Chamonix Zermatt

 

Reliant les deux capitales de l’alpinisme, rendant hommage aux deux sommets mythiques, le mont Blanc et le Cervin, la haute route connaît un succès jamais démenti et s’inscrit de manière quasi obligatoire dans le carnet de courses du montagnard passionné !
Cette version de ce raid propose une trace parfois originale et un rythme un peu décalé, un accueil  chaleureux dans les refuges et un regard aiguisé sur les plus belles cimes du Valais : le Grand Combin, le Pigne d’Arolla, la Dent Blanche, la Dent d’Hérens. En toile de fond, le Cervin ou le Mont Blanc, omniprésents !

Les points forts

• Une traversée glaciaire permettant de relier Chamonix à Zermatt, près des plus beaux “4000” du Valais.

• Une véritable aventure humaine accessible aux bons marcheurs, sans grandes difficultés techniques.

• Un circuit de 7 jours pour des étapes équilibrées et un itinéraire de qualité optimum !

• L’ascension de Tête Blanche (3721 m), promontoire exceptionnel face au Cervin.

Points de repères
Randonnée glaciaire : pour admirer la beauté des glaciers. De l’initiation sur des itinéraires alternant sentiers bien tracés dans les alpages et incursion sur glaciers aux randonnées plus techniques sur terrain accidenté, jusqu’à l’alpinisme.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Parcours sans difficulté technique (pas d’escalade) mais qui nécessite une bonne condition physique en raison de la longueur des étapes et des difficultés du terrain (marche longue sur glacier, passages sur des pierriers…).

Au fil des jours

J 1/ Montroc – col de Balme – refuge Albert-Ier
Rendez-vous devant la gare ferroviaire de Montroc à 14 h 30. Télécabine du col de Balme pour rattraper le chemin en balcon du refuge Albert-Ier (2702 m), avec les séracs du glacier du Tour en vue. Présentation par le guide du programme, des matériels et des techniques estivales d’orientation et de sécurité. Dîner et nuit au refuge.
2 h 30 de marche. M : 550 m.

J 2/ Refuge Albert-Ier – col supérieur du Tour – Champex
Passage en Suisse par le col du Tour, puis le glacier de Trient pour reprendre un sentier à la cabane d’Orny en direction de La Breya. Descente en télésiège vers Champes-le-Haut. Petite remontée jusqu’au gîte d’Arpette (1688 m), situé dans un cadre naturel sauvage. Nuit réparatrice en plus basse altitude.
6-7 h de marche. M : 700 m. D : 1100 m.

J 3/ Relais du val d’Arpette – lac de Mauvoisin – refuge Chanrion
Court transfert du village de Champex au barrage et au grand lac de Mauvoisin. Montée dans les alpages fleuris en visant le refuge Chanrion (2462 m). Une journée appréciée par les alpinistes avant d’enchaîner trois nuits consécutives en refuge d’altitude.
4 h de marche. M : 650 m. D : 180 m.

J 4/ Refuge Chanrion – col de Chermotane – refuge des Vignettes
Montée patiente de l’immense glacier d’Otemma jusqu’au col (3053 m) de Chermotane. Derrière, c’est le refuge des Vignettes (3158 m), accroché au rebord de la paroi.
6 h 30 de marche. M : 800 m. D : 120 m.

J 5/ Refuge des Vignettes – col de l’Evêque – refuge Bertol
Large détour, entre glaciers et longues moraines encerclant les rochers de l’Evêque, par le col éponyme (3392 m), avec le val d’Hérens en perspective (village d’Arolla en aval). Une pente soutenue mène au refuge Bertol (3311 m), superbe nid d’aigle accessible par quelques échelles.
7 h de marche. M : 1150 m. D : 1000 m.

J 6/ Refuge Bertol – tête Blanche – refuge Schönbiel
Jour faste avec la traversée d’un plateau glaciaire facile jusqu’à tête Blanche (3721 m), promontoire exceptionnel face au Cervin, et tour d’horizon à 360 degrés ! Spectaculaire descente dans le labyrinthe crevassé du glacier de Stockji, puis sur un sentier escarpé avant de remonter au refuge Schönbiel (2694 m), au pied de la face nord du Cervin : ambiance !
7 h de marche. M : 650 m. D : 1300 m.

J 7/ Refuge Schönbiel – chalets de Zmutt – Zermatt
La descente sur Zermatt est évidente, pas de difficulté technique. Nous rejoignons des chemins agréables dans les alpages bucoliques parsemés de mazots ou raccards — l’appellation alpine pour les greniers —, véritables coffres-forts traditionnels. Retour à Zermatt en fin de matinée. Séparation vers 11 heures.
3 h 30 de marche. D : 1100 m.

NB : pour des raisons de sécurité, votre guide est susceptible de modifier le programme selon les conditions et le niveau des participants. La durée des étapes est donnée à titre indicatif.

Les dates.

Du 10/08/14 au 16/08/14

Pour s’inscrire

Il faut m’envoyer un mail ou me joindre par téléphone.

Le budget

975 € (le départ de séjour est confirmé)

Le prix comprend
— L’hébergement du J 1 au J 6.
— Les petits déjeuners du J 2 au J 7.
— Les pique-niques du J 2 au J 6.
— Les dîners du J 1 au J 6.
— Le téléphérique Montroc-col de Balme.
— Le téléphérique La Breya-Champex.
— Le transfert val d’Arpette-Mauvoisin.
— Les vivres de course remis dans un sac individuel.
— Le matériel collectif spécifique au circuit.
— L’encadrement par un guide de haute montagne.

Le prix ne comprend pas
— L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
— L’acheminement jusqu’au lieu de rendez-vous et depuis le lieu de séparation.
— Le matériel individuel de sécurité tel que décrit dans la rubrique “Equipement”.
— Tout ce qui n’est pas indiqué sous la rubrique “Le prix comprend”.

Vos dépenses sur place
— Les visites et transferts non prévus au programme.
— L’organisation du transfert retour dans la vallée de Chamonix (navette entre Zermatt et Chamonix).
— Les boissons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.