

En bref…

  • Dimanche :
    RDV à l’Hôtel les Randonneurs à Argentière en fin d’après-midi.
  • Lundi : Refuge de Bertol et escalade…
  • Mardi : Aiguille de La Tsa, Refuge de Bertol
  • Mercredi : Tête Blanche, Refuge de La Dent Blanche
  • Jeudi : Enseignement… Manoeuvres de corde et progression encordée à la Wandflue.
  • Vendredi : Ascension de la Dent Blanche. Refuge de la Dent Blanche.
  • Samedi : Descente en Vallée.
la Dent Blanche
Un peu d’escalade à partir du refuge de Bertol.

la Dent Blanche

 

la Dent Blanche
L’éperon où est perché le refuge de Bertol.
la Dent Blanche
Et de grands glaciers en partant vers Tête Blanche.

La Dent Blanche… Taille du groupe.

Nous serons un petit groupe de deux cordées de deux personnes.
Il y aura donc obligatoirement une cordée « autonome ».

Niveau technique.

  • Il faut être à l’aise dans des courses PD/AD, neige et rocher, en haute montagne.
    Soit en tête de cordée, soit en second.
  • Et avoir une très bonne condition physique.
  • C’est un stage d’enseignement à l’alpinisme pour être plus à l’aise dans des courses de neige et sur des arêtes de niveau AD/D. Une semaine déale pour se perfectionner, s’entraîner, réaliser des courses et envisager des projets en Himalaya.
la Dent Blanche
D’où nous sommes venus !
Au sommet, avec mes compagnons Népalais…

La Dent Blanche, sur la toile…

Les refuges
http://www.bertol.ch
http://cas-jaman.ch/content/cabane-de-la-dent-blanche

L’Aiguille de la Tsa AD-/III +
https://www.youtube.com/watch?v=ZjgbZMH11gA

La Dent Blanche
http://www.hikr.org/tour/post26612.html
Et une ancienne page de mon site.

Sur wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dent_Blanche

la Dent Blanche
La carte de l’itinéraire pour monter au refuge de Bertol.
la Dent Blanche
Un bel endroit… D’été comme d’hiver.

la Dent Blanche

Concrètement, pour s’inscrire

L’inscription se fait directement auprès de moi.

Et voici le lien vers le formulaire d’inscription en ligne…
On arrête pas le progrès

Puis par un courrier avec un chèque d’acompte de la moitié des honoraires, sur la base de l’engagement d’un guide de haute montagne.

Sur le terrain, nous fonctionnerons avec une caisse commune, pour plus de souplesse.
Le montant de ces frais aura été évalué au mieux.

Soit : 750 €  dont 250 € en chèque à l’inscription, à l’ordre de Paul Grobel.
Et environ 400 € en espèces pour la caisse commune.
Cette évaluation n’inclut pas les frais de transport, ni de remontées méaniques (?!).
La journée d’honoraire de Samedi est offerte, pour descendre tranquillement dans la vallée.


Et surtout, si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à me joindre.
Je suis à votre disposition.
Si je suis en Himalaya, utilisez de préférence le mail.

Bonne fin d’hiver.
Paulo_le 15 Mars, au bureau du Sud et enfin en partance pour mes plus beaux raids à ski

la Dent Blanche
De retour dans la vallée…
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.