• De « La Grotte Chauvet » à Rindzin Ling…

    «La Grotte Chauvet»

    investigation_chauvet

    Forcément, vous en avez entendu parlé…
    Même si vous n’êtes pas spéléo, ardéchois ou passionné d’art pariétal et de préhistoire.
    Cette grotte de l’Ardèche est célèbre dans le monde entier pour ces peintures préhistoriques. Une oeuvre d’art qui date de 36 000 ans et qui a révolutionné nos perceptions et théorie de la naissance de l’art et de «l’intelligence» de l’Homme des temps anciens.
    «La Grotte Chauvet» est également célèbre car elle vient d’être ouverte au public.
    Tout le monde pourra ainsi éprouver les émotions immense des découvreurs de la grotte, Éliette Brunel, Jean-Marie Chauvet et Christian Hillaire, une frisquette journée de décembre 1994.

    «ILS SONT VENUS»

    Cette phrase d’Eliette, quand elle a découvert pour la première fois une tache de couleur dans le halo tremblotant de sa lampe à acétylène, résonne au plus profond de moi.
    Ce n’est pas la vraie grotte Chauvet que vous pourrez visiter, mais une réplique exacte, un clone de la grotte, issu de l’hyper modernité d’une technique au service de l’hyper ancienneté. Un travail merveilleux d’une collaboration interdisciplinaire entre scientifiques et industriels techniciens.
    Assez rapidement, après la découverte par nos trois spéléos, l’étude de la grotte s’organise sous l’égide de l’état, entre scientifiques de haut vol et topographes passionnés.

    C’est cette histoire que nous raconte Guy Pérazio les yeux pétillants de souvenirs, dans la tente mess lors de ce dernier voyage au Mustang, aux confins du Tibet, à la recherche du «Chainon manquant»

    Autour de la table encombrée des thermos chinois, il y a aussi Christophe, architecte naval et Tonio Nicolazzi, journaliste à Trekmag, passionnés de technique de pointe … relevé laser, imprimante 3D et plein de gros mots incompréhensibles.
    Guy nous dévoile toute les techniques d’acquisition des nuages de ponts nécessaire à la réalisation d’un relevé 3D misent au point par l’équipe de son entreprise Perazio Engineering. Il nous explique surtout l’intérêt immense de la restitution en 3D pour la conservation d’un monument, que ce soit une baleinière sur une ile déserte de l’arctique ou une centrale nucléaire.

    «Dis Guy, pourquoi n’as tu pas eu le temps de scanner le temple de Bal ?!»

    Forcément, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec l’endroit où nous nous trouvons ensemble., ce Mustang qui me passionne et la grotte peinte de Konchok Ling que je vois se dégrader à vue d’oeil au fil des ans.

    Et si nous faisions la même chose pour Rindzin Ling, l’une des grottes peintes que nous voudrions absolument visiter cette année.

    Quelques mots sur Rindzin Ling…

    Et c’est précisément, ce que nous avons fait !

    Je vous passe les détails du parcours du combattant, de la poignée de cash et des heures de discussion qu’il a fallu mettre en oeuvre pour avoir in extremis l’autorisation de visiter la grotte et d’embaucher quelques Lopas pour porter les échelles nécessaire pour accéder à la 1ère salle à 10 m de hauteur.

    L'entrée de la grotte...

    L’entrée de la grotte…

    ici, c'est plutôt l'ensemble du site qui est exceptionnel. Et c'est donc plutôt le but d'une ballade, sans forcément vouloir rentrer dans la grotte.

    Enfin, nous voici à l’intérieur de Rindzin Ling.

    Bien sûr, ce n’est pas la «Grotte Chauvet», ni même les mandalas et les bodisatvas des grands monastère de Lo Manthang, mais quand même.

    rindz_10

    A part à Chödzong, je n’ai pas vue de peintures aussi originales, en particulier un Garuda et un mandala astronomique. Et je suis quasi certain de beaucoup de chercheurs spécialisés du monde bouddhiste tibétain rêverais de pouvoir étudier cette oeuvre d’art du 11eme siècle. le plus tranquillement possible devant leur ordinateur.
    Sous la houlette de Guy, je prends plus de 500 photos et Jean René Talopp complète en filmant l’ensemble de la grotte.

    Guy et Jean René...

    Guy et Jean René…

    3 mois plus tard, ce 4 septembre 2015, nous avons rende-vous dans les locaux de Perazio Engineering à Moirans avec Guy, Sonia et Tonio.
    Guy est vraiment content de nous présenter la nouvelle création de son équipe : une représentation de la grotte de Rindzin Ling en 3D dans laquelle il est possible de se promener virtuellement, comme dans un grand jeu vidéo d’une qualité extraordinaire.

    Trop top, nous avons réussi !

    Sonia étudit attentivement le grand mandala, malheureusement très effacé.

    Sonia étudit attentivement le grand mandala, malheureusement très effacé.

    Et maintenant, qu’allons-nous en faire ?

    Forcement la partager, la montrer le mieux possible et gratuitement sur Internet. Nous avons aussi promis d’en confier une copie aux habitants de Choser en charge de la grotte.
    C’est aussi un formidable outil pour démontrer l’intérêt d’une acquisition 3D pour les autres oeuvres d’art du Mustang et pour convaincre locaux, religieux et politique de continuer ce premier pas.

    Bien évidemment, Vajrasatva et tous ses potes Yidams, représentés dans la grotte peinte du monastère troglodyte de Chödzong nous font des clins d’oeil qui m’obsèdent.
    Est ce pour cela qu’ils ont cet aspect courroucé ?

    Pourquoi ne pas faire la même chose dans cette petite salle obscure au fin fond du Népal pour pouvoir partager et étudier ce que je considère comme l’une des plus belles grottes peintes du Mustang.

    Chodzong_5

    Pour l’instant, l’équipe de Perazio Engineering continue la mise en place de l’animation pédagogique du modèle virtuel de Rindzin Ling et il vous faudra encore un peu de patience pour vous y promener.

    Mais Tonio a aussi pris des petites séquences lors de la première présentation… Arriverons-nous à les mettre en ligne rapidement ?
    Et surtout, il nous faut montrer et convaincre les autorités scientifiques népalaises de continuer ce travail.

    Qui pourrait nous aider sur ce long chemin ?

    Après bien des aventures, Guy arrive en vue de Rindzin Ling.

    Après bien des aventures, Guy arrive en vue de Rindzin Ling.

    Petit retour à la «Grotte Chauvet»

    Avez-vous remarqué l’insidieux glissement qui de «Grotte Chauvet» abouti à la grotte «Vallon pont d’Arc». Bien sûr, les lieux sont différents, mais quand même..

    Cette pratique d’appropriation habituelle, de nos grands commis de l’état et hauts politiques, tellement englué dans des querelles de clochers et évoluant dans des sphères stratosphériques où se confondent égo, intérêt personnel…,  mission d’état et respect des personnes, qu’ils en arrivent à gommer la primordiale contribution des «petites gens» et en particulier des inventeurs des lieux sans qui rien n’existerait, me révulse.

    Pour moi, la grotte Vallon Pont d’Arc sera toujours la «Grotte Chauvet» !

    Indispensable…

    «Ils sont venus»
    https://www.youtube.com/watch?v=QjXzkRgBtWQ

    Le Guy…
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/ardeche/grotte-chauvet-l-homme-qui-compte-les-points-710809.html

    Le livre…
    http://www.lepremierchefdoeuvre.com/commande.php

    et les auteurs…

    • Pedro Lima, auteur des textes, est journaliste scientifique spécialiste de la Préhistoire et de l’art pariétal. Il publie son travail dans les magazines français et étrangers, sous forme d’expositions et de webdocs. A l’occasion de ses reportages, il a visité de nombreux sites ornés, dont Lascaux et Chauvet-Pont d’Arc.
    • Philippe Psaïla, auteur des photographies et des images réalisées dans le modèle 3D de la grotte Chauvet-Pont d’Arc, est photographe et vidéaste, spécialisé dans les reportages sur la connaissance, les sciences et la découverte. Il collabore avec de nombreux magazines en France et à l’étranger, et conçoit également des expositions et des webdocs. Il a visité la grotte Chauvet-Pont d’Arc, et témoigne par ses images de son incomparable beauté.
    • Guy Perazio, auteur du modèle 3D dont sont issues les images de l’art pariétal qui illustrent cet ouvrage, s’est rendu dans la grotte Chauvet-Pont d’Arc dès 1997 pour en réaliser les premiers relevés topographiques.

    D’autres vidéos, parmi tant d’autres.

    In english

    Bon voyage dans le temps…

    Et surtout un grand merci à Guy…

    Guy et Christophe au nouveau lodge de Nyamdo.

    Guy et Christophe au nouveau lodge de Nyamdo.

    Paulo_La Grave à J-1 d’un départ vers Limi, un autre Sangri La.
    Un 6 septembre 2015

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. Publié dans 7 septembre 2015 le 07:35

      Bravo et merci à toute l’équipe pour ce super témoignage dont le Népal a bien besoin. Depuis le séisme d’Avril dernier, se posent ici au Népal de multiples questions sur quelle reconstruction, pour qui et pour quoi faire. Comme la grotte Chauvet, peu de gens pourront se rendre à Rinchen Ling ou à Kunchok Ling et c’est peut-être bien ainsi mais votre travail va permettre de vraies recherches sur ces  »grottes du XI° siècle » (j’ai des doutes), leur histoire, leurs fonctions et éclairer d’un jour nouveau cette grande faille d’échanges entre Inde et Tibet qu’est la vallée de la Kali Gandaki.