Dans la presse écrite, le magazine Outdoor Go dans son n°9 d’Octobre/Novembre présente un article sur mon activité de guide en Himalayen.
C’est donc le bon moment pour faire le point sur ma prochaine année en Himalaya et de présenter comment s’articule mes différents projets.

expédition 2019

expédition 2019

 

Tous mes projets d’expéditions himalayennes sont présentés dans cette page, EXPEDITIONS.

Avec un petit texte d’intro…
Toutes mes expéditions himalayennes… de l’année 2019

Parce que les grands sommets sont autant d’invitations aux rêves,

autant de prétextes aux voyages….
Parce qu’il faut laisser à nos rêves le temps de grandir…
Je vous invite à découvrir mes projets d’expéditions en Himalaya.
Pour, un jour, peut être partager ces instants sublimes « au sommet ».

Car, on y retrouve aussi une ébauche du programme pour les années suivantes.

Expédition 2019, perspectives…

Mon année 2019 d’expédition au Népal est maintenant en ligne.

D’ici la fin de l’année 2018, avec Bishal et toute l’équipe d’Himalayan Travellers, nous allons améliorer encore les déroulements des différents projets et surtout ajuster les budgets. Car les choses changent vite au Népal et en particulier avec la mise en place de la TVA sur tout les produits.

Cette année 2019 marque pour moi une évolution importante dans ma vie de guide en Himalaya.

Je vais progressivement réduire le nombre de voyages que je propose, avec une seule expédition au printemps et deux à l’automne, pour pouvoir mieux accompagner les projets conduit par Bishal et l’équipe d’Himalayan Travellers.Mais il y surtout des projets précis que j’aimerais concrétiser et des actions que je voudrais poursuivre et terminer un jour.
Par exemple, 

  • La valorisation des traversées de sommets en Himalaya, avec en priorité l’Himlung au printemps, mais aussi les Bhrikuti à l’automne.
  • Continuer à organiser l’ascension de 7000 (ou de « presque 7000) au Népal, car j’ai encore quelques itinéraires originaux à proposer.
  • La finalisation et l’édition d’un topo des montagnes de Naar et Phu.
  • La promotion des sommets de l’Ouest du Népal et plus particulièrement du Dolpo, en réalisant la « Climbing Map » du massif du Kanjiroba et une carte plus touristique au 1/50 000 de la vallée de Dho. En complément de la mise à jour du site Dolpo-news pour partager les informations sur le « Pays caché ».
  • La formation technique et pédagogique des guides de montagne népalais d’Himalayan Travellers pour préparer les projets, Himlung 2019 et Manaslu 2020.
    Un accompagnement de Bishal dans son rôle de chef d’agence, en espérant organiser son prochain voyage en France, l’été prochain.
  • Avec, à moyen terme, un nouveau livre sur les sommets du Népal, avec Pawan d’Himalayan Map House : « Summits of Nepal » avec une édition en Nepali pour inspirer, documenter la pratique de l’alpinisme par les jeunes népalais.

Au printemps : Objectif 7000 m !

C’est également la meilleure saison en altitude, avec moins de vent, des températures plus douces, mais une instabilité plus active…, qui se vit plus simplement en progression continue.

Himlung Himal, par une nouvelle voie normale, en reprenant l’itinéraire que nous avons ouverte en 2015, par le col du Lung La. C’est l’arête Sud-Est. 
L’objectif est d’installer un camp 4 plus près du sommet, pour avoir plus de chances de le réaliser dans de bonne conditions, et d’éviter les pentes plus raides de l’arête Ouest maintenant systématiquement équipées de cordes fixes.
Cet itinéraire pourrait/devrait devenir à l’avenir la Voie Normale.

Puis nous irons au Lobuche East pour gravir et documenter le plus beau belvédère sur l’Everest !

A l’automne : Mustang et Dolpo

Changement de saison, avec à l’automne, une double expédition au Mustang avec un 6000 abordable et un « presque 7000 », et en prime la traversée des Bhrikuti !

En début d’automne, voici une nouvelle expédition au Mustang très Grobélienne…

C’est un superbe projet qui permet d’envisager plusieurs sommets et d’accueillir des alpinistes de plusieurs niveaux. Et surtout, j’aime particulièrement cette région des lacs de Damodar que je trouve exceptionnel.
Pour la partie alpinisme :

  • 1… il y a le Bhrikuti Shail, (un sommet que je connais bien et que j’ai déjà réalisé 3 fois et en toutes saisons)… pour les randonneurs alpinistes qui souhaitent à la fois réaliser l’ascension d’un 6000 très abordable (F en neige), randonner au Nord du Mustang et visiter Lo Manthang et ses monastères, avec Bishal pour la partie trek.
  • 2…, ensuite le sommet du Lugula, « un presque 7000 », particulièrement esthétique que je m’étais promis de visiter lors du premier Mustang Phu en 2007. Il se gravit en traversant le Bhrikuti Shail.
    Là aussi, la difficulté n’est pas très importante (PD max)), mais l’altitude en fait une très belle expérience himalayenne dans un cadre superbe aux confins du Tibet.
  • 3…,Puis, pour les rares passionnés qui disposeront d’une semaine de plus, la traversée des Bhrikkuti sera la cerise sur le gâteau.
    C’est un peu la traversée des Dômes de Miage, mais en Himalaya et sans les refuges. Elle permettra de clore un chapitre important de l’exploration du massif du Damodar en gravissant peut être au passage quelques sommets vierges pour rejoindre Tangye.
    Seul prix à payer, renoncer à la visite de Lo pour rentrer directement sur Dhie ou Tanggye !

A la fin Octobre, retour au Dolpo.

Il est temps de réussir le Gyekochen, ce petit sommet de 6000 qui nous a glissé entre les doigts à moins de 40 m du sommet !Mais aussi de réaliser un nouveau trek entre Kakkot et Dho… le Gyaekochen Trek, combiné avec le Schaller Trail.

Et l’automne se terminera en douceur au bord du lac de Pokhara.

 Avec peut-être une dernière semaine de montagne pour traverser le Mardi Himal, en technique alpine et avec une petite équipe d’alpinistes népalais et si possible des népalaise. Car, j’ai toujours en tête le projet Sherpa Women initié par Salewa. Le Mardi Himal est aussi un futur chapitre de « Summit of Nepal ».

Puis, changement de style. 

Direction l’Inde, le Japon ou la Nouvelle Zélande…,
pour de nouvelles aventures, en douce compagnie !

Paulo, le 5 décembre 2019
… les bagages son bouclés !