himalayan travellers

Bishal… Il y a quelques années !

Himalayan Travellers. Une histoire en marche.

Depuis maintenant plus de deux ans, l’idée de créer notre propre agence est en gestation.

Avec Bishal, nous avions commencé à faire des sacs pour le transport du matériel avec un premier nom : « Paulo Expéditions and Friends ». Un trait d’humour versus Swiss Quality, qui se voulait aussi l’expression d’une collaboration entre nous. Puis, nous avons changé pour un nom plus anonyme et exprimant mieux la notion de voyage en altitude et bien sûr, toujours en Anglais : Himalayan Travellers.

En 2016, nous avons fait tous les documents nécessaire et Himalayan Travellers a été créé officiellement début 2017.

A l’automne 2017, le Panbari (en alpinisme & à ski) a été la première expédition totalement organisée par Himalayan Travellers, suivi par le trek de reconnaissance au camp de base du Gurja Himal.

Panbari Expedition

Philippe et Charly rejoignent notre Camp 2. Pas mal les traces du Paulochon !


Himalayan Travellers, mes objectifs.

A l’automne de ma vie, je ressens le besoin de transmettre ce que j’ai appris de mon métier de guide de haute montagne en Himalaya. Une forme de renvoi d’ascenseur pour tout le plaisir et les expériences de vie que j’ai vécu au Népal, avec et grâce à mes compagnons Népalais.
Je me préoccupe surtout de l’avenir économique des gens avec qui je travaille depuis parfois plus de dix ans (15 années pour Bishal).
Beaucoup ne sont pas de la « bonne » ethnie pour espérer trouver facilement du travail dans une autre agence, pour un emploi de guide ou même de porteur d’altitude.
Cela représente une dizaine de familles dont la quasi totalité des revenus sont issus de notre activité en montagne, avec un niveau de vie confortable (pour le Népal).

L’objectif pour mes 5 prochaines années est donc de construire (pour eux et ensemble)
un outil de travail pérenne :

  1. en continuant à organiser mes propres expéditions
  2. en augmentant les compétences de tous (quelque soit le niveau actuel)
  3. en consolidant un statut professionnel pour les guides
  4. en structurant un cadre de travail économiquement viable
  5. en participant à la promotion de l’agence
  6. et en étant le garant technique des activités organisées.

Un jour ou l’autre, je vais m’arrêter de courir les hauts sommets. 
Forcément (même si j’aime cela profondément).
Alors autant le faire progressivement, en douceur, avec tout le temps nécessaire pour réaliser cette transition le mieux possible.

La première étape consistait à créer un outil de travail identifié, reconnu et viable.
C’est Himalayan Travellers.


Himalayan Travellers Nepal

Himalayan Travellers, c’est quoi ?

Une agence «de trek» népalaise, spécialisée dans l’organisation des expéditions.

Même si nous allons quand même faire quelques trek (mais pas n’importe lesquels), puisque Bishal a passé la première partie du cursus de Mountain Leader cet été (en plus de sa licence de guide de trek officielle).

1 Himalayan Travellers va dans un premier temps s’occuper de l’organisation des expéditions que je propose. C’est le coeur de notre activité.

2 En parallèle, organiser la logistique de quelques expéditions extérieures, mais une ou deux maximum, car l’objectif n’est surtout pas d’augmenter l’activité (de trop grossir et d’embaucher à l’extérieur).

3 Progressivement, Himalayan Travellers va proposer et vendre ses propre expés.

C’est l’expédition à l’Himlung à l’automne 2018.

D’abord auprès d’un public Français puis, dans quelques années, plus largement au sein du marché international anglophone (puisque c’est la langue qu’ils connaissent).

C’est également le sens de l’histoire qui se joue actuellement au Népal, à la fois avec les Guides de Haute Montagne UIAGM népalais et les agences (voir un précédent article : « The Nepali jungle » sur l’évolution du marché népalais des expéditions).

Himlung 2018

En 2018, Himalayan Travellers organise et encadre une seule expédition. Une expédition sur un sommet que nous connaissons bien, l’Himlung, et que nous avons préparé depuis deux ans.

C’est une expédition organisée sous la législation népalaise, par une agence népalaise.
Et bien sûr, cela se retrouve dans le tarif proposé.

Mais surtout… :

  • la taille du groupe est limitée (6 personnes max)),
  • les modalités d’encadrement ont été adapté (One by one)
  • et je vais consacrer un week end pour une réunion de préparation dans les Alpes avec les participants. Dhan Magar, le sirdar et Nepali Mountain Guide de l’expé sera peut être présent.

Exactement l’opposé de ce qui ce pratique pour les grands TO Français et qui c’est fait lors du remplacement brutal des AMM par des «guides de trek » népalais.

Et aussi de la formation.

C’est le sens donné aux expéditions que j’encadre cette année 2018.

L’expédition au Makalu est clairement une action de formation pour les Népalais. Une formation centrée sur la réussite des participants et sur une montagne d’une belle stature.

Ma deuxième expédition du printemps est un stage plus spécifique et plus technique «To be guide ?».
C’est le projet au Teri Himal puis au Sasurali Pass et au Jomsom Himal (et peut être plus loin…).

Durant l’été, l’objectif est aussi d’organiser la venue en France de l’un des «Nepali Guide» ou « Nepali Leader» d’Himalayan Travellers pour qu’il m’accompagne durant ma saison de guide dans les Alpes.

Il y a aussi les treks de recco qui maintenant sont effectués en autonomie par de petites équipes. L’une est actuellement au camp de base du Gurja Himal et une autre est prévue ce printemps au Dolpo. Et ce n’est pas une mince affaire pour des népalais que d’être parachutés dans un endroit totalement inconnu avec la tache d’en rapporter un compte rendu précis et utile.

Toute cette partie formation continue et qualification professionnelle est destinée à faciliter l’accès au diplôme de guide IFMGA pour les jeunes « Nepali Leader » du team des alpinistes.

Avec bien-sûr une aide au financement des stages suivis au Népal (NMA & NMIA).

UIAGM

Quel positionnement sur le marché… ?

Himalayan Travellers se veut une agence éthique dans la manière d’organiser les expéditions.

  • La progression continue,
  • le moins possible de corde fixe,
  • pas d’oxygène,
  • pas de services superflus au camp de base,
  • la transparence sur les compétences et les qualifications de l’encadrement

…., sont les composants clefs d’une ascension « by fear means ».

C’est ce qui devra construire l’identité d’Himalayan Travellers.

Dans une réalité particulièrement complexe car le Nepal vit actuellement une phase de transition, où « guide de fait » et guide diplômé se côtoient sur le même marché du travail.

Pour des raisons de choix éthique, nous n’organiserons jamais d’expédition à l’Everest, à l’Ama Dablam ou à l’Island Peak, qui sont pourtant les têtes de gondole les plus lucratives du business (et paradoxalement les plus simples à organiser et à vendre).

Cela peut sembler contradictoire avec la notion de profit, mais nous somme avant tout une agence éthique et « manpower minded », même si cela passe aussi par une gestion économique viable.

Bref…
Beaucoup de sujet passionnants serait encore à aborder, à débattre.

Je sais que ces cinq prochaines années vont être riche d’expériences et de rebondissements.

Et surtout les projets ne manquent pas !
Merci d’avance pour votre soutien…


Au plaisir de se croiser ici ou ailleurs.
Paulo_chez Caroline !
Un dernier jour à Kathmandu