• Mont Rose, Cresta Signal

    La Cresta Signal au Mont Rose

    Un nom mythique pour la plus belle arête de la Punta Gnifetti, le sommet du Mont Rose en Italie.
    C’est un grand voyage en altitude, style Kuffner au Mont Maudit, mais avec un peu plus d’engagement. Par contre, la descente est facile et très fréquentée.
    Cette semaine d’alpinisme est la suite de notre découverte du monde Walser autour du Mont Rose et de la vallée d’Alagna durant l’été 2016.

    L’objectif est de visiter la grande arête entre les faces Sud et Est du Mont Rose, puis de traverser les sommets du Lyskamm, une autre très belle arête entre la vallée de Saas (Zermatt) et de Gressoney.

    Et bien sûr, de documenter le chapitre Mont Rose de notre prochain livre «Itinérances Alpines » par quelques belles photos et des histoires à raconter.

    Mont Rose, Cresta Signal

    La Cresta Signa bien sûr …
    Avez-vous trouvé le refuge Resegotti ?

    Mont Rose, Cresta SignalCrédit http://jeanguide.over-blog.com

    Entre ciel et terre,
    voici une grande semaine d’alpinisme
    dans le massif du Mont Rose.

    Une idée de la semaine.

    • Le premier objectif est de se retrouver directement à Gressoney-La Trinité, dans un hôtel au cour du village, pour profiter de l’ambiance Walser des lieux.
    • Puis le programme de la semaine sera décidé en fonction de la météo et des conditions de la montagne.
    • Par exemple, avec une montée matinal vers l’un des premiers sommets de la vallée pour prendre un peu d’altitude et réaliser une première course en neige et rocher. La nuit au refuge Mantova permettra aussi de s’acclimater un peu.
    • Puis changement de vallée (en remontées mécaniques !) pour rejoindre le petit refuge de Barba Ferrero. Un vrai petit bijou.
    • Ou, plus simple, deux nuits à Barba Ferrero pour profiter de la haute vallée du Val Sesia avec une visite au petit bivouac Fratelli Guiliermina, une référence historique de l’alpinisme en Italie.
    • La Punta Gniffeti est juste au-dessus mais pas vraiment à côté.
      C’est la longue arête qui sépare la vallée d’Alagna à celle de Macugnaga avec une étape au bivouac Luigina Resegotti.
    • Au sommet trône un refuge !
      Il sera notre ultime point de départ pour la traversée du Lyskamm, début de notre retour dans la vallée.

    Crédit http://jeanguide.over-blog.com

    Mont Rose. A lire absolument.

    Sous la plume alerte de Marc Lemonnier, voici une partie du texte « Quatre manières de se délester… ??? »

    « …. C’est sur l’une des pointes ultimes du massif du Mont Rose que trône le refuge Margharita. 

    A 4550 mètres d’altitude, c’est le plus haut d’Europe. 

    C’est une contradiction ambulante. Un refuge sert ordinairement à raccourcir une étape, à rapprocher d’un objectif. Celui-ci est directement situé SUR l’objectif : la pointe Gnifetti, l’un des quatre sommets du Mont Rose. 
    A la fin de l’ascension, au lieu de déboucher sur une arête effilée et de se prendre en photo dans l’air glacé, on se retrouve à commander une bière à un comptoir en bois, et à la déguster en compulsant un exemplaire périmé d’une revue d’alpinisme suisse.
    Ceux qui choisissent de dormir là avant de grimper un sommet devront, le lendemain matin, faire un exercice intellectuel peu banal : pour réaliser leur ascension de la journée il leur faudra immanquablement commencer par descendre. Pour couronner le tout, le sommet conquis culminera peut-être à 2 ou 300 mètres plus bas que l’altitude à laquelle ils auront passé la nuit !
    Malgré ces étrangetés, malgré l’altitude qui n’aide pas à dormir, durant tout l’été Margharita est blindé de monde. 

    Car Margharita est également très attachant.

    C’est un vieux bâtiment, tout de bois, chaleureux. Des fragments de la grande histoire de l’alpinisme se sont écrits ici, et cela se sent. S’il fallait le comparer à un bateau, ce serait un vieux gréement. Une belle goélette du XIXème siècle, solide, mais qui craque un peu de partout au gré des mouvements de l’eau. »

    Mont Rose, Cresta Signal

    Mont Rose, Cresta Signal

    Le tracé de la voie. Crédit www.planetmountain.com

    Cresta Signal… Sur le web.

    Les topos en ligne.

    Mont Rose. Les refuges.

    CRESTA SIGNAL.

    « La Cresta Signal au Mont Rose, au coeur du monde Walser. »

    Voici une formule de séjour en montagne qui me comble…

    C’était un peu le pari de cet été 2016 :

    • associer mes compagnons de cordée à ce projet de repérage, de documentation et d’écriture sur de nouveaux itinéraires en montagne pour un ouvrage en devenir.
    • Vivre le mieux possible un alpinisme culturel, ouvert sur de multiple directions pour saisir toute la spécificité, le caractère unique d’un territoire.
    • Et bien sûr, s’adapter encore et toujours, et de mieux en mieux… à la météo, aux conditions de la montagne, aux participants…

    Tourner le dos à des séjours très/trop formatés, tellement «tout compris» qu’ils sont sans surprise, presque banal…, et revenir à mon coeur de métier : «être» en montagne, le plus en harmonie possible avec le milieu montagnard et mes compagnons.
    Avec surtout un regard neuf.


    les dates

    Du dimanche 6 Août au samedi 12 Août 2017


    Une idée d’un déroulement possible…

    • RDV Dimanche soir: Gressoney Hôtel Lyskam
    • Lundi & Mardi : Rifugio Mantova par la Pyramide Vincent, ou directement Barba Ferrero pour visiter le lendemain le Bivouac Guiliermina dans la face Sud du Mont Rose.
    • Mercredi  : Montée au Bivacco Regesotti
    • Jeudi : Cresta Signal & Rifugio Marguerita
    • Vendredi : Traversée du Lyskamm, Rifugio Sella
    • Samedi : Descente à Gressoney (Naso del Lyskamm ?)

    Nombre de cordée :

    Une ou deux.
    En fonction des participants.


    Nombre de participants :

    De 1 à 3 en fonction de la constitution des cordée (Jangbu Sherpa sera peut-être avec nous en formation de guide-alpiniste dans les Alpes).


    Niveau technique :

    Cresta Signal… Le niveau de la course de référence peut être évalué à IV/D, neige glace et rocher (IV) en altitude
    et IV/AD neige & glace, en altitude pour le Lyskamm.

    Mont Rose, Cresta Signal

    Et voila… La dernière montée au refuge avec les cordes fixes.
    Crédit http://jeanguide.over-blog.com


    Concrètement, pour s’inscrire

    L’inscription se fait directement auprès de moi,

    Et voici le lien vers le formulaire d’inscription en ligne…
    On arrête pas le progrès

    • Puis par un courrier avec un chèque d’acompte, sur la base de l’engagement d’un guide de haute montagne.

    Sur le terrain, nous fonctionnerons avec une caisse commune, pour plus de souplesse.
    Le montant de ces frais aura été évalué au mieux.

    Soit : 800 €  dont 250 € en chèque à l’inscription, à l’ordre de Paul Grobel.
    Et environ 400 € en espèces pour la caisse commune.
    Cette évaluation n’inclut pas les frais de transport, ni de remontées méaniques (?!).
    La journée d’honoraire de Samedi est offerte, pour descendre tranquillement dans la vallée.


    Et surtout, si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à me joindre.
    Je suis à votre disposition.
    Si je suis en Himalaya, utilisez de préférence le mail.

    Bonne fin d’hiver.
    Paulo_le 10 Mars, au bureau du Sud et bientôt en partance pour les raids à ski…

    2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. Henry
      Publié dans 2 juillet 2017 le 17:27

      Bonjour,
      Je souhaite savoir s’il reste de la place pour cette sortie. Par ailleurs, doit-on louer le matériel (piolet, baudrier, casque, crampons) ou est-ce prêté ?

      Merci,

      • paulo.grobel@orange.fr
        Publié dans 2 juillet 2017 le 18:45

        Navré ce séjour est maintenant complet.
        Je reste bien sûr à ta disposition.
        Bel été
        Salutations himalayennes depuis La Grave