le pays de la meije

Pour l’Ascension… « Retour à la montagne… » Spécial dé-confinement !

Ce Lundi de Pâques, le message de Manu a été clair :

  • Un objectif de dé-confinement prévu pour le 11 Mai.
  • Mais pas d’ouverture des bars et lieux publics avant mi-juillet.
  • Ce qui pourrait signifier que les refuges de montagne resteraient (peut-être) fermés plus longtemps !


Damned… Ça ne va pas être simple pour recommencer à aller en montagne après tant de temps sans activité de pleine nature.
Et pourtant, faisons comme si…
Comme si c’était possible !

Pour une reprise en douceur de la montagne et de l’activité physique je vous propose une semaine ou un grand week-end au Pays de la Meije. 
Avec un peu de randonnée, des passages escarpés, des sommets faciles et panoramiques en mode rando-alpinisme, et un plan bivouac en haute montagne pour tutoyer les étoiles.

Et voici un beau travail photographique de Bertrand Boone sur le Lac du Goléon.

LE PROJET

« Retour à la Montagne »

LES DATES

WE et semaine de l’Ascension

LE NIVEAU TECHNIQUE

De la randonnée alpine et
de l’alpinisme facile, en utilisant la tente !


La montagne autrement, en bivouac ou en tente.
Les possibilités de ballades au Pays de la Meije sont quasi infinies, et, même si les refuges en montagne seront encore fermés, il devrait être possible de camper ou de bivouaquer. Avec Salewa, j’ai même acheté des tentes d’altitude hyper légères, celles que j’utilise pour mes expéditions au Népal et par exemple au Lagula.

tente salera altitude

On va même se croire en Himalaya, à se faire une fondue franc-comtoise sous l’abside ! De quoi fêter avec un p’tit blanc la montagne retrouvée…, (ou presque !).

une fondue en altitude
Le Nico et sa fondue au Camp 1 de L’Himung 2019
le tour des aiguilles d'arves
Faire le tour des trois belles, c’est forcément utiliser les crampons et s’adapter aux conditions de la montagne, surtout en rando-bivouac

Pour l’Ascension…, mais pourquoi faire ?

Par exemple, ce beau projet du Tour des Aiguilles d’Arves.
C’est peut être le moment d’aller voir à quoi ressemble cette boucle dont on parle si peu. Notre première étape sera le lac du Goléon et sa pelouse alpine. Puis, nous verrons bien.
Car, il nous faudra beaucoup de souplesse pour organiser cette semaine d’avant saison, pour décider de nos courses et ballades au jour le jour, en fonction de la météo, de l’enneigement et de nos possibilités. Et justement, la semaine de l’Ascension est séparée en deux périodes qui peuvent s’enchainer.

  • Les cinq premiers jours sont un peu « une immersion en montagne » dans un entre-deux que j’affectionne particulièrement
  • et le we prolongé pour trois jours en haute montagne est plutôt axé sur la « réalisation de sommets » avec un camp de base fixe ( Bahadur va nous manquer !!! ).

Mais où installer notre camp de base ?
Pas très loin de la maison des Hières, puisque le rendez-vous sera directement à la maison. Par contre, à la mi mai, l’enneigement sera forcément encore important et je n’ai pas beaucoup de repère sur la manière de parcourir la montagne. Il nous faudra donc réinventer notre pratique de l’alpinisme.
Par exemple :

  • … En direction du refuge de L’aigle, sur la bosse juste avant la montée vers l’arête en rocher du Bec de l’Homme et avant la vire Amieux. La Meije Orientale ou le Bec de l’Homme sont alors de beaux objectifs.
  • … Un peu après le refuge d l’Alpe de Villar, vers le col d’Arsine, dans les prairies juste avant ou près du lac, avec la Pointe de Chamoisière ou les Agneaux en ligne de mire.
le tour des écrins par les glaciers
Le vallon de l’Alpe du Villard d’Arène

La montagne Autrement ?

Et si en profitions de cet instant rare de disponibilité pour questionner le concept de la légèreté dans cette activité de randonnée alpine et d’alpinisme facile ?
Pour essayer de nous construire différemment et d’alléger nos sacs autant que notre esprit. Une manière de nous dépouiller du superflu, qui complète, enrichie véritablement la philosophie de la Slow Attitude qui m’accompagne depuis tant de temps.
Je me remettais bien en mouvement, en réflexion, pour rencontrer ce que partage les adeptes de la Marche Ultra Légère. Le site web est d’une richesse absolue…

La question est passionnante : Comment associer cette réflexion MUL avec nos impératifs de l’alpinisme, même facile ?
Et vous, qu’en pensez-vous ?


Les dates

  • Du samedi 16 au Jeudi 21 Mai, soit 5 jours
  • Du Jeudi 21 au dimanche 24 mai, soit 3 jours

Forcément, comme il y a beaucoup d’aléas, je vous propose des modalités d’inscription simplifiées. Un petit mail ou un coup de téléphone (au 06 43 90 75 34) pour prendre contact et vérifier s’il reste de la place, puis l’envoi du formulaire d’inscription en ligne. Et surtout, pas d’acompte ou de règlement anticipé, chacun « s’engage » en s’inscrivant, le mieux qu’il peut…

La taille du groupe.

  • 4 à 6 personne pour la première partie.
  • 4 personne pour la deuxième partie.

A bientôt, pour en discuter au téléphone et préciser les derniers détails…
Au plaisir de cette prochaine rencontre et bon courage pour la suite de cette épreuve.

Paulo, le jeudi 16 Avril_ un peu inquiet sur la réalité du dé-confinement et d’un été en montagne, maist plutôt sagement à la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *