chapayev

L’ascension du Chapayev, un sommet de 6150 m de l’Asie Centrale.

L’objectif du Projet Léopard des Neiges est bien sûr de gravir les cinq sommets de plus de 7000 m du Pamir, mais également de valoriser ces montagnes un peu méconnues de l’Asie Centrale, cet ensemble de massifs montagneux « des pays en Tsan » de l’ex Union Soviétique. 

Un sommet comme le Chapayev  (à une altitude relativement abordable) est un véritable laboratoire pour aborder l’alpinisme en haute altitude à la fois avec un véritable apprentissage de l’environnement hypoxique (grâce à l’expérience accumulée en Himalaya avec la progression douce) mais aussi avec la progression continue pour mieux « faire ensemble » dans le cadre d’une équipe avec plusieurs cordées, et techniquement en développant un alpinisme « by fair means ».

Généralement, les 6000 proposés sont de simples bosses de neige où il suffit de mettre un pied devant l’autre. L’important est d’atteindre le chiffre 6000 et non pas de pratiquer l’alpinisme en haute altitude.

Ici, au Chapayev et en Asie Centrale, il faut véritablement devenir alpiniste et grimper en constituant des cordées compétentes et solidaires. Le jeu devient radicalement différent pour construire une véritable autonomie et pouvoir aborder les prochaines étapes du Léopard des Neiges, comme par exemple le Pic du Communisme à presque 7500 m.

Une expédition dans le massif des Tian Shan, dans un cadre splendide. Idéal comme première expé…

Les mêmes que celle de l’expé du Khan Tengri, à partir du dimanche 1er Août. Mais sur trois semaines.

Un voie déjà un peu technique (AD en neige) sur un sommet pas trop haut.

J’en saurais plus en début d’année 2021…

l'itinéraire du chapayev

Au delà de l’ascension du Chapayev, ce séjour d’alpinisme en Asie Centrale est une véritable formation aux expéditions qui se déroulera en parallèle de l’ascension du Khan Tengri avec deux équipes bien distinctes et plusieurs guides.

L’altitude déjà bien présente se chargera de nous rappeler la dimension gigantesque de ces montagnes et il s’agira de vivre cette ascension avec le plus d’attention, de conscience et de plaisir possible. Une belle aventure…

Le groupe est volontairement limité (3 personnes et un guide) et la voie est à la fois technique (AD en neige et glace) et très esthétique, avec deux camps d’altitude posés sur un arête. L’itinéraire est commun avec celui du Khan Tengri, qui continue en descendant vers le col du camp III. La durée de l’expédition est donc moins longue,( soit trois semaines) et éventuellement du temps pour visiter ce pays de l’Asie Centrale.

l'arête du Chapayev
Une vue de profil de notre voie d'ascension. D'emblée, elle est beaucoup plus accueillante que la photo précédente vue de face ! Pourtant, c'est la même montagne...

Le nombre de personnes étant très réduit (3 personnes), il est nécessaire de me contacter assez rapidement : Soit par mail soit au 06 42 90 75 34. Puis, un lien sera bientôt en ligne pour une inscription auprès de SERAC, une agence de voyage dédiée aux projets de guides et d’accompagnateurs.

  • Un we de préparation sera certainement organisé en fin d’hiver, pour faire quelques longueurs et un bivouac sur une arête à partir de La Grave

Ce groupe sera très réduit. Soit trois personnes sous la responsabilité d’un guide russe de l’équipe d’Alexey, pour constituer deux cordées de deux.

Nous voyagerons tous ensemble (Chapayev & Khan Tengri) et le voyage est assez simple puisqu’il faut rejoindre la capitale de la Kirghizie, Bishkek. Puis, un long trajet routier jusqu’à Karkara 2100 m  (850 km) et si possible un jour de repos avant le transfert en hélico jusqu’au camp de base Inyltchek Nord 4100 m.

Les camps sont les mêmes que ceux du Khan Tengri. Ils sont bien identifiés, dans des lieux plutôt pertinents et sans trop de risques objectifs. Ils sont au nombre de 2 (à 4600, puis à 5400). 

Il faut lire attentivement la présentation de l’expé du Khan Tengri et le Projet Léopard des Neiges . Une page complémentaire sur ces deux sommets sera certainement mise en ligne en fin d’année. 

Et si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à me contacter au 06 42 90 75 34 ou par mail…

khan tengri expedition
Un hélicoptère russe fait le transport jusqu'au camp de base. (Crédit : Khan Tengri Expedition)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *